vendredi 03 mai 2019

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 122 (121)

Paix sur Jérusalem !

 
1
Quelle joie quand on m’a dit :
 
 
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »

 
2
Maintenant notre marche prend fin
 
 
devant tes portes, Jérusalem !
 
3
Jérusalem, te voici dans tes murs :
 
 
ville où tout ensemble ne fait qu’un !

 
4
C’est là que montent les tribus,
 
 
 les tribus du Seigneur, *
 
 
là qu’Israël doit rendre grâce
 
 
 au nom du Seigneur.
 
5
C’est là le siège du droit, *
 
 
le siège de la maison de David.

 
6
Appelez le bonheur sur Jérusalem :
 
 
« Paix à ceux qui t’aiment !
 
7
Que la paix règne dans tes murs,
 
 
le bonheur dans tes palais ! »

 
8
À cause de mes frères et de mes proches,
 
 
je dirai : « Paix sur toi ! »
 
9
À cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
 
 
je désire ton bien.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 21, v. 20-25

20
 Pierre se retourne et il voit derrière eux le disciple que Jésus aime. Pendant le repas, ce disciple s'était penché vers Jésus. Il lui avait demandé: "Seigneur, quel est celui qui va te livrer?"
21
 Pierre voit ce disciple et il demande à Jésus: "Seigneur, et lui? Qu'est-ce qui va lui arriver?"
22
 Jésus lui répond: "Si je veux qu'il vive jusqu'à ce que je vienne, qu'est-ce que cela peut te faire? Toi, suis-moi!"
23
 Alors on a raconté dans la communauté que ce disciple n'allait pas mourir. Pourtant Jésus n'avait pas dit: "Il ne va pas mourir." Mais il avait dit: "Si je veux qu'il vive jusqu'à ce que je vienne, qu'est-ce que cela peut te faire?"
24
 C'est ce disciple qui est témoin pour toutes ces choses et qui les a écrites. Et nous le savons, son témoignage est vrai.
25
 Jésus a encore fait beaucoup d'autres choses. Si on les écrivait toutes l'une après l'autre, à mon avis, le monde entier ne pourrait pas contenir les livres qu'on écrirait.

Commentaire

Incessante rivalité

A peine rétabli dans ses fonctions, Pierre ne peut s’empêcher de se questionner – et même d’interroger le Ressuscité – sur le destin de « l’autre disciple ».
Les questions de rivalité touchent les disciples, même après Pâques.
Mais une fois encore, la seule réponse du Christ sera un appel à le suivre, à (re)devenir apôtre, à passer encore et toujours la livrée de disciple.
Le rôle de disciple, d’apôtre, ne dépend pas du destin des autres. C’est une histoire d’engagement personnel. Dans le groupe des disciples comme dans l’Eglise, il y a place pour de nombreux engagements et des charismes divers.
Chaque fois qu’il s’est trouvé confronté à des rivalités – qu’on pense à Marthe et Marie ou aux questions des disciples relatives à « Qui est le plus grand ? » – le Christ a renvoyé ses interlocuteurs à leur destin personnel, à leur service particulier, à leur engagement individuel, à l’amour personnalisé dont Dieu entoure chacun de ses enfants, chacun de ceux et celles que son Fils envoie dans le monde.
Chacun, malgré ses inévitables instincts de rivalité, est encore et toujours disciple. Le fondement de tout service se trouve dans un rapport d’obéissance à la suite du Christ. «Toi, suis-moi !» est une parole qui traverse les évangiles d’un bout à l’autre. On n’est jamais disciple en compétition avec les autres, mais toujours en relation avec le Christ.
Les comparaisons auxquelles je ne puis m’empêcher de me livrer, qu’il ne les laisse pas nuire à mon service !

Sujets de prière

Oraison

Dieu de vie,
Jésus ton Fils est apparu ressuscité à ses disciples,
et il les a délivrés de la crainte,
les rendant témoins de sa victoire sur la mort:
Accorde à ton Eglise, tout au long de son histoire,
de rester fidèle à leur témoignage,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 44-10(du recueil Alléluia)

Je te suivrai, Jésus