Mercredi 3 Juillet 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 17 (16), 1-7

Garde-moi

 
1
Seigneur, écoute la justice ! †
 
 
Entends ma plainte, accueille ma prière :
 
 
mes lèvres ne mentent pas.

 
2
De ta face, me viendra la sentence :
 
 
tes yeux verront où est le droit.

 
3
Tu sondes mon cœur, tu me visites la nuit, †
 
 
tu m’éprouves, sans rien trouver ;
 
 
mes pensées n’ont pas franchi mes lèvres.

 
4
Pour me conduire selon ta parole,
 
 
j’ai gardé le chemin prescrit ;
 
5
j’ai tenu mes pas sur tes traces :
 
 
jamais mon pied n’a trébuché.

 
6
Je t’appelle, toi, le Dieu qui répond :
 
 
écoute-moi, entends ce que je dis.

 
7
Montre les merveilles de ta grâce, *
 
 
toi qui libères de l’agresseur
 
 
 ceux qui se réfugient sous ta droite.

Lectures du jour

Commentaire

A genoux

Veille de la Pâque : les activités à Jérusalem cessent. Veille de sa Passion : Jésus arrête ses activités publiques ; il ne prêche plus, n’affronte plus les polémiques, ni ne guérit. Ce n’est plus l’heure du monde, c’est la sienne : celle où il se prépare à remettre à son Père sa vie pour le destin de l’homme.
Alors, au cours d’un ultime repas, il lave les pieds de ses disciples. Pierre est choqué car il est quelquefois difficile d’être servi : on a sa fierté. Il est encore plus difficile d’être servi par quelqu’un que l’on place plus haut que soi : on a honte. Pierre se rebiffe avec force mais Jésus insiste.
C’est justement parce qu’il s’agenouille devant nous et nous lave que Jésus est notre maître. Toute sa vie ne fut que lavement des pieds, l’abaissement du Créateur devant sa créature pour la garder. C’est ainsi qu’il fait de nous les siens en nous servant jusque dans la mort même.
A notre tour, nous ne pouvons avoir part avec lui, il ne sera notre maître que si nous acceptons son service pour nous – qui inclut sa Passion, c’est-à-dire le don total de soi.
Jésus a fait passer l’amour des siens dans les faits. Le chemin est donc tracé: « Ce que j’ai fait pour vous, faites-le vous aussi. » Comprenons-nous ? Il faut faire comme lui.
Nous agenouiller devant les autres ? Laver leurs souillures ? Oui. S’agenouiller signifie : Regarder d’en bas celui que nous voulons aider, le placer plus haut que nous et éviter ainsi de l’humilier, car personne ne souhaite être l’objet de pitié ou de condescendance. Cette manière humble et généreuse de nous approcher de l’autre nous apprendra à renoncer à lui imposer notre manière de voir, à vouloir le changer, même lorsque nous reconnaissons dans ses erreurs la source de ses malheurs.
Dieu ne nous change pas de force, mais nous sert tels que nous sommes dans notre humanité complète.

Sujets de prière

Oraison

Dans l’infini des ciels nocturnes,
l’imprévisible éclair de lumière,
le tourbillon des vents fondamentaux,
tu es Dieu.
Au cœur des bourrasques,
des nuages sombres,
des violentes rafales de pluie,
des rochers sans âge de la mer,
tu es Dieu
et nous te bénissons.
Tu es en tout et rien ne t’emprisonne.
Tu es la Vie de toute vie
et ton nom est au-dessus de tout nom.
Tu es Dieu
et nous te louons
au coeur de ce mystère éternel.

 

Cantique 46-07 (du recueil Alléluia)

Que notre amour se montre