mercredi 03 février 2021

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 43 (42)

Jusqu’en ta demeure

 
1
Rends-moi justice, ô mon Dieu, défends ma cause
 
 
   contre un peuple sans foi ; *
 
 
de l’homme qui ruse et trahit,
 
 
   libère-moi.

 
2
C’est toi, Dieu, ma forteresse :
 
 
   pourquoi me rejeter ? *
 
 
Pourquoi vais-je assombri,
 
 
   pressé par l’ennemi ?

 
3
Envoie ta lumière et ta vérité :
 
 
   qu’elles guident mes pas *
 
 
et me conduisent à ta montagne sainte,
 
 
   jusqu’en ta demeure.

 
4
J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu,
 
 
   vers Dieu qui est toute ma joie ; *
 
 
je te rendrai grâce avec ma harpe,
 
 
   Dieu, mon Dieu !

5
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 58, v. 1-9

1
 Le Seigneur dit: "Crie à pleine voix! Ne te retiens pas! Fais résonner ta voix comme une trompette! Présente ses fautes à mon peuple, leurs péchés aux enfants de Jacob.
2
 Tous les jours, ils me consultent, ils veulent savoir ce que j'attends d'eux. Ils ressemblent à un peuple qui respecte la justice et qui n'abandonne pas la loi de son Dieu. Ils me demandent des jugements justes, ils veulent que je sois proche d'eux.
3
 Pourtant, ils me disent: "Pourquoi jeûner si tu ne le vois pas? Pourquoi nous faire petits si tu ne le remarques pas?"Alors je réponds: Le jour où vous jeûnez, vous vous occupez aussi de vos affaires, et vous agissez durement avec vos ouvriers.
4
 Quand vous jeûnez, vous vous disputez et vous frappez les autres à coups de poing. Ce n'est pas en jeûnant de cette manière que vous ferez entendre votre voix là-haut.
5
 Le jeûne qui me plaît, est-ce qu'il ressemble à cela? Est-ce une façon correcte de vous faire petits devant moi? Pencher la tête comme un roseau, mettre un habit de deuil, se coucher dans la poussière, est-ce que vous appelez cela un jeûne, un jour qui me plaît?
6
 Voici le jeûne qui me plaît: libérer les gens enchaînés injustement, enlever le joug qui pèse sur eux, rendre la liberté à ceux qu'on écrase, bref, supprimer tout ce qui les rend esclaves.
7
 C'est partager ton pain avec celui qui a faim, loger les pauvres qui n'ont pas de maison, habiller ceux qui n'ont pas de vêtements. C'est ne pas te détourner de celui qui est ton frère."
8
 Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et ta plaie se fermera vite. Tes bonnes actions marcheront devant toi, et la gloire du Seigneur fermera la marche derrière toi.
9
 Quand tu appelleras, le Seigneur répondra. Quand tu crieras, il dira: "Je suis là!" Si tu fais disparaître de ton pays ce qui écrase les autres, les gestes de menace et les paroles blessantes,

Commentaire

C’est si simple d’aimer?

La fin de ce passage évoque l’égocentrisme inconscient qui m’habite, compromettant tout lien avec les autres.
Pas facile de ne plus me courber sous le joug de ces peurs qui me font négliger des personnes, voire me montrer agressif.
J’ai pourtant fait la révérence à cette force de peur toutes les fois où j’ai refusé de céder une miette de ce bien-être dont je jouissais; refusé ma compréhension à l’un ou l’autre de mes prochains. En coupant court à sa sollicitation, je me suis coupé de l’autre.
C’est ainsi que des brèches se créent dans la communauté humaine, que des ruines apparaissent, qui semblent irréparables.
C’est ainsi que moi, le croyant qui confesse que Dieu est Celui de tous les hommes, j’ai l’impression très nette «d’avoir pris le nom du Seigneur en vain».
En revanche si «j’offre à l’affamé» ou «rassasie l’affligé» – il ne s’agit pas que de pain ou d’argent – «chaque fois que je l’ai fait à l’un de ces plus petits de mes frères» (Mt 25,40), un minuscule rayon de lumière en rejoint d’autres dans le monde, une brèche se colmate, une ruine est réhabilitée. Non?

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
tu nous appelles à la conversion
et au renoncement:
parce que nous pouvons choisir nos privations
alors que beaucoup d’hommes
n’ont pas de quoi vivre,
enseigne-nous l’humilité par le repentir,
de sorte que nos jeûnes soient
une victoire sur l’égoïsme
et un partage avec tous nos frères et nos sœurs.
Par le Christ notre Seigneur.

Cantique 46-11(du recueil Alléluia)

Ne mets pas ta piété en vitrine