mercredi 28 février 2018

Temps

Temps du carême

Semaine

Mercredi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 16 (15)

Seigneur, mon partage

 
1
Garde-moi, mon Dieu :
 
 
j’ai fait de toi mon refuge.
 
2
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
 
 
Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. »

 
3
Toutes les idoles du pays,
 
 
 ces dieux que j’aimais, †
 
 
ne cessent d’étendre leurs ravages, *
 
 
et l’on se rue à leur suite.
 
4
Je n’irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
 
 
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

 
5
Seigneur, mon partage et ma coupe :
 
 
de toi dépend mon sort.
 
6
La part qui me revient fait mes délices ;
 
 
j’ai même le plus bel héritage !

 
7
Je bénis le Seigneur qui me conseille :
 
 
même la nuit mon cœur m’avertit.
 
8
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
 
 
il est à ma droite : je suis inébranlable.

 
9
Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
 
 
ma chair elle-même repose en confiance :
 
10
tu ne peux m’abandonner à la mort
 
 
ni laisser ton ami voir la corruption.

 
11
Tu m’apprends le chemin de la vie : †
 
 
devant ta face, débordement de joie !
 
 
À ta droite, éternité de délices !

Lectures du jour

Hébreux 3. 1Frères et sœurs chrétiens, vous qui avez reçu l'appel de Dieu, regardez Jésus. Dieu l'a envoyé pour être notre grand-prêtre, et c'est par lui que nous croyons. 2Autrefois, Moïse a été fidèle dans toute la maison de Dieu. De même, comme Moïse, Jésus a été fidèle à Dieu, qui a fait de lui un grand-prêtre. 3Mais Jésus reçoit plus de gloire que Moïse. En effet, celui qui construit une maison est plus honoré que la maison. 4Chaque maison est construite par quelqu'un, et celui qui construit tout, c'est Dieu. 5Autrefois, Moïse a été fidèle dans toute la maison de Dieu. Il était un serviteur et il devait être témoin de ce que Dieu allait dire. 6Mais maintenant, le Christ est fidèle comme Fils, placé à la tête de la maison de Dieu. Sa maison, c'est nous, à une condition : nous devons garder confiance et être fiers de ce que nous espérons.

Commentaire

La vie, maison céleste qui se bâtit ici-bas

Après avoir démontré la supériorité de Jésus-Christ par rapport aux anges, l'auteur aborde celle du Christ par rapport à Moïse - personnage particulièrement vénéré dans le judaïsme. Avec deux arguments : Moïse fait partie de la " maison de Dieu " tandis que Jésus en est le constructeur, étant intimement associé à l'œuvre de Dieu (3-4) ; Moïse y est serviteur tandis que Christ est établi à la tête de cette maison comme Fils - et, on le lira bientôt, comme héritier de tout.
La " maison de Dieu " est actuellement la communauté chrétienne. Elle ne peut demeurer en cette qualité que dans un attachement persévérant à la personne du Fils.
Qui plus est : le Christ est du côté de Dieu, accrédité auprès du Père. Alors une immense espérance traverse le chantier de la vie des hommes. La vie devient comme une maison qui se bâtit, dont Dieu est le constructeur. Ainsi tous les efforts humains, toute la vie des hommes prend-elle sens. Puisque nous recevons tout de Dieu - matériaux et plans - nous pouvons bâtir avec confiance.
Participants à la vocation céleste ! Céleste parce que adressée du ciel. Céleste parce qu'elle nous y appelle. Céleste, enfin, parce que céleste par la foi devrait être la vie que nous sommes appelés à vivre ici bas !

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
toi qui as élevé dans la gloire
notre Sauveur et notre Roi,
accorde-nous la grâce –
à nous qui sommes les membres de son corps –
de le suivre là où il nous a précédés,
lui qui est notre tête, notre chef.

Cantique 34-27 (du recueil Alléluia)

Sur tous les temps…