mardi 03 janvier 2017

Temps

Temps de Noël

Semaine

Mardi après l'octave de Noël

Complément

Psaume

Psaume 145 (144), 1-9

Tu rassasies avec bonté tout ce qui vit

 
1
Je t’exalterai, mon Dieu, mon Roi,
 
 
je bénirai ton nom toujours et à jamais !

 
2
Chaque jour je te bénirai,
 
 
je louerai ton nom toujours et à jamais.
 
3
Il est grand, le Seigneur, hautement loué ;
 
 
à sa grandeur, il n’est pas de limite.

 
4
D’âge en âge, on vantera tes œuvres,
 
 
on proclamera tes exploits.
 
5
Je redirai le récit de tes merveilles,
 
 
ton éclat, ta gloire et ta splendeur.

 
6
On dira ta force redoutable ;
 
 
je raconterai ta grandeur.
 
7
On rappellera tes immenses bontés ;
 
 
tous acclameront ta justice.

 
8
Le Seigneur est tendresse et pitié,
 
 
lent à la colère et plein d’amour ;
 
9
la bonté du Seigneur est pour tous,
 
 
sa tendresse, pour toutes ses œuvres.

Lectures du jour


Première épître de Jean, Chap. 4, v. 15-21

15
 Si quelqu'un affirme: "Jésus est le Fils de Dieu", Dieu vit en lui, et lui, il vit en Dieu.
16
 Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous avons cru à cet amour. Dieu est amour. Si quelqu'un vit dans l'amour, il vit en Dieu, et Dieu vit en lui.
17
 Si l'amour est parfait en nous, nous pouvons être pleins de confiance pour le jour où Dieu nous jugera. Pourquoi? Parce que notre vie dans le monde ressemble à celle de Jésus-Christ.
18
 Quand on aime, on n'a pas peur. L'amour parfait chasse la peur. En fait, on a peur quand on attend une punition. Celui qui a peur n'aime donc pas de façon parfaite.
19
 Mais nous, nous aimons, parce que Dieu nous a aimés le premier.
20
 Si quelqu'un dit: "J'aime Dieu", et s'il déteste son frère ou sa sœur, c'est un menteur. En effet, celui qui n'aime pas un frère ou une sœur qu'il voit, il ne peut pas aimer Dieu qu'il ne voit pas.
21
 Voici le commandement que Dieu nous a donné: celui qui aime Dieu doit aussi aimer son frère et sa sœur.

Commentaire

Vers un amour vrai

Aimer Dieu sans aimer ses frères est une illusion religieuse, un mensonge, une voie sans issue. Le v. 19 montre bien que l'apôtre s'exprime dans un contexte polémique : il combat ceux dont les actes contredisent la foi.
Si pour notre part nous aspirons à une vie spirituelle authentique, celle-ci doit trouver son prolongement, et même son aboutissement, dans notre engagement concret au service de nos frères, et surtout des plus petits d'entre eux.

D’un tel engagement, nos Eglises, nos paroisses ont un urgent besoin !
Et peut-être bien qu'une des clés pour vivre concrètement notre vie de foi conformément à l'esprit de ce passage consiste à entrer toujours plus dans l'humilité. Celle-ci sera l'aboutissement d'un lent travail de nettoyage intérieur. Peu à peu, mais jamais complètement, notre vie se conformera à celle du Christ, lui qui est doux et humble de cœur, lui qui nous a aimés le premier. Ainsi renouvelés, notre réalité, nos relations et engagements chemineront à sa rencontre sur une voie de transfiguration.
« Christ devant moi, Christ derrière moi, Christ sous moi, Christ sur moi, Christ en moi et à mes côtés ! Christ autour et alentour, Christ à ma gauche et à ma droite. Christ avec moi le matin, avec moi le soir. Christ dans chaque cœur qui pensera à moi, Christ sur chaque lèvre qui parlera de moi, Christ dans chaque regard qui se posera sur moi, Christ dans chaque oreille qui m'écoutera. » (D’après une prière de saint Patrick, apôtre de l’Irlande, 5e siècle).

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
qui sais combien les ténèbres de ce monde
s’opposent à la lumière du Christ,
donne-nous la force de suivre
sans crainte et sans défaillances
le Sauveur qui les a affrontées et vaincues
pour nous sur la croix;
qu’en ayant part à ses souffrances,
nous ayons part aussi à sa victoire.
Nous te le demandons pour l’amour de son nom.

Cantique 32-04 (du recueil Alléluia)

O Dieu, tout-puissant Créateur