jeudi 27 juillet 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 36 (35)

Par ta lumière, nous voyons la lumière

 
2
C’est le péché qui parle
 
 
   au cœur de l’impie ; *
 
 
ses yeux ne voient pas
 
 
   que Dieu est terrible.

 
3
Il se voit d’un œil trop flatteur
 
 
   pour trouver et haïr sa faute ; *
 
4
il n’a que ruse et fraude à la bouche,
 
 
   il a perdu le sens du bien.

 
5
Il prépare en secret ses mauvais coups. †
 
 
La route qu’il suit n’est pas celle du bien ; *
 
 
   il ne renonce pas au mal.

 
6
Dans les cieux, Seigneur, ton amour ;
 
 
   jusqu’aux nues, ta vérité ! *
 
7
Ta justice, une haute montagne ;
 
 
   tes jugements, le grand abîme !

 
 
Tu sauves, Seigneur, l’homme et les bêtes :
 
8
qu’il est précieux ton amour, ô mon Dieu !

 
 
À l’ombre de tes ailes, tu abrites les hommes : †
 
9
ils savourent les festins de ta maison ; *
 
 
aux torrents du paradis, tu les abreuves.

 
10
En toi est la source de vie ;
 
 
par ta lumière nous voyons la lumière.

 
11
Garde ton amour à ceux qui t’ont connu,
 
 
ta justice à tous les hommes droits.

 
12
Que l’orgueilleux n’entre pas chez moi,
 
 
que l’impie ne me jette pas dehors !

 
13
Voyez : ils sont tombés, les malfaisants ;
 
 
abattus, ils ne pourront se relever.

Lectures du jour


Genèse, Chap. 26, v. 26-33

26
 Abimélek vient de Guérar pour voir Isaac. Il vient avec Ahouzath, son ami, et avec Pikol, le chef de son armée.
27
 Isaac leur dit: "Pourquoi est-ce que vous venez me voir? Vous me détestez et vous m'avez renvoyé de chez vous."
28
 Ils répondent: "Nous voyons bien que le Seigneur est avec toi. Nous avons pensé ceci: il faut faire la paix entre nous, une paix établie par un serment. Passons un accord avec toi.
29
 Jure de ne pas nous faire de mal. En effet, nous ne t'avons rien fait de mal. Nous t'avons fait seulement du bien et nous t'avons laissé partir en paix. Maintenant, tu es un homme béni du Seigneur."
30
 Isaac leur sert un grand repas. Ils mangent et ils boivent.
31
 Le jour suivant, ils se lèvent tôt le matin, et chacun fait un serment envers l'autre. Isaac leur dit au revoir et ils se quittent dans la paix.
32
 Le même jour, les serviteurs d'Isaac viennent lui apporter des nouvelles d'un puits qu'ils sont en train de creuser. Ils disent: "Nous avons trouvé de l'eau."
33
 Isaac appelle ce puits Chiba, ce qui veut dire "Serment". C'est pourquoi aujourd'hui encore, la ville s'appelle Berchéba, c'est-à-dire "le Puits-du-serment".

Commentaire

Un adversaire ? Mieux vaut l’avoir dans la manche que dans le nez …

Le récit de l’alliance avec Abimélek conclut en beauté le recueil (d’abord oral) des traditions sur Isaac. Précédemment jaloux, Abimélek doit reconnaître solennellement qu’Isaac est un « béni de Yahweh ».
C’est lui maintenant qui vient s’incliner et quémander protection, offrir une vassalité. À lui maintenant d’éprouver un sentiment d’insécurité et de chercher à s’assurer contre les risques – subjectifs du moins – provenant d’un homme que bénit un Dieu aussi puissant.
Isaac, assumant la supériorité que Dieu lui a donnée, consent à prendre l’initiative d’une alliance. Dans la Bible, ce mot ne désigne pas, comme aujourd’hui, un contrat entre partenaires égaux. Il décrit une démarche du plus fort en direction et au bénéfice du plus faible. Il y a stipulations d’obligations mutuelles, sacrifice – dépecée et partagée, la victime figure le sort menaçant celle des deux parties qui rompt ses engagements – et, par un banquet, communion à la prospérité que le nouvel état des rapports doit susciter. En son Fils partagé – ma chair, mon sang … – Dieu passe avec son nouvel Israël que nous sommes une Alliance nouvelle inscrite dans les cœurs par l’Esprit Saint.

Ce n’est que l’un de ces nombreux renversements de statuts et de situations dont toute l’Histoire « biblique » est coutumière …

Sujets de prière

Oraison

Dieu vivant, nous sommes parfois étrangers sur la terre, déconcertés par les violences, les duretés d’oppositions. Prépare-nous à être porteurs de réconciliation là où tu nous places, jusqu’à ce que se lève une espérance de paix parmi les humains.

Cantique 47-18 (du recueil Alléluia)

Seigneur, c'est toi notre secours