mardi 28 juin 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 25 (24), 1-11

Dans ton amour, ne m’oublie pas

 
1
Vers toi, Seigneur, j’élève mon âme, *
 
2
vers toi, mon Dieu.

 
          ~

 
 
Je m’appuie sur toi : épargne-moi la honte ;
 
 
ne laisse pas triompher mon ennemi.
 
3
Pour qui espère en toi, pas de honte,
 
 
mais honte et déception pour qui trahit.

 
4
Seigneur, enseigne-moi tes voies,
 
 
fais-moi connaître ta route.
 
5
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
 
 
car tu es le Dieu qui me sauve.

 
 
C’est toi que j’espère tout le jour
 
 
en raison de ta bonté, Seigneur.
 
6
Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
 
 
ton amour qui est de toujours.
 
7
Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ;
 
 
dans ton amour, ne m’oublie pas.

 
          ~

 
8
Il est droit, il est bon, le Seigneur,
 
 
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
 
9
Sa justice dirige les humbles,
 
 
il enseigne aux humbles son chemin.

 
10
Les voies du Seigneur sont amour et vérité
 
 
pour qui veille à son alliance et à ses lois.
 
11
À cause de ton nom, Seigneur,
 
 
pardonne ma faute : elle est grande.

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 27, v. 13-26

13
 Un vent du sud se met à souffler doucement, et les gens du bateau croient que leur projet va réussir. Ils partent et ils essaient d'avancer le long de l'île de Crète.
14
 Mais peu de temps après, un vent de tempête, appelé "vent du nord-est", vient de l'île et il souffle très fort.
15
 Le bateau est entraîné, il ne peut pas résister au vent, et nous nous laissons emporter.
16
 Nous passons du côté abrité d'une petite île appelée Cauda. Ainsi, avec beaucoup de difficulté, nous arrivons à reprendre le canot de sauvetage.
17
 Nous le faisons remonter sur le bateau, puis les marins attachent des cordes de secours autour du bateau. Ils ont peur d'être jetés sur les bancs de sable du golfe de Libye. Alors ils lâchent dans la mer l'ancre flottante et se laissent entraîner par le vent.
18
 Le jour suivant, la tempête continue à nous secouer avec force. C'est pourquoi les marins jettent des marchandises à la mer,
19
 et le lendemain, ils font descendre dans l'eau le mât et les voiles du bateau.
20
 Pendant plusieurs jours, on ne peut pas voir le soleil ni les étoiles. La tempête reste toujours aussi forte. Nous n'espérons plus du tout être sauvés.
21
 Nous n'avons rien mangé depuis longtemps. Alors Paul se tient debout devant tout le monde et il dit: "Mes amis, il fallait m'écouter et ne pas quitter la Crète. Vous auriez évité la tempête et vous n'auriez pas perdu les marchandises.
22
 Mais maintenant, je vous le demande: soyez courageux! En effet, personne ne va mourir, nous perdrons seulement le bateau.
23
 Cette nuit, le Dieu à qui j'appartiens et que je sers m'a envoyé son ange.
24
 Il m'a dit: "Paul, n'aie pas peur! Tu dois être jugé devant l'empereur, et à cause de toi, Dieu laisse en vie tous ceux qui voyagent avec toi."
25
 Mes amis, courage! J'ai confiance en Dieu. Oui, ce que Dieu m'a dit va arriver.
26
 Nous devons être jetés sur la côte d'une île."

Commentaire

Ma vie dans les mains de Dieu

Nous voici au cœur de la tempête. Le bateau est en perdition, au point que tout espoir semble perdu. Paul en a vu d’autres, lui qui a vécu trois naufrages ! Mais surtout, suite à une vision, il est habité par la conviction que ce n’est pas la fin du voyage. La fin du voyage, c’est qu’il témoigne devant l’empereur de sa conviction : c’est le Dieu de Jésus-Christ qui a empire sur sa vie, et c’est de lui que vient le salut, non seulement pour lui, non seulement pour ses compagnons, mais pour tout être humain.
Il peut paraître étrange que Luc n’inclue pas cette rencontre avec l’empereur dans le récit des Actes. Comme s’il était plus important de montrer que Paul a témoigné de la même conviction tout au long des péripéties de son ministère. Cette conviction, qu’il décrivait peu d’années auparavant dans sa lettre aux chrétiens de Rome : «J’en ai l’assurance, ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations… ni les forces des hauteurs, ni celles des profondeurs… rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur» (Rm 8, 38-39).
Par conséquent, lorsque les circonstances paraissent sans issue et que rien ne semble humainement pouvoir nous tirer d’affaire, réconfortons-nous les uns les autres, et encourageons-nous, dans la confiance que notre vie est entre les mains de Dieu et garde sens quoi qu’il advienne.

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout puissant,
toi qui as créé les hommes
pour qu’ils te cherchent de tout leur cœur
et que leur cœur s’apaise en te trouvant,
fais qu’au milieu des difficultés de ce monde
tous puissent discerner les signes de ta bonté
et rencontrer des témoins de ton amour:
qu’ils aient le bonheur de te reconnaître,
toi, le seul vrai Dieu et le Père de tous les hommes.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 47-02 (du recueil Alléluia)

Notre barque est en danger