vendredi 29 septembre 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 38 (37), 13-23

Ne m’abandonne jamais

 
13
Ceux qui veulent ma perte me talonnent,
 
 
ces gens qui cherchent mon malheur ;
 
 
ils prononcent des paroles maléfiques,
 
 
tout le jour ils ruminent leur traîtrise.

 
          ~

 
14
Moi, comme un sourd, je n’entends rien,
 
 
comme un muet, je n’ouvre pas la bouche,
 
15
pareil à celui qui n’entend pas,
 
 
qui n’a pas de réplique à la bouche.

 
16
C’est toi que j’espère, Seigneur :
 
 
Seigneur mon Dieu, toi, tu répondras.
 
17
J’ai dit : « Qu’ils ne triomphent pas,
 
 
ceux qui rient de moi quand je trébuche ! »

 
18
Et maintenant, je suis près de tomber,
 
 
ma douleur est toujours devant moi.
 
19
Oui, j’avoue mon péché,
 
 
je m’effraie de ma faute.

 
20
Mes ennemis sont forts et vigoureux,
 
 
ils sont nombreux à m’en vouloir injustement.
 
21
Ils me rendent le mal pour le bien ;
 
 
quand je cherche le bien, ils m’accusent.

 
22
Ne m’abandonne jamais, Seigneur,
 
 
mon Dieu, ne sois pas loin de moi.
 
23
Viens vite à mon aide,
 
 
Seigneur, mon salut !

Lectures du jour


Deuxième épître aux Corinthiens, Chap. 12, v. 19-21

19
Depuis un bon moment, vous pensez peut-être que nous cherchons à nous défendre devant vous. Non! Nous parlons devant Dieu, comme le Christ le veut. Et tout cela, amis très chers, nous le faisons pour construire votre communauté.
20
J'ai bien peur de ceci: quand j'arriverai chez vous, vous serez peut-être différents de ce que j'attends. Et moi, je serai peut-être différent de ce que vous attendez. J'ai peur de trouver chez vous des disputes, de la jalousie, de la colère, des querelles de personnes, des jugements mauvais sur les autres, des bavardages méchants, de l'orgueil, du désordre.
21
J'ai encore peur d'une chose: à ma prochaine visite, Dieu va peut-être me couvrir de honte devant vous. Je devrai peut-être pleurer sur beaucoup d'entre vous qui continuent à commettre des péchés comme autrefois. En effet, maintenant, ils ne se sont pas encore tournés vers Dieu. Ils mènent une vie immorale et mauvaise, ils se conduisent n'importe comment.

Commentaire

Liberté de ton !

Imaginez un conflit dans une paroisse. L’air devient irrespirable. On sent de la confusion, et le temps des règlements de comptes a sonné. Bref, on se déchire, on prend parti, on exclut, on stigmatise.
Imaginez ensuite que le conseil de paroisse reçoive une lettre sur le même ton, quasi identique à celle adressée par Paul à la communauté de Corinthe. Vous visualiserez sans peine les réactions vives qu’elle susciterait…

Les travers bien humains décrits par l’apôtre Paul sont de «vrais cancers»: la discorde, la jalousie, l’emportement, la rivalité, les médisances, les commérages, l’insolence, les remous (v. 20). Tous ensemble, ces éléments deviennent explosifs ou corrosifs, à la longue, comme un acide qui ronge et fragilise les structures.

Aboyer avec les loups, en rajouter, se repaître de paroles négatives, déformer la réalité, oublier la complexité, trouver une personne ou l’autre qui pourrait être à l’origine de tous les maux… On voit rapidement comment les conflits s’entretiennent et se propagent.

Le patriarche œcuménique de Constantinople Athénagoras rappelait combien l’exercice d’une responsabilité ecclésiale demande du doigté, de la sagesse et de la finesse. Il s’agit d’entreprendre le maximum pour préserver l’unité et demeurer au service.
Il n’est pas inutile alors de nous recentrer, de nous rappeler quel est Celui que nous servons. Le pardon et l’Esprit Saint ne seront alors pas de trop.

Sujets de prière

Oraison

O Christ, Fils de Dieu, Ressuscité, toi qui t’es présenté au milieu de tes disciples pour leur donner ta paix, donne-nous de fuir la discorde et le ressentiment et de vivre ensemble dans la concorde et dans la charité; fais de nous des disciples qui s’aiment mutuellement et qui se laissent purifier de toutes leurs méchancetés, par toi qui es béni aux siècles des siècles.

Cantique 35-13 (du recueil Alléluia)

Réponds à nos prières