lundi 03 juillet 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 13 (12)

Vas-tu m’oublier ?

 
2
Combien de temps, Seigneur, vas-tu m’oublier,
 
 
combien de temps, me cacher ton visage ?
 
3
Combien de temps aurai-je l’âme en peine
 
 
 et le cœur attristé chaque jour ? *
 
 
Combien de temps mon ennemi sera-t-il le plus fort ?

 
4
Regarde, réponds-moi, Seigneur mon Dieu ! *
 
 
Donne la lumière à mes yeux,
 
 
 garde-moi du sommeil de la mort ;
 
5
que l’adversaire ne crie pas : « Victoire ! »
 
 
que l’ennemi n’ait pas la joie de ma défaite !

 
6
Moi, je prends appui sur ton amour ; †
 
 
que mon cœur ait la joie de ton salut !
 
 
Je chanterai le Seigneur pour le bien qu’il m’a fait.

Lectures du jour


Genèse, Chap. 17, v. 1-9

1
 Quand Abram a 99 ans, le Seigneur se montre à lui. Il dit à Abram: "Je suis le Dieu tout-puissant. Vis sous mon regard et fais toujours ce qui me plaît.
2
 Je vais établir une alliance entre toi et moi. Je te donnerai un grand nombre d'enfants et de petits-enfants."
3
 Abram se met à genoux, le front contre le sol. Dieu continue à lui parler:
4
 "Voici l'alliance que je fais avec toi: tu deviendras le père de beaucoup de peuples.
5
 Tu ne t'appelleras plus Abram. Ton nouveau nom sera Abraham. En effet, je fais de toi le père de beaucoup de peuples.
6
 Ceux qui naîtront de toi seront très nombreux. Ils formeront des peuples, et des rois naîtront de toi.
7
 Je vais faire alliance avec toi, avec tes enfants et les enfants de leurs enfants, de génération en génération. Cette alliance durera toujours. Ainsi, je serai ton Dieu et je serai le Dieu de tous ceux qui naîtront de toi.
8
 Maintenant, tu vis en Canaan, mais ce pays n'est pas à toi. Eh bien, je vais te donner tout ce pays, à toi, à tes enfants et aux enfants de leurs enfants. Il sera à eux pour toujours, et je serai leur Dieu."
9
 Dieu dit encore à Abraham: "Toi, tes enfants et les enfants de leurs enfants, de génération en génération, vous respecterez mon alliance.

Commentaire

Abram-Abraham

En hébreu, Abram se compose de « ab », « père » et de « ‘hamon », « foule », c’est-à-dire : « père d'une multitude ». Ce nom signifie aussi : « père élevé ». Le sens peut se comprendre aussi : « puissant quant à son père », « de noble lignée », ou encore « celui dont l’ancêtre est vénéré ». Le mot père n’évoquerait-il pas Dieu lui-même : « élevé, tout-puissant, reconnu » ?
Or, Abram se change en Abraham. Il a suffi d’ajouter un « h » légèrement aspiré, le « heh », pour changer le sens du nom – et signifier surtout que le destin du personnage qui le porte a changé d’orientation ; la pratique est courante dans l’antiquité : un personnage plus puissant « impose » à son vassal un nom nouveau ; voyez Jésus qui nomme Pierre son disciple Simon en lui conférant une nouvelle mission.
Penchons-nous donc sur ce petit « heh », cinquième lettre de l’alphabet hébraïque, qui indique aussi le chiffre 5 et désigne une « forme pentagonale » ; somme de l’adition 2 + 3, il symbolise, selon une certaine école rabbinique, l’interaction de l’ambivalence de l’âme humaine (le nombre 2) et de la perfection divine (le nombre 3) ; sans aller si loin dans les spéculations entendons dans ce « heh » le souffle de la respiration, la vie que Dieu a insufflé dans les narines d’Adam, qui devrait inspirer à celui-ci une attitude de louange.
Les ressources spirituelles de l’écriture et de l’étymologie hébraïques permettent aussi de deviner dans le nom d’Abraham la racine sémitique « brh », « faire alliance ». La suite du texte le confirme : alliance accompagnée d’une circoncision, marque extérieure de cet état renouvelé de l’homme devant Dieu selon le Premier Testament.

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout-puissant,

toi qui as choisi Abraham et sa descendance

pour en faire les fils de ta promesse,

conduis à la plénitude de la rédemption le premier peuple de l’Alliance,

comme ton Eglise t’en supplie.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 89 (du recueil Alléluia)

Je louerai ton amour