mardi 30 août 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

mardi

Complément

Psaume

Psaume 87 (86)

En toi, ville de Dieu, toutes nos sources

 
1
Elle est fondée sur les montagnes saintes. †

 
2
Le Seigneur aime les portes de Sion *
 
 
plus que toutes les demeures de Jacob.

 
3
Pour ta gloire on parle de toi,
 
 
   ville de Dieu ! *
 
4
« Je cite l’Égypte et Babylone
 
 
   entre celles qui me connaissent. »

 
 
Voyez Tyr, la Philistie, l’Éthiopie :
 
 
   chacune est née là-bas. *
 
5
Mais on appelle Sion : « Ma mère ! »
 
 
   car en elle, tout homme est né.

 
 
C’est lui, le Très-Haut, qui la maintient. †

 
6
Au registre des peuples, le Seigneur écrit :
 
 
   « Chacun est né là-bas. » *
 
7
Tous ensemble ils dansent, et ils chantent :
 
 
   « En toi, toutes nos sources ! »

Lectures du jour


Amos, Chap. 7, v. 1-6

1
 Voici ce que le Seigneur DIEU m'a fait voir: il était en train de former des criquets. C'était au moment où l'herbe, coupée une première fois pour le roi, recommençait à pousser.
2
 Et quand les criquets finissaient de manger toute l'herbe du pays, j'ai dit: "Seigneur DIEU, je t'en prie, pardonne à ton peuple! Sinon, qu'est-ce qu'il va devenir? Il est si petit!"
3
 Alors le Seigneur a changé d'avis. Il a dit: "Cela n'arrivera pas."
4
 Voici encore ce que le Seigneur DIEU m'a fait voir: il faisait appel au feu pour accomplir un jugement. La chaleur séchait l'eau qui est sous la terre et elle brûlait le pays d'Israël.
5
 Alors j'ai dit: "Seigneur DIEU, je t'en prie, arrête. Sinon, qu'est-ce que ton peuple va devenir? Il est si petit!"
6
 Et le Seigneur a changé d'avis. Il a dit: "Cela n'arrivera pas non plus."

Commentaire

Jugement

Rien n’est plus flou que la notion de jugement. Celle de jugement de Dieu. En effet, les trois visions décrites par Amos nous font accéder à cette difficulté de comprendre Dieu comme juge. Au début, les repères sont simples. Ils sont pensés avec nos critères, dans notre langage du monde, selon nos normes. Dieu façonne des criquets destinés à dévorer toute l’herbe du pays. Les criquets, nous connaissons. Ce sont de petites bêtes terrestres, que nous avons sinon déjà vues de nos yeux, du moins observées en dessin ou sur un écran. Le jugement est facile. Le pays coupable est puni par une nuée dévoreuse de criquets. Cause et effet sont logiques.

Ensuite vient le feu. Dieu proclame le jugement par le feu. Le pays infidèle est anéanti par les flammes. Là aussi, les éléments en question nous sont familiers. Le feu, nous le maîtrisons, nous en connaissons les dangers et les forces.
Jusqu’à cette deuxième vision, le jugement est de l’ordre du monde. Il fait appel à des notions terrestres – criquets, feu. Il met en scène des éléments de notre monde, de notre terre.

En revanche dans la troisième vision, tout change. C’est le jugement divin. Dieu ne façonne plus de bestioles ni de feu pour les envoyer ravager le monde perdu. Dieu se place au centre, et Dieu évalue, mesure, pèse, sonde, connaît, écoute le cœur de chacun. Et face à ce jugement divin, rien n’échappe. Rien !

Sujets de prière

Oraison

Dieu
qui donnes la preuve suprême de ta puissance,
lorsque tu patientes et prends pitié,
sans te lasser, accorde-nous ta grâce:
en nous hâtant vers les biens que tu promets,
nous parviendrons au bonheur du ciel.
Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 130 (du recueil Alléluia)

Du fond de ma détresse