vendredi 27 septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 55 (54), 2-12

J’ai hâte d’avoir un abri

 
2
Mon Dieu, écoute ma prière,
 
 
   n’écarte pas ma demande. *
 
3
Exauce-moi, je t’en prie, réponds-moi ;
 
 
   inquiet, je me plains.

 
4
Je suis troublé par les cris de l’ennemi
 
 
   et les injures des méchants ; *
 
 
ils me chargent de crimes,
 
 
   pleins de rage, ils m’accusent.

 
5
Mon cœur se tord en moi,
 
 
   la peur de la mort tombe sur moi ; *
 
6
crainte et tremblement me pénètrent,
 
 
   un frisson me saisit.

 
7
Alors, j’ai dit : « Qui me donnera des ailes de colombe ? †
 
 
   Je volerais en lieu sûr ; *
 
8
loin, très loin, je m’enfuirais
 
 
   pour chercher asile au désert. »

 
9
J’ai hâte d’avoir un abri
 
 
   contre ce grand vent de tempête ! *
 
10
Divise-les, Seigneur,
 
 
   mets la confusion dans leur langage !

 
 
Car je vois dans la ville
 
 
   discorde et violence : *
 
11
de jour et de nuit, elles tournent
 
 
   en haut de ses remparts.

 
 
Au-dedans, crimes et malheurs ;
 
12
   au-dedans, c’est la ruine : *
 
 
fraude et brutalité
 
 
   ne quittent plus ses rues.

Lectures du jour


Sophonie, Chap. 3, v. 14-18

14
 Chante et danse, ville de Sion! Poussez des cris de joie, habitants d'Israël! Oui, réjouis-toi de tout ton cœur, Jérusalem!
15
 Le Seigneur a retiré les accusations qui pesaient sur vous, il a fait partir vos ennemis. Le Seigneur, le roi d'Israël, est au milieu de vous, vous ne devez plus avoir peur du malheur.
16
 Ce jour-là, on dira à Jérusalem: "N'aie pas peur, ville de Sion, ne te décourage pas!
17
 Le Seigneur, ton Dieu, est au milieu de toi. C'est lui le héros qui remporte la victoire. Il est rempli de joie à cause de toi, son amour te donne une vie nouvelle. Il danse pour toi avec des cris de joie,
18
 comme pendant les jours de fête." Le Seigneur dit: "Je vais écarter de toi le malheur, Jérusalem, pour que tu ne sois plus couverte de honte.

Commentaire

Un Dieu joyeux qui danse ! …

Les sentences sont levées : éprouve et manifeste ta joie, Jérusalem !
Un Dieu qui danse ! Sophonie nous invite à une joie qui a sa source dans la présence de Dieu.
Une présence insérée au cœur de la vie des collectivités – Dieu au milieu de vous - et des individus – Dieu en vous – que la pauvreté, le malheur, les difficultés ou simplement l’humilité questionne. La traduction est flottante, comme pour la compréhension intimiste ou collectiviste du Royaume dans l’Evangile de Luc.
Le prophète répond aux propos désabusés de ses contemporains, qui reprochent à Dieu sa soi-disant indifférence et son inefficacité : « Dieu ne peut faire ni bien ni mal » (So 1,12), hébraïsme qui revient à dire qu’il ne peut rien faire ! Quelle audace de parler ainsi … mais quand on regarde la marche du monde, c’est bien ce que nous avons envie de penser …
Pour nous chrétiens toutefois, cette prophétie a trouvé son accomplissement dans le Christ Emmanuel qu’il nous appartient d’accueillir.
« Pour l’homme de foi, le monde entier est richesse. Pour l’incroyant, c’est moins que rien. Pour ceux qui croient, la nuit se change en clarté. Pour les autres, la lumière même devient ténèbres. C’est une grande chose que la foi, mais elle ne sert de rien si l’amour fait défaut » (s. Augustin, 4e s.) : « Que tes mains ne restent pas flasques » dit littéralement le v. 16c ! Passe à l’action pour diffuser tes lueurs de bien et de pardon.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu, l’univers te célèbre,
la création proclame ta bonté;
reçois le chant que du cœur
nous faisons monter jusqu’à toi en cette heure
et renouvelle en nous ta grâce,
par la puissance de la résurrection de Jésus,
le Christ, notre Seigneur.

Cantique 12-05 (du recueil Alléluia)







Le Seigneur seul est ma lumière