Samedi 3 Novembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 37, 12-26

Les doux posséderont la terre

 
12
L’impie peut intriguer contre le juste
 
 
et grincer des dents contre lui,
 
13
le Seigneur se moque du méchant
 
 
car il voit son jour qui arrive.

 
14
L’impie a tiré son épée, il a tendu son arc
 
 
pour abattre le pauvre et le faible,
 
 
 pour tuer l’homme droit.
 
15
Mais l’épée lui entrera dans le cœur,
 
 
et son arc se brisera.

 
16
Pour le juste, avoir peu de biens
 
 
vaut mieux que la fortune des impies.
 
17
Car le bras de l’impie sera brisé,
 
 
mais le Seigneur soutient les justes.

 
18
Il connaît les jours de l’homme intègre
 
 
qui recevra un héritage impérissable.
 
19
Pas de honte pour lui aux mauvais jours ;
 
 
aux temps de famine, il sera rassasié.

 
20
Mais oui, les impies disparaîtront
 
 
comme la parure des prés ;
 
 
c’en est fini des ennemis du Seigneur :
 
 
ils s’en vont en fumée.

 
21
L’impie emprunte et ne rend pas ;
 
 
le juste a pitié : il donne.
 
22
Ceux qu’il bénit posséderont la terre,
 
 
ceux qu’il maudit seront déracinés.

 
23
Quand le Seigneur conduit les pas de l’homme,
 
 
ils sont fermes et sa marche lui plaît.
 
24
S’il trébuche, il ne tombe pas
 
 
car le Seigneur le soutient de sa main.

 
25
Jamais, de ma jeunesse à mes vieux jours,
 
 
je n’ai vu le juste abandonné
 
 
 ni ses enfants mendier leur pain.
 
26
Chaque jour il a pitié, il prête ;
 
 
ses descendants seront bénis.

Lectures du jour

Commentaire

À toi, Seigneur, grandeur, puissance, splendeur et majesté !

Sous la direction de David – c’est l’un de ses derniers actes royaux avant de mourir – les dons pour la construction du temple ainsi que les promesses sont rassemblés et on en fait la liste (1 Ch 29, 1-9). Impressionnant, tant en luxe qu’en quantité. Le livre des Chroniques nous décrit surtout la ferveur qui préside à cette « levée de fonds » et la libre générosité qui en est le fruit.
Il y a la beauté de l’or, de l’argent fin et des pierres précieuses qui pareront le temple et embelliront les objets du culte. Mais il y a surtout la beauté du cœur qui donne.
« Tous ces gens avaient offert de bon cœur leurs biens pour le Seigneur et ils en étaient joyeux. Le roi David aussi était rempli d’une grande joie. » (9)
C’est dans cette disposition qu’il entreprend de bénir ressources, personnes et projets par une solennelle prière de consécration. Centrés sur le Dieu de toute majesté, les versets 10 à 13 font office de préface – tant au sens « eucharistique » qu’au sens littéraire – à cette longue prière d’action de grâce et d’allégeance.

« À toi, Seigneur … C’est toi, Seigneur … » et « Dans ta main … Par ta main … » : ces répétitions pleines d’amour sont les ancêtres juifs des formules liturgiques de l’Eglise du Christ.

Le centre de cette prière se trouve dans l’affirmation que tout ce qui gravite autour du roi et des puissants de ce monde en général – force, grandeur, éclat, victoires – appartient à Dieu et prend sa source en lui. Nul regret à renoncer à ces prérogatives puisqu’elles deviennent si souvent des prétentions ! Que du bonheur à les recevoir comme dons du ciel à la mesure des tâches à accomplir.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
avant sa passion, ton Fils bien-aimé a prié
pour que ses disciples soient un
comme il ne fait qu’un avec toi.
Accorde à ton Eglise,
unie par les liens de l’amour et de l’obéissance à ton nom,
d’être rassemblée par l’Esprit en un seul corps,
afin que le monde croie en celui que tu as envoyé,
ton Fils Jésus Christ notre Seigneur,
lui qui vit et règne avec toi, dans l’unité du Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et toujours.

Cantique 42 B (du recueil Alléluia)

Comme un cerf au loin soupire