Vendredi 28 Avril 2017

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Vendredi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 149

Louez-le dans l’assemblée de ses fidèles

 
1
Alléluia !

 
 
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
 
 
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
 
2
En Israël, joie pour son créateur ;
 
 
dans Sion, allégresse pour son Roi !
 
3
Dansez à la louange de son nom,
 
 
jouez pour lui, tambourins et cithares !

 
4
Car le Seigneur aime son peuple,
 
 
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.
 
5
Que les fidèles exultent, glorieux,
 
 
criant leur joie à l’heure du triomphe.
 
6
Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
 
 
tenant en main l’épée à deux tranchants.

 
7
Tirer vengeance des nations,
 
 
infliger aux peuples un châtiment,
 
8
charger de chaînes les rois,
 
 
jeter les princes dans les fers,
 
9
leur appliquer la sentence écrite,
 
 
c’est la fierté de ses fidèles.

 
 
      Alléluia !

Lectures du jour

Commentaire

« Les parents ont mangé des raisins verts …

… Et ce sont les enfants qui ont les dents irritées ! » (v. 2). On a ici la première réaction – presque une révolte – contre la doctrine de la rétribution trans-générationnelle qui faisait autorité jusqu’au moment de l’Exil. Et, du coup, la première affirmation élaborée de la « rétribution individuelle » : le lien étroit entre mauvaise conduite et malheurs est maintenu, les seconds étant le châtiment réservé à la première, mais c’est à l’échelle d’une vie individuelle et dans le cadre d’une responsabilité personnelle que cela se déroule.
Depuis l’avènement de l’individualisme au 19e siècle, cette perspective apparaît si évidente qu’on a l’impression qu’Ezékiel enfonce une porte ouverte …

Toutefois, ce message ne consiste pas à proclamer un mécanisme inexorable – même s’il s’exprime de manière un plus « lisible » en instituant l’individu responsable de ce qui lui arrive – pouvant induire un sentiment de fatalité. Car le pardon de Dieu est toujours présent pour arrêter la machine broyeuse de pécheurs. Il suffit d’un changement radical de direction – une conversion, au sens géométrique de ce mot – pour que le processus prenne fin : « Je ne veux la mort de personne, moi le Seigneur Dieu ! Détournez-vous du mal et vivez ! »
Dieu n’est pas responsable de ce qui ne va pas, mais l’homme qui peut néanmoins tout faire basculer s’il entre dans le plan divin. Le Christ est venu pour l’attester, et même, prenant sur lui, l’accomplir.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
par la puissance de ta Parole, tu as tout créé
et par ton Esprit tu as renouvelé la terre.
Donne aujourd’hui l’eau vive
à tous ceux qui ont soif de toi,
pour qu’ils portent des fruits en abondance
dans ton règne de gloire.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 34-20 (du recueil Alléluia)

On a planté sa croix en terre