vendredi 28 septembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 57 (56)

Que ta gloire domine la terre

 
2
Pitié, mon Dieu, pitié pour moi !
 
 
En toi je cherche refuge,
 
 
un refuge à l’ombre de tes ailes,
 
 
aussi longtemps que dure le malheur.

 
3
Je crie vers Dieu, le Très-Haut,
 
 
vers Dieu qui fera tout pour moi.
 
4
Du ciel, qu’il m’envoie le salut :
 
 
(mon adversaire a blasphémé !).
 
 
Que Dieu envoie son amour et sa vérité !

 
5
Je suis au milieu de lions
 
 
et gisant parmi des bêtes féroces ;
 
 
ils ont pour langue une arme tranchante,
 
 
pour dents, des lances et des flèches.

6
Dieu, lève-toi sur les cieux :
 
 
que ta gloire domine la terre !

 
7
Ils ont tendu un filet sous mes pas :
 
 
 j’allais succomber. *
 
 
Ils ont creusé un trou devant moi,
 
 
ils y sont tombés.

 
          ~

 
8
Mon cœur est prêt, mon Dieu, †
 
 
mon cœur est prêt ! *
 
 
Je veux chanter, jouer des hymnes !

 
9
Éveille-toi, ma gloire ! †
 
 
Éveillez-vous, harpe, cithare, *
 
 
que j’éveille l’aurore !

 
10
Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur,
 
 
et jouerai mes hymnes en tous pays.
 
11
Ton amour est plus grand que les cieux,
 
 
ta vérité, plus haute que les nues.

12
Dieu, lève-toi sur les cieux :
 
 
que ta gloire domine la terre !

Lectures du jour


Premier livre de Samuel, Chap. 25, v. 14-31

14
 Un des serviteurs de Nabal vient dire à Abigaïl, la femme de son maître: "Depuis le désert, David a envoyé des messagers saluer notre maître, mais notre maître les a très mal reçus.
15
 Pourtant, ces hommes ont été très bons pour nous. Ils ne nous ont pas fait de mal. Et nous n'avons rien perdu pendant tout le temps où nous avons circulé avec eux dans la campagne.
16
 Ils nous ont bien protégés nuit et jour, pendant tout le temps que nous avons gardé les moutons là où ils étaient.
17
 Maintenant, le malheur va tomber sur notre maître et sur sa famille. Cherche donc ce que tu dois faire. Lui, c'est un homme difficile, on ne peut pas lui parler."
18
 Abigaïl se dépêche de prendre 200 pains, 2 outres de vin, 5 moutons tout préparés, 5 mesures de grains grillés, 100 grappes de raisins secs et 200 gâteaux de figues. Elle fait placer tout cela sur des ânes,
19
 puis elle dit à ses serviteurs: "Passez devant moi, je vous suis." Abigaïl ne dit rien à Nabal, son mari.
20
 Montée sur son âne, elle descend, cachée par la colline. Pendant ce temps, David et ses hommes descendent dans sa direction. Tout à coup, elle se trouve devant eux.
21
 David est justement en train de se dire: "Dans le désert, j'ai protégé tous les biens de cet homme-là, et il n'a rien perdu. Mais cela a été inutile, il m'a rendu le mal pour le bien.
22
 Que Dieu me punisse très sévèrement si d'ici demain matin, je laisse un homme en vie dans la famille de Nabal!"
23
 Dès qu'Abigaïl voit David, elle descend vite de son âne. Elle s'incline jusqu'à terre devant lui.
24
 Puis à ses pieds, elle lui dit: "Mon maître, c'est moi qui suis coupable, moi seule. Permets-moi pourtant de te parler, écoute ce que j'ai à te dire!
25
 Ne fais pas attention à Nabal. Cet homme ne vaut rien. Il mérite bien son nom: Nabal le fou. Oui, il est vraiment fou. Mais moi, je n'ai pas vu les hommes que tu as envoyés.
26
 Maintenant, je l'affirme, par le Seigneur vivant et par ta vie, le Seigneur lui-même va t'empêcher de verser le sang et de te faire justice toi-même. Que tes ennemis, ô mon maître, et que ceux qui veulent te faire du mal connaissent la même fin que Nabal!
27
 Accepte les cadeaux que je t'apporte. Ils sont pour les jeunes gens qui t'accompagnent.
28
 Je t'en prie, pardonne aussi ma faute. En effet, le Seigneur donnera sûrement le pouvoir pour toujours à ta famille, parce que tu combats pour lui. Et pendant toute ta vie, on ne trouvera aucun mal en toi.
29
 Un homme a décidé de te poursuivre, mon maître, et il veut te faire mourir. Mais le Seigneur ton Dieu protégera toujours ta vie en la gardant auprès de lui. Et il jettera au loin la vie de tes ennemis, comme la pierre d'une fronde.
30
 Quand le Seigneur réalisera pour toi tout ce qu'il a promis de bon, il fera de toi le chef d'Israël.
31
 Ne tue pas quelqu'un sans réfléchir en te faisant justice toi-même. Ainsi, tu n'auras pas la conscience troublée par le remords. Mon maître, quand le Seigneur t'aura fait du bien, souviens-toi de moi!"

Commentaire

Donner ? Il y a aujourd’hui tant d’escrocs…

Nabal : fou ; Caleb : le chien – par extension morale : infâme, veule.
C’est aussi le nom d’un clan…
Abigaïl : « mon père est joyeux » – autrement dit : « j’ai l’allégresse congénitale » !

1. Opposition caricaturale des étymologies ! Le sens : Israël est constitué de ceux qui, respectant l’Alliance, sont déclarés justes et reçoivent la bénédiction ; de ceux qui, méprisant les solidarités, campant sur leur arrogance en face de Dieu comme les insensés du psaume 14, manquent le shalom, la vraie vie.

2. Fugitif, maquisard, David doit faire payer la protection qu’il offre aux habitants contre les incursions des Philistins : il lève un impôt en nature, comparable au pizzo des maffieux siciliens ; les habitants doivent en être las.
David tire argument du jour de fête pour solliciter l’appui logistique nécessaire à la poursuite de sa résistance contre Saül. Il s’autorise d’anciens services rendus aux gens de Nabal… ou simplement de la paix qu’il a bien voulu leur laisser.

Remarquons en passant que toutes ces associations – comme ces mendiants – qui nous sollicitent à Noël nous rappellent à temps et contretemps ce que l’on peine à entendre : pas de fête véritable tant que d’autres auront faim d’être écoutés et secourus.

Bénissons le Seigneur de faire couler son histoire sainte dans les méandres de nos petites histoires, d’utiliser les courbes de nos compromissions pour écrire la route droite d’une vie renouvelée.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus-Christ,
Fils du Dieu vivant,
au matin de ta mort
tu as été conduit devant Pilate, le gouverneur,
et toi, le Juste, tu as été condamné pour les injustes;
sois plein de miséricorde pour nous pécheurs,
lorsqu’au dernier jour nous nous tiendrons devant toi,
qui règnes pour les siècles des siècles.

Cantique 44-08 (du recueil Alléluia)

Qu'il fait bon à ton service