samedi 03 décembre 2016

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Samedi de la première semaine

Complément

Psaume

Psaume 125 (124)

Il entoure son peuple

 
1
Qui s’appuie sur le Seigneur
 
 
   ressemble au mont Sion : *
 
 
il est inébranlable,
 
 
   il demeure à jamais.

 
2
Jérusalem, des montagnes l’entourent ; *
 
 
ainsi le Seigneur : il entoure son peuple
 
 
   maintenant et toujours.

 
3
Jamais le sceptre de l’impie
 
 
   ne pèsera sur la part des justes, *
 
 
de peur que la main des justes
 
 
   ne se tende vers l’idole.

 
4
Sois bon pour qui est bon, Seigneur,
 
 
   pour l’homme au cœur droit. *
 
5
Mais ceux qui rusent et qui trahissent,
 
 
   que le Seigneur les rejette avec les méchants !

 
 
      Paix sur Israël !

Lectures du jour


Évangile selon Luc, Chap. 20, v. 27-40

27
 Quelques Sadducéens s'approchent de Jésus. Les Sadducéens ne croient pas que les morts se relèveront. Ils posent cette question à Jésus:
28
 "Maître, Moïse a écrit pour nous dans la loi: "Un homme a un frère marié. Si ce frère meurt sans enfants, l'homme doit se marier avec la veuve. Ainsi il donnera des enfants à son frère qui est mort."
29
 Eh bien, supposons ceci: il y a donc sept frères. Le premier se marie et il meurt sans enfants.
30
 Le deuxième se marie avec la veuve et il meurt sans enfants.
31
 Il arrive la même chose au troisième et aux autres aussi. Les sept frères meurent sans laisser d'enfants.
32
 Finalement, la femme meurt à son tour.
33
 Quand les morts se relèveront, elle sera la femme de qui? En effet, chacun des sept frères a été son mari."
34
 Jésus leur répond: "Dans ce monde, les hommes et les femmes se marient.
35
 Certains, Dieu les juge dignes de vivre dans le monde qui vient, et donc de se relever de la mort. Mais ces hommes et ces femmes ne se marient plus.
36
 En effet, ils ne peuvent plus mourir, parce qu'ils sont comme les anges. Ils sont fils de Dieu, parce que Dieu les a relevés de la mort.
37
 Et Moïse a montré clairement que les gens se réveillent de la mort. En effet, quand Moïse raconte l'histoire du buisson, il appelle le Seigneur "le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob"."
38
 Jésus ajoute: "Dieu n'est pas le Dieu des morts, mais il est le Dieu des vivants, parce que tous vivent pour lui."
39
 Quelques maîtres de la loi disent à Jésus: "Maître, tu as bien parlé."
40
 Et ils n'osent plus lui poser d'autres questions.

Commentaire

Sept maris

Nos mœurs ont changé. A la lecture de ces versets surgissent en nous des questions qui n’étaient pas à l’ordre du jour dans les mentalités sadducéennes. Fi de la sexualité ! Fi de la liberté de l’épouse !
Ce qui intéresse uniquement les examinateurs de Jésus est cette question de la résurrection et la femme aux sept maris n’est qu’un cas d’école.
La résurrection, n’est-elle qu’une de nos stratégies mises en place pour conjurer la mort ? Reviendrons-nous sous la même forme, le même sexe… et à quel âge ? Ces questions pratiques et matérielles, chaque humain se les pose. Jésus répond, nous répond : «Dans ce monde-ci.» Dans ce monde-ci où chacun a une date de naissance, une date de mort. Sur la terre, dans le pays où nous vieillissons, où nos corps perdent en élasticité, nos mémoires en vivacité. Dans ce monde-ci, imaginer ce que sera la résurrection est aussi impossible que d’imaginer une vie sans date de début ni de fin, un monde dans lequel «on ne peut plus mourir».
Ne pas pouvoir imaginer ne nous empêche pourtant pas d’essayer d’en parler. C’est pourquoi, limité par les mots, Moïse signale que les morts « se réveilleront ». Réveiller ? Dans l’autre monde, nos mots aussi changeront de couleur. Retenons seulement : «Dieu n’est pas un Dieu des morts, mais des vivants, car pour lui, tous sont vivants.» Vivons comme des vivants !

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
auprès duquel vivent tous ceux qui sont morts
en paix dans la foi,
nous te rendons grâce pour nos frères
qu’il t’a plu de rappeler à toi.
Et nous te demandons de hâter
la venue de ton Règne
pour que nous puissions,
avec tous ceux qui se sont endormis en toi,
jouir de la gloire éternelle,
par Jésus-Christ, notre Sauveur.

Cantique 14-01 (du recueil Alléluia)

J'exalte Dieu