Mercredi 28 Juin 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 9a, 12-21

Tu as jugé avec justice

 
12
Fêtez le Seigneur qui siège dans Sion,
 
 
annoncez parmi les peuples ses exploits !
 
13
Attentif au sang versé, il se rappelle,
 
 
il n’oublie pas le cri des malheureux.

 
14
Pitié pour moi, Seigneur,
 
 
 vois le mal que m’ont fait mes adversaires, *
 
 
toi qui m’arraches aux portes de la mort ;
 
15
et je dirai tes innombrables louanges
 
 
 aux portes de Sion, *
 
 
je danserai de joie pour ta victoire.

 
16
Ils sont tombés, les païens, dans la fosse qu’ils creusaient ;
 
 
aux filets qu’ils ont tendus, leurs pieds se sont pris.
 
17
Le Seigneur s’est fait connaître : il a rendu le jugement,
 
 
il prend les méchants à leur piège.

 
18
Que les méchants retournent chez les morts,
 
 
toutes les nations qui oublient le vrai Dieu !
 
19
Mais le pauvre n’est pas oublié pour toujours :
 
 
jamais ne périt l’espoir des malheureux.

 
20
Lève-toi, Seigneur : qu’un mortel ne soit pas le plus fort,
 
 
que les nations soient jugées devant ta face !
 
21
Frappe-les d’épouvante, Seigneur :
 
 
que les nations se reconnaissent mortelles !

Lectures du jour

Commentaire

Melchisédech

La contre-attaque d’Abram a été fulgurante en battant Kedor-Laomer, le roi d’Elam, régnant sur une partie de l’Iran actuel, du golfe Persique aux frontières de l’Egypte. Le royaume est attesté entre la fin du 4e et le 1er millénaires avant J.-C., son apogée au 3e millénaire. Cette période coïncide avec la datation de tablettes cunéiformes trouvées à Ebla, en Syrie, qui comportent le nom Abramu, comme figure araméenne et une évocation de la guerre des rois.

Or, revenu de sa victoire, Abram se trouve dans la vallée de Chavé, « du Roi ». Il rencontre le nouveau roi de Sodome, ainsi que Melchisédech, roi de Salem, ville qui deviendra Jéru-Shalem, Jérusalem. En hébreu, la racine trilitère « slm » indique une notion de bien-être, donc de paix. Contemporain d’Abram, Melchisédech, a un nom qui signifie « roi de droiture, de justice ». Dans la Genèse, ce nom fait écho au psaume 110 : « Tu es prêtre à jamais selon l'ordre du roi Melchisédech. »
Le roi de Salem est celui de la paix, selon ce qui est juste et bon. Prêtre du Très-Haut, il présente les éléments d’une offrande de félicité : le pain et le vin, déjà ! Bientôt il sera pain azyme, pain béni, pain eucharistique. Certes le roi-prêtre est païen, pourtant le texte le célèbre dans sa bienveillance. Melchisédech a béni d’un salut hébraïque : shalom, voire arabique : ās-salām alaykum, le salamalekoum, quasiment liturgique : « La paix soit avec vous ! » Personnage porteur d’un message de complétude et d'achèvement, il importe peu qu’il fût un roi historique ou une référence de légende.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu notre Père,
toi qui es paix et amour,
et source inépuisable de bénédictions,
ouvre pour nous la source de ta charité,
et enrichis-nous de la plénitude de ta grâce.
Fais de nous des enfants de paix
et des héritiers de ton Royaume;
attache-nous étroitement à toi,
et les uns aux autres,
par le lien ferme et indestructible de l’unité,
pour l’amour de Jésus-Christ, notre Sauveur.

Cantique 42-03 (du recueil Alléluia)

Béni soit le Seigneur