vendredi 29 avril 2016

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Vendredi de la cinquième semaine

Complément

Psaume

Psaume 66 (65), 1-12

Voyez les hauts faits de Dieu

 
1
Acclamez Dieu, toute la terre ; †
 
2
fêtez la gloire de son nom,
 
 
glorifiez-le en célébrant sa louange.

 
3
Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables !
 
 
En présence de ta force, tes ennemis s’inclinent.
 
4
Toute la terre se prosterne devant toi,
 
 
elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. »

 
5
Venez et voyez les hauts faits de Dieu,
 
 
ses exploits redoutables pour les fils des hommes.
 
6
Il changea la mer en terre ferme :
 
 
ils passèrent le fleuve à pied sec.

 
 
De là, cette joie qu’il nous donne.
 
7
Il règne à jamais par sa puissance.
 
 
Ses yeux observent les nations :
 
 
que les rebelles courbent la tête !

 
8
Peuples, bénissez notre Dieu !
 
 
Faites retentir sa louange,
 
9
car il rend la vie à notre âme,
 
 
il a gardé nos pieds de la chute.

 
10
C’est toi, Dieu, qui nous as éprouvés,
 
 
affinés comme on affine un métal ;
 
11
tu nous as conduits dans un piège,
 
 
tu as serré un étau sur nos reins.

 
12
Tu as mis des mortels à notre tête ; †
 
 
nous sommes entrés dans l’eau et le feu,
 
 
tu nous as fait sortir vers l’abondance.

 
          ~

Lectures du jour


Livre de Daniel, Chap. 3, v. 24-28

24
 Les trois hommes, Hanania, Azaria et Michaël, marchent au milieu du feu. Ils chantent la louange du Seigneur Dieu.
25
 Ensuite Azaria, debout, au milieu du feu, fait cette prière :
26
 Sois remercié et reçois notre louange, Seigneur, Dieu de nos ancêtres ! Gloire à ton nom pour toujours !
27
 Tout ce que tu as fait pour nous est juste. Toutes tes actions sont vraies, tes chemins sont droits et tu juges toujours avec vérité.
28
 Oui, tu es vraiment juste.Tu as porté un jugement juste quand tu nous a envoyé tous ces malheurs, à nous et à Jérusalem, la ville sainte de nos ancêtres.Tu nous as traités avec vérité et justice à cause de nos péchés.

Commentaire

Une main qui condamne

Un acte de profanation, une goutte de plus qui fait déborder le vase plein des abominations du roi. Utiliser le matériel du temple pour une beuverie, une provocation ! La réponse ne tarde pas à venir. Une main écrit la condamnation sur le mur : «Tu as été trouvé léger, inconsistant» (v. 27). Pauvre Baltazar, qui se croyait si important ! Il voit sa vie basculer, se réduire à rien.
Il peut arriver qu’un souverain, un chef dépasse ainsi les limites, car son orgueil le pousse à humilier les autres en méprisant ce qui a de l’importance pour eux, en piétinant leurs valeurs.
La patience a des limites, dit-on souvent ; celle de Dieu aussi, nous rappelle ce texte. L’Ancien Testament regorge de situations où les humiliés sont relevés et les puissants renversés – ce que confirme le cantique de Marie, le Magnificat, dans l’Evangile de Luc (1, v. 52).
Le texte d’aujourd’hui nous pousse aussi à réfléchir sur la profanation du sacré, dans un monde qui a beaucoup désacralisé des lieux et des valeurs. Jusqu’où va notre tolérance ? Qu’est-ce qui est intolérable ? Que serait une société sans barrières et sans valeurs ?
Au-delà de toutes ces questions et sujets de méditation, cet épisode de banquet impie qui tourne à l’effroi nous rappelle une fois de plus que le mal n’aura pas le dernier mot, il ne fera pas le poids face à la colère de Dieu pour les arrogants et son amour libérateur pour les humbles.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur notre Dieu,
nous vivons dans un monde qui,
à force de soucis et de calculs,
de projets et de plans,
de peurs et de gémissements,
nous a désappris la louange et la reconnaissance.
Nous t’en prions, réapprends-nous à chanter,
aujourd’hui et chaque jour
notre gratitude et ta louange.
Ta parole peut changer notre vie;
elle seule peut lui donner puissance et joie.
Tu nous as parlé, Seigneur.
Que ceux que nous rencontrerons aujourd’hui
discernent en nous l’impact de ta parole.
Sois béni pour les siècles des siècles.

Cantique 16 (du recueil Alléluia)

Sois, ô mon Dieu, ma garde…