lundi 27 mars 2017

Temps

Temps du carême

Semaine

Lundi de la quatrième semaine

Complément

Psaume

Psaume 22 (21), 2-11

Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

 
2
Mon Dieu, mon Dieu,
 
 
   pourquoi m’as-tu abandonné ? *
 
 
Le salut est loin de moi,
 
 
   loin des mots que je rugis.

 
3
Mon Dieu, j’appelle tout le jour,
 
 
   et tu ne réponds pas ; *
 
 
même la nuit,
 
 
   je n’ai pas de repos.

 
4
Toi, pourtant, tu es saint,
 
 
toi qui habites les hymnes d’Israël !
 
5
C’est en toi que nos pères espéraient,
 
 
ils espéraient et tu les délivrais.
 
6
Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ;
 
 
en toi ils espéraient et n’étaient pas déçus.

 
7
Et moi, je suis un ver, pas un homme,
 
 
raillé par les gens, rejeté par le peuple.
 
8
Tous ceux qui me voient me bafouent,
 
 
ils ricanent et hochent la tête :
 
9
« Il comptait sur le Seigneur : qu’il le délivre !
 
 
Qu’il le sauve, puisqu’il est son ami ! »

 
10
C’est toi qui m’as tiré du ventre de ma mère,
 
 
qui m’a mis en sûreté entre ses bras.
 
11
À toi je fus confié dès ma naissance ;
 
 
dès le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.

 
          ~

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 23, v. 1-12

1
 Alors Jésus dit aux foules et à ses disciples:
2
 "Les maîtres de la loi et les Pharisiens sont chargés d'expliquer la loi de Moïse.
3
 Donc, vous devez leur obéir et vous devez faire tout ce qu'ils vous disent, mais n'agissez pas comme eux. En effet, ils ne font pas ce qu'ils disent.
4
 Ils rassemblent des charges très lourdes et ils les mettent sur les épaules des gens. Mais eux, ils refusent d'y toucher, même avec un seul doigt!
5
 Toutes leurs actions, ils les font pour que les gens les regardent. Ainsi, ils agrandissent les petites boîtes qu'ils portent sur le front et sur le bras. Ils allongent aussi les franges de leurs vêtements.
6
 Ils choisissent les premières places dans les grands repas et les premiers sièges dans les maisons de prière.
7
 Ils aiment qu'on les salue sur les places de la ville et que les gens les appellent "Maître". 08 Mais vous, ne vous faites pas appeler "Maître". En effet, vous avez un seul Maître et vous êtes tous frères.
9
 N'appelez personne sur la terre "Père". En effet, vous avez un seul Père, celui qui est dans les cieux.
10
 Ne vous faites pas non plus appeler "Conseiller". En effet, vous avez un seul Conseiller, le Christ.
11
 Le plus important parmi vous doit se mettre à votre service.
12
 Celui qui veut être au-dessus des autres recevra la dernière place. Et celui qui prend la dernière place sera mis au-dessus des autres."

Commentaire

Ne liez pas ! Ne fermez pas !

Deux verbes forts sont présents dans cette longue prise de parole de Jésus. Bien sûr, ses paroles parlent des pharisiens, des scribes.
Elles s’adressent à tous pour mettre en garde.
Et elles s’adressent à nous, aujourd’hui encore, pour nous prévenir d’un danger : la distance qu’on laisse se creuser entre les principes dont nous nous prévalons et les comportements réels que tous peuvent voir et évaluer, rendant grâce à Dieu pour les convergences ou se scandalisant à cause des différences ...

Les pharisiens et scribes lient et mettent des chaînes alors que Dieu est le Libérateur.

Dans toute sa vie, Jésus a délié les gens. Il a délié de la maladie, il a délié de la faute et de la culpabilité. A l’époque, les gens étaient liés par les fardeaux, par toutes les choses qu’il fallait faire pour plaire à Dieu, le but étant d’atteindre la première place. Or pour Jésus, la première place est occupée par Dieu.
Aujourd’hui, alors que les téléréalités promettent d’atteindre la première place, ses paroles demeurent : « Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. »

Sujets de prière

Oraison

Seigneur de nos vies,
éloigne de nous l’esprit de paresse,
de tristesse, de domination
et les vaines paroles;
accorde à tes serviteurs un esprit de chasteté,
d’humilité, de persévérance
et un amour qui ne vient jamais à manquer.
Notre Seigneur et notre Roi,
accorde-nous de considérer nos péchés
et de ne pas juger nos frères et sœurs.
Sois béni maintenant et toujours et à jamais.

Cantique 44-08 (du recueil Alléluia)

Qu'il fait bon à ton service