mardi 28 janvier 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 40 (39), 12-18

Voici, je viens

 
12
Toi, Seigneur,
 
 
   ne retiens pas loin de moi ta tendresse ; *
 
 
que ton amour et ta vérité
 
 
   sans cesse me gardent !

 
          ~

 
13
Les malheurs m’ont assailli : *
 
 
   leur nombre m’échappe !

 
 
Mes péchés m’ont accablé :
 
 
   ils m’enlèvent la vue ! *
 
 
Plus nombreux que les cheveux de ma tête,
 
 
   ils me font perdre cœur.

 
14
Daigne, Seigneur, me délivrer ;
 
 
   Seigneur, viens vite à mon secours ! *

 
17
Mais tu seras l’allégresse et la joie
 
 
   de tous ceux qui te cherchent ; *
 
 
toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! »
 
 
   ceux qui aiment ton salut.

 
18
Je suis pauvre et malheureux,
 
 
   mais le Seigneur pense à moi. *
 
 
Tu es mon secours, mon libérateur :
 
 
   mon Dieu, ne tarde pas !

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 6, v. 25-34

25
 "C'est pourquoi je vous dis: ne vous faites pas de souci pour votre vie ni pour votre corps. Ne vous demandez pas: Qu'est-ce que nous allons manger? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller?" Oui, votre vie est plus importante que la nourriture, et votre corps est plus important que les vêtements."
26
 Regardez les oiseaux. Ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas. Ils ne mettent pas de récoltes dans les greniers. Et votre Père qui est dans les cieux les nourrit! Vous valez beaucoup plus que les oiseaux!
27
 "Ce n'est pas en vous faisant du souci que vous pouvez ajouter un seul jour à votre vie!
28
 Pourquoi alors vous faire du souci pour les vêtements? Observez les fleurs des champs, regardez comment elles poussent. Elles ne filent pas et elles ne tissent pas
29
 Pourtant, je vous le dis: même Salomon, avec toute sa richesse, n'a jamais eu de vêtements aussi beaux qu'une seule de ces fleurs.
30
 L'herbe est aujourd'hui dans les champs, et demain on la jettera au feu. Et pourtant, Dieu l'habille de vêtements magnifiques. Vous qui n'avez pas beaucoup de foi, vous pouvez être sûrs d'une chose: Dieu en fera au moins autant pour vous!
31
 "Ne soyez pas inquiets en vous demandant: Qu'est-ce que nous allons manger? Qu'est-ce que nous allons boire? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller?""
32
 En effet, les gens qui ne connaissent pas Dieu cherchent tout cela sans arrêt. Vous avez besoin de toutes ces choses, et votre Père qui est dans les cieux le sait bien.
33
 Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus.
34
 "Donc, ne vous faites pas de souci pour demain. Demain se fera du souci pour lui-même. La fatigue d'aujourd'hui suffit pour aujourd'hui!"

Commentaire

L’art de faire confiance

Pendant les vacances, nous avons l’occasion d’observer la végétation, les insectes, les oiseaux et de nous émerveiller de la simplicité avec laquelle chacun trouve sa nourriture. Alors que nous les contemplons, les paroles de Jésus nous invitent à acquérir davantage de confiance et de sérénité.
Jésus sait que l’être humain est prévoyant ; il a une peur terrible de manquer du nécessaire. Ce besoin de sécurité entraîne une focalisation sur l’argent et l’impression que si l’on en avait plus, on serait plus heureux.
A ce qu’il me semble, Jésus aimerait amener ses auditeurs à une double prise de conscience : « l’argent ne fait pas le bonheur » selon le dicton. A en croire les statistiques, le sentiment de bonheur lors de l’acquisition d’une nouvelle voiture, une nouvelle maison, etc. dure au maximum trois mois ! Au-delà, notre bonheur doit venir d’ailleurs. La présence de Dieu en nous, sa paix, sa joie devrait être notre source intarissable de bonheur, indépendamment de nos biens.
Par ailleurs, Jésus attire l’attention de son public sur le risque de faire de l’argent ou des biens matériels une sorte d’idole, de Dieu. Réfléchissons un instant : quelle place prennent l’argent et les biens matériels dans nos (pré)occupations ?

Sujets de prière

Oraison

Nous voulons te louer, Seigneur:
nous sommes, nous et notre monde tout entier,
entre tes mains paternelles.
Nous ne sommes pas abandonnés,
seuls, face à nos soucis.
Auprès de toi, l’indécis trouve conseil,
le fatigué trouve la force,
celui qui doute reçoit la certitude,
l’inquiet retrouve la confiance.
Redis-nous tout cela maintenant dans ta parole.

Cantique 47-06 (du recueil Alléluia)

Mon trésor sur terre