vendredi 27 mars 2020

Temps

Temps du carême

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 130 (129)

Près du Seigneur, abonde le rachat

 
1
Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
 
2
   Seigneur, écoute mon appel ! *
 
 
Que ton oreille se fasse attentive
 
 
   au cri de ma prière !

 
3
Si tu retiens les fautes, Seigneur,
 
 
   Seigneur, qui subsistera ? *
 
4
Mais près de toi se trouve le pardon
 
 
   pour que l’homme te craigne.

 
5
J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
 
 
je l’espère, et j’attends sa parole.

 
6
Mon âme attend le Seigneur
 
 
   plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
 
 
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
 
7
   attends le Seigneur, Israël.

 
 
Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
 
 
   près de lui, abonde le rachat. *
 
8
C’est lui qui rachètera Israël
 
 
   de toutes ses fautes.

Lectures du jour


Job, Chap. 6, v. 15-30

15
Mes amis m'ont déçu comme un torrent sec, comme des rivières sans eau.
16
À la fin de la saison froide, quand la glace et la neige se mettent à fondre, les torrents débordent.
17
Mais dès la saison sèche, ils sont vides. Quand il fait chaud, ils n'ont plus d'eau.
18
Les caravanes ne passent plus près d'eux, elles s'enfoncent dans le désert et meurent.
19
Les caravanes de Téma, les voyageurs de Saba recherchent ces torrents, ils mettent leur espoir en eux.
20
Ils ont cru qu'il y avait de l'eau, mais ensuite, ils le regrettent: quand ils arrivent, ils sont déçus.
21
Voilà ce que vous êtes pour votre ami. En voyant mon malheur, vous avez eu peur.
22
Est-ce que je vous ai demandé quelque chose? Est-ce que je vous ai dit: ""Prenez une partie de vos richesses et donnez-la-moi
23
pour me délivrer d'un ennemi? Arrachez-moi au pouvoir d'un dictateur?""
24
Éclairez-moi et je me tairai, expliquez-moi mes erreurs.
25
Des paroles vraies ne blessent personne. Mais vos reproches à vous me reprochent quoi?
26
Vous voulez me reprocher mes paroles? Mais ce sont les paroles en l'air d'un homme désespéré.
27
Vous oseriez tirer au sort un orphelin! Vous iriez jusqu'à vendre votre ami!
28
Eh bien, regardez-moi en face: est-ce que je mens?
29
Est-ce que mes paroles sont celles d'un homme faux? Est-ce que je ne sais pas reconnaître ce qui est mal?
30
Regardez-moi: pas de mensonge entre nous! Encore une fois, regardez-moi, et vous verrez clairement que je suis innocent.""

Commentaire

Tu ne veux pas m’écouter? Je ne t’écouterai pas non plus!

Si ce n’est la mort, la seule consolation que je puis avoir est celle de l’amitié.
Mais là encore, c’est la déception dont l’image est celle d’un ruisseau au débit inconstant et trompeur, dont la qualité de l’eau est elle aussi sujette à caution.
Je ne vous ai rien demandé, n’est-ce pas?
Et vous m’assénez vos propos sévères pour stigmatiser les formes que prend ma plainte abreuvée de désespoir.
Regardez-moi, et vous verrez que vos protestations font fausse route:
s’adresseraient-elles au tricheur qui joue la comédie, au privilégié qui trouve encore à se plaindre? Regardez-moi: tel que vous me voyez, je suis innocent de ce dont vous me chargez.
Les v. 24 à 30 comportent une série de questions, qui n’attendent pas forcément de réponses, mais invitent le lecteur à se les poser courageusement. Avec Job, nous sommes entraînés au cœur de la souffrance humaine dans ce qu’elle a de plus incompréhensible, de plus déconcertant. La mort que Job souhaite n’est probablement pas la seule issue – en tout cas pas selon ce qu’on lira par la suite. Il faudra plutôt un long chemin parsemé de larmes pour découvrir une confiance en Dieu renouvelée, différente mais d’autant plus intense et forte.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur,
dans notre montée à Jérusalem
et l’approche de Pâques,
guide-nous sur le chemin
et révèle-nous la profondeur de l’Amour
dont Tu nous aimes tous.
Que la joie de ton salut illumine
notre misère et nos peines
et nous accorde d’être toujours davantage
consacrés à ton service
par le Christ notre Seigneur.

Cantique 130 (du recueil Alléluia)

Du fond de ma détresse