jeudi 28 mars 2019

Temps

Temps du carême

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 104 (103), 13-23

Quelle profusion dans tes œuvres !

 
13
De tes demeures tu abreuves les montagnes,
 
 
et la terre se rassasie du fruit de tes œuvres ;
 
14
tu fais pousser les prairies pour les troupeaux,
 
 
et les champs pour l’homme qui travaille.

 
 
De la terre il tire son pain :
 
15
le vin qui réjouit le cœur de l’homme,
 
 
l’huile qui adoucit son visage,
 
 
et le pain qui fortifie le cœur de l’homme.

 
16
Les arbres du Seigneur se rassasient,
 
 
les cèdres qu’il a plantés au Liban ;
 
17
c’est là que vient nicher le passereau,
 
 
et la cigogne a sa maison dans les cyprès ;
 
18
aux chamois, les hautes montagnes,
 
 
aux marmottes, l’abri des rochers.

 
19
Tu fis la lune qui marque les temps
 
 
et le soleil qui connaît l’heure de son coucher.
 
20
Tu fais descendre les ténèbres, la nuit vient :
 
 
les animaux dans la forêt s’éveillent ;
 
21
le lionceau rugit vers sa proie,
 
 
il réclame à Dieu sa nourriture.

 
22
Quand paraît le soleil, ils se retirent :
 
 
chacun gagne son repaire.
 
23
L’homme sort pour son ouvrage,
 
 
pour son travail, jusqu’au soir.

 
          ~

Lectures du jour


Livre de Jérémie, Chap. 31, v. 23-26

23
 Le Seigneur de l'univers, Dieu d'Israël, dit: "Quand je rendrai leur ancienne situation au pays de Juda et à ses villes, on dira de nouveau ces paroles: Que le Seigneur te bénisse, sainte colline de Sion, lieu où le salut habite!""
24
 "Alors les gens de la campagne et ceux des villes de Juda, les paysans et les nomades, habiteront ensemble dans ce pays.
25
 Oui, je rafraîchirai ceux qui sont épuisés, je donnerai tout ce qu'il faut à ceux qui n'ont plus de force."
26
 Après cela, je me suis réveillé et j'ai constaté que mon sommeil m'avait fait du bien.

Commentaire

Nouvel ordre, nouvelle justice, nouvel esprit

Cette compilation un peu décousue d’oracles jérémiens contient une nouvelle promesse de rétablissement, mais qui ne s’adresse décidément plus au royaume du Nord : car c’est de Jérusalem, « Demeure du Salut » et « Montagne de la sainteté », dont il est question. Il est fort possible qu’il y ait là une glose introduite par un copiste d’après l’Exil, désireux, après tant de promesses faites au royaume du Nord, de rétablir l’équilibre au profit de Juda ; il place cette révélation dans le cadre privilégié d’un songe accordé par le Seigneur, afin de faire partager à ses concitoyens le sentiment de crédibilité qu’il a ressenti dans son sommeil.
La prophétie prend la forme d’une promesse de régénération, de re-création concernant non seulement l’humanité mais le monde animal lui-même, bref ! ces paroles s’adressent à tout ce qui a chair et souffle vivant – à la fois fort et précaire.
Les raisins verts ? Une allusion au dicton ironique, exploité aussi par Ezéchiel, par les Israélites des temps de grandes catastrophes protestaient, au nom de la justice, contre l’inéquité des punitions héréditaires. Mais, comme Ezéchiel, Jérémie remet en place les responsabilités respectives de chaque génération : contrairement à ce qu’on pourrait observer et que, naguère, la doctrine du Deutéronome laissait entendre, c’est le coupable qui paie pour sa faute ! Que chacun prenne garde !

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
accorde-nous une compréhension toujours plus profonde
des paroles et des actes du Christ:
que sa vie et son combat soient notre force,
et que, par lui, notre vie tout entière porte des fruits
à la gloire de ton saint nom.

Cantique 51-09 (du recueil Alléluia)

Vous bondirez de joie