samedi 27 octobre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 37, 1-11

Les doux posséderont la terre

 
1
Ne t’indigne pas à la vue des méchants,
 
 
n’envie pas les gens malhonnêtes ;
 
2
aussi vite que l’herbe, ils se fanent ;
 
 
comme la verdure, ils se flétrissent.

 
3
Fais confiance au Seigneur, agis bien,
 
 
habite la terre et reste fidèle ;
 
4
mets ta joie dans le Seigneur :
 
 
il comblera les désirs de ton cœur.

 
5
Dirige ton chemin vers le Seigneur,
 
 
fais-lui confiance, et lui, il agira.
 
6
Il fera lever comme le jour ta justice,
 
 
et ton droit comme le plein midi.

 
7
Repose-toi sur le Seigneur
 
 
et compte sur lui.
 
 
Ne t’indigne pas devant celui qui réussit,
 
 
devant l’homme qui use d’intrigues.

 
8
Laisse ta colère, calme ta fièvre,
 
 
ne t’indigne pas : il n’en viendrait que du mal ;
 
9
les méchants seront déracinés,
 
 
mais qui espère le Seigneur possédera la terre.

 
10
Encore un peu de temps : plus d’impie ;
 
 
tu pénètres chez lui : il n’y est plus.
 
11
Les doux posséderont la terre
 
 
et jouiront d’une abondante paix.

 
          ~

Lectures du jour


Deuxième livre de Samuel, Chap. 19, v. 32-40

32
 Barzillaï, de la ville de Roguelim, en Galaad, est descendu, lui aussi, au Jourdain. Il a traversé le fleuve avec le roi, avant de le quitter de l'autre côté.
33
Il est très vieux, il a 80 ans. C'est un homme très riche et il a pu nourrir le roi quand il était à Mahanaïm.
34
 Le roi lui dit: "Barzillaï, viens avec moi à Jérusalem, je m'occuperai de toi."
35
 Il répond: "Mon roi, je vais vivre combien de temps encore? Il me reste trop peu de temps pour monter avec toi à Jérusalem.
36
 Maintenant, j'ai 80 ans. Je ne peux plus faire la différence entre ce qui est bon et ce qui est mauvais. Je ne peux plus trouver du goût à ce que je mange et à ce que je bois, je n'entends plus les voix des chanteurs et des chanteuses. Pourquoi est-ce que je serais une charge pour toi?
37
 Je peux seulement traverser le fleuve Jourdain avec toi. D'ailleurs je ne mérite pas cette récompense.
38
 Laisse-moi retourner dans ma ville. Je mourrai là, près de la tombe de mon père et de ma mère. Mais voici mon fils Kimham: lui ira avec toi. Fais pour lui ce qui te semble bon."
39
 Le roi dit: "D'accord! Kimham viendra avec moi, et je ferai pour lui ce que tu veux. Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai."
40
 Toute la foule passe le Jourdain après que le roi l'a traversé. David embrasse Barzillaï et le bénit. Ensuite Barzillaï rentre chez lui.

Commentaire

Loué soit Dieu !

David a fait face à de nombreux adversaires, Saül, les Philistins, les Ammonites, son fils Absalom. De tous ces combats, ces coups durs, il est sorti vainqueur, parfois bien écorché, mais vivant.
Sa vie n’était pas parfaite : des erreurs, il en a fait et non des moindres. Pourtant, il continue à mettre Dieu à la première place, à reconnaître le Seigneur comme son sauveur et son maître.
Ce chant conclut les récits de guerre de David. Il s’agit d’une confession de foi, qui emprunte la forme – et même la terminologie – de beaucoup de psaumes .
Les attributs de Dieu affluent dans ces quelques versets. David attribue ses victoires et son salut au Seigneur. Sans lui, il serait mort. Quelle belle conclusion pour cette histoire de vie. Dans les profondeurs des batailles et des souffrances, la louange ne cesse pas.

Soyons encouragés par ces versets. Réfléchissons à ce que les différents attributs de Dieu signifient pour nous aujourd’hui. Pensons aux situations difficiles vécues et à la manière dont Dieu est intervenu.
Prenons courage et confiance, car la présence de Dieu ne s’éloignera pas de nous et continuera à nous accompagner chaque jour, comme « une lampe à mes pieds, une lumière sur mon sentier » !

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant, par ta Parole,
tu appelles à la paix notre monde tourmenté.
Fais de nous des artisans de réconciliation,
et des ouvriers d’unité dans ton Eglise.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 150 (du recueil Allélulia)

Dans son temple louez Dieu