Vendredi 28 Juillet 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 73 (72), 1-14

Longtemps, j’ai cherché à savoir

 
1
Vraiment, Dieu est bon pour Israël,
 
 
pour les hommes au cœur pur.

 
2
Un rien, et je perdais pied,
 
 
un peu plus, et je faisais un faux pas ;
 
3
car j’étais jaloux des superbes,
 
 
je voyais le succès des impies.

 
4
Jusqu’à leur mort, ils ne manquent de rien,
 
 
ils jouissent d’une santé parfaite ;
 
5
ils échappent aux souffrances des hommes,
 
 
aux coups qui frappent les mortels.

 
6
Ainsi, l’orgueil est leur collier,
 
 
la violence, l’habit qui les couvre ;
 
7
leurs yeux qui brillent de bien-être
 
 
trahissent les envies de leur cœur.

 
8
Ils ricanent, ils prônent le mal,
 
 
de très haut, ils prônent la force ;
 
9
leur bouche accapare le ciel,
 
 
et leur langue parcourt la terre.

 
10
Ainsi, le peuple se détourne
 
 
vers la source d’une telle abondance.
 
11
Ils disent : « Comment Dieu saurait-il ?
 
 
le Très-Haut, que peut-il savoir ? »

 
12
Voyez comme sont les impies :
 
 
tranquilles, ils amassent des fortunes.

 
          ~

 
13
Vraiment, c’est en vain que j’ai gardé mon cœur pur,
 
 
lavé mes mains en signe d’innocence !
 
14
Me voici frappé chaque jour,
 
 
châtié dès le matin.

Lectures du jour

Commentaire

Quand Dieu parle au travers d’un songe.

Un songe, un rêve, une vision !
Le domaine de la nuit appartient au mystère, au sommeil réparateur ou encore à celui peuplé de songes révélateurs.

Jacob est en fuite et, comble de paradoxe, le récit fait apparaître un homme à la fois marqué par la bénédiction qui repose sur lui et en même temps pris dans un combat incessant avec des forces malignes. Cet affrontement nous le rend humain et proche.
Lui, le fuyard, le sans-domicile fixe, est surpris par la nuit qui tombe brusquement dans ces régions orientales et il s’endort.
Et voici que… il eut un songe qui, comme un tableau, se déroule en trois éléments chargés de promesses : la terre, la descendance et le retour lié à l’accompagnement de Dieu.
Ce lieu, Bethel, autrefois compris comme le lieu de la manifestation divine, devient un lieu de promesses. Jacob trouve une identité nouvelle et devient une référence fondamentale pour la compréhension du peuple d’Israël, surtout au temps des crises.
Au travers de cette révélation, grâce à un songe, une nuit a ouvert au jour, un homme fugitif a trouvé son chemin, un peuple exilé, un espoir.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu, qui as associé les anges à ton alliance de paix,

et qui en as ouvert l’accès aux hommes eux-mêmes,

accorde-nous la grâce, à nous tes serviteurs,

de toujours rechercher la paix avec tous dans le monde présent,

et de connaître un jour la paix indéfectible du monde à venir.

Exauce-nous, toi qui es béni aux siècles des siècles.

Cantique 84 (du recueil Alléluia)

Dans ta maison je suis heureux