mercredi 29 mai 2019

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 30 (29)

Tu m’as guéri

 
2
Je t’exalte, Seigneur : tu m’as relevé,
 
 
tu m’épargnes les rires de l’ennemi.

 
3
Quand j’ai crié vers toi, Seigneur,
 
 
   mon Dieu, tu m’as guéri ; *
 
4
Seigneur, tu m’as fait remonter de l’abîme
 
 
   et revivre quand je descendais à la fosse.

 
5
Fêtez le Seigneur, vous, ses fidèles,
 
 
rendez grâce en rappelant son nom très saint.

 
6
Sa colère ne dure qu’un instant,
 
 
   sa bonté, toute la vie ; *
 
 
avec le soir, viennent les larmes,
 
 
   mais au matin, les cris de joie.

 
          ~

 
7
Dans mon bonheur, je disais :
 
 
Rien, jamais, ne m’ébranlera !

 
8
Dans ta bonté, Seigneur, tu m’avais fortifié
 
 
   sur ma puissante montagne ; *
 
 
pourtant, tu m’as caché ta face
 
 
   et je fus épouvanté.

 
9
Et j’ai crié vers toi, Seigneur,
 
 
j’ai supplié mon Dieu :

 
10
« À quoi te servirait mon sang
 
 
   si je descendais dans la tombe ? *
 
 
La poussière peut-elle te rendre grâce
 
 
   et proclamer ta fidélité ?

 
11
Écoute, Seigneur, pitié pour moi !
 
 
Seigneur, viens à mon aide ! »

 
          ~

 
12
Tu as changé mon deuil en une danse,
 
 
mes habits funèbres en parure de joie.

 
13
Que mon cœur ne se taise pas,
 
 
   qu’il soit en fête pour toi, *
 
 
et que sans fin, Seigneur, mon Dieu,
 
 
   je te rende grâce !

Lectures du jour

Commentaire

La réussite de trop

Que cette scène ait existé ou non, elle me réjouit, me fait rire par son humour au sujet du dieu qui ne répond pas, « suroccupé, devant encore se déplacer, un peu dur d’oreille… »
Là, je trouve qu’Elie en rajoute, en se moquant de ses « collègues », en faisant verser des tonnes d’eau sur son offrande pour que la démonstration soit plus éclatante encore. Arrogance ou, déjà, désespérance au pied du mur, tellement impossible à franchir ? Mais le feu de Dieu clarifie tout, balaie le doute.
Expérience intérieure magnifique si je la perçois, moment de grâce et de paix pour le croyant que je suis, qui voit enfin plus clair et reçoit la force d’aller sur son chemin, réconcilié avec lui-même, avec Dieu. A vivre !
La pluie-guérison surgit. Mais la tentation d’avoir raison, de faire justice soi-même, rattrape Elie. L’égorgement des 450 prophètes ne me fait plus rire : c’est un abus d’autorité religieuse, quasi intégriste. C’est une faute, même dans ce qu’il croyait être son obéissance, même si la pensée théologique du livre veut lui donner un sens (il n’y a qu’un seul Dieu, qu’un seul culte, qu’un seul lieu: Jérusalem). La douceur de Dieu va lui être expliquée plus loin. Mais il lui faudra aussi faire son (long et douloureux) chemin.
En attendant, l’homme de Dieu va mal. Vous pourrez le voir si vous lisez encore le chapitre 19 – vous ne résisterez pas à ce récit fleuve !...
Demandons au Seigneur, lorsque nous sommes dans le doute de nous garder du désespoir. Dans la conviction de nous garder d’avoir raison.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
tout ce qui est bon vient de toi,
et c’est toi-même qui inspires nos prières,
afin de pouvoir les exaucer.
Veuille toujours diriger nos pensées
pour qu’elles découvrent
ce qui est conforme à ta volonté,
et fortifie-nous,
afin que nous t’obéissions sans détour,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 113 A (du recueil Alléluia)

Vous qui servez le Seigneur Dieu