lundi 28 octobre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 103 (102), 1-14

La tendresse du père pour ses fils

 
1
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
 
 
bénis son nom très saint, tout mon être !
 
2
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
 
 
n’oublie aucun de ses bienfaits !

 
3
Car il pardonne toutes tes offenses
 
 
et te guérit de toute maladie ;
 
4
il réclame ta vie à la tombe
 
 
et te couronne d’amour et de tendresse ;
 
5
il comble de biens tes vieux jours :
 
 
tu renouvelles, comme l’aigle, ta jeunesse.

 
6
Le Seigneur fait œuvre de justice,
 
 
il défend le droit des opprimés.
 
7
Il révèle ses desseins à Moïse,
 
 
aux enfants d’Israël ses hauts faits.

 
          ~

 
8
Le Seigneur est tendresse et pitié,
 
 
lent à la colère et plein d’amour ;
 
9
il n’est pas pour toujours en procès,
 
 
ne maintient pas sans fin ses reproches ;
 
10
il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
 
 
ne nous rend pas selon nos offenses.

 
11
Comme le ciel domine la terre,
 
 
fort est son amour pour qui le craint ;
 
12
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
 
 
il met loin de nous nos péchés ;
 
13
comme la tendresse du père pour ses fils,
 
 
la tendresse du Seigneur pour qui le craint !

 
14
Il sait de quoi nous sommes pétris,
 
 
il se souvient que nous sommes poussière.

Lectures du jour


Épître aux Romains, Chap. 14, v. 1-12

1
 Accueillez celui qui n'a pas une foi solide, ne critiquez pas ce qu'il pense.
2
 Par exemple, quelqu'un croit qu'il peut manger de tout, mais quelqu'un d'autre qui n'a pas une foi solide mange seulement des légumes.
3
 Celui qui mange de tout ne doit pas mépriser celui qui ne mange pas certains aliments. Et celui qui ne mange pas certains aliments ne doit pas juger celui qui mange de tout, car Dieu l'a accueilli.
4
 Qui es-tu, toi, pour juger le serviteur d'un autre? S'il reste debout ou s'il tombe, c'est l'affaire de son maître. Et il restera debout, parce que le Seigneur est capable de le soutenir. 05 Quelqu'un pense que certains jours sont plus importants que d'autres, quelqu'un d'autre pense qu'ils sont tous pareils. Chacun doit être bien persuadé de ce qu'il pense.
6
 Celui qui fait des différences entre les jours fait cela pour le Seigneur. Celui qui mange de tout fait cela pour le Seigneur, car il remercie Dieu. Et celui qui ne mange pas de tout fait cela pour le Seigneur, et lui aussi remercie Dieu.
7
 Personne parmi nous ne vit pour soi-même, et personne ne meurt pour soi-même.
8
 Si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Alors, en vivant ou en mourant, nous appartenons au Seigneur.
9
 Oui, le Christ est mort et il est revenu à la vie, pour être le Seigneur des morts et des vivants.
10
 Mais toi, pourquoi juger ta sœur ou ton frère chrétiens? Et toi, pourquoi les mépriser? En effet, nous devrons tous nous présenter devant le tribunal de Dieu.
11
 Dans les Livres Saints, on lit: "Moi, le Seigneur vivant, je le jure, tous les êtres humains se mettront à genoux devant moi et tous me rendront gloire."
12
 Ainsi chacun de nous devra rendre des comptes à Dieu.

Commentaire

Tu as raison!

Fascinante largesse d’esprit d’un apôtre souvent décrié pour son intransigeance! Dans les débats qui agitent la première génération chrétienne, entre autres dans celle du respect ou non des règles alimentaires juives, Paul renvoie chacun à sa propre conviction : Tu respectes les interdits alimentaires? Tu as raison. Tu ne respectes pas les interdits alimentaires? Tu as raison.
Cette double affirmation ne conduit pas à une hypertrophie du moi (j’ai raison puisque je suis à moi-même ma propre autorité et ma propre référence). Pas plus qu’elle ne conduit à une relativisation des opinions contraires (toutes les opinions se valent).
Cette double approbation renvoie à ce «au nom de quoi» tel ou tel comportement rend compte.
Dans les deux cas, c’est pour le Seigneur, c’est-à-dire dans le but de rendre gloire, non à un comportement humain particulièrement héroïque ou particulièrement libéral, mais de rendre gloire à Dieu.
Ainsi, une même inspiration par l’amour de Dieu peut provoquer chez l’un ou chez l’autre des décisions éthiques opposées. Mais l’essentiel est atteint, tant que les tenants de ces positions ne s’excommunient pas, c’est-à-dire tant qu’ils sont capables de reconnaître que l’autre est aussi un enfant aimé de Dieu.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
préserve-nous de nous laisser absorber
par les futilités de ce monde;
garde-nous de tout ce qui pourrait
nous détourner de toi et de ta volonté;
donne-nous la force de résister au mal,
la patience de supporter les épreuves,
la fermeté pour persévérer à ton service;
qu’étant tout ce que nous sommes par ta grâce,
nous fassions tout pour ta gloire,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 47-06 (du recueil Alléluia)

Mon trésor sur terre