Lundi 27 Janvier 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 40 (39), 1-11

Voici, je viens

 
2
D’un grand espoir
 
 
   j’espérais le Seigneur : *
 
 
il s’est penché vers moi
 
 
   pour entendre mon cri.

 
3
Il m’a tiré de l’horreur du gouffre,
 
 
   de la vase et de la boue ; *
 
 
il m’a fait reprendre pied sur le roc,
 
 
   il a raffermi mes pas.

 
4
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
 
 
   une louange à notre Dieu. *
 
 
Beaucoup d’hommes verront, ils craindront,
 
 
   ils auront foi dans le Seigneur.

 
5
Heureux est l’homme
 
 
   qui met sa foi dans le Seigneur *
 
 
et ne va pas du côté des violents,
 
 
   dans le parti des traîtres.

 
6
Tu as fait pour nous tant de choses,
 
 
   toi, Seigneur mon Dieu ! *
 
 
Tant de projets et de merveilles :
 
 
   non, tu n’as point d’égal !

 
 
Je les dis, je les redis encore ; *
 
 
   mais leur nombre est trop grand ! 

 
          ~

 
7
Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
 
 
   tu as ouvert mes oreilles ; *
 
 
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
 
8
   alors j’ai dit : « Voici, je viens.

 
 
« Dans le livre, est écrit pour moi
 
9
   ce que tu veux que je fasse. *
 
 
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
 
 
   ta loi me tient aux entrailles. »

 
10
J’annonce la justice
 
 
   dans la grande assemblée ; *
 
 
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
 
 
   Seigneur, tu le sais.

 
11
Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur, †
 
 
   je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ; *
 
 
j’ai dit ton amour et ta vérité
 
 
   à la grande assemblée.

Lectures du jour

Commentaire

Le jeûne et les richesses

En plus du jour annuel de jeûne obligatoire, les juifs pieux pratiquaient des jeûnes facultatifs, ceux dont il est question ici.
Le jeûne peut avoir diverses significations. Expression de la repentance : la profonde tristesse du croyant à cause de ses péchés s’exprimait par les signes conventionnels de la barbe non rasée, du visage non lavé et souillé de cendres. Comme pour l’aumône et la prière, cette pratique a aussi ses hypocrites.
Le jeûne peut aussi avoir pour motivation le désir du croyant d’approfondir sa relation le Seigneur. La privation de nourriture est une manière de combattre les désirs de la chair qui s’opposent à ceux de l’esprit. Ainsi, l’ascèse du jeûne devient un moyen de renforcer l’intimité avec Dieu. Cette intimité retrouvée ou renforcée procure au croyant une grande joie, une fête pour laquelle Jésus suggère de se parfumer.
Le penchant naturel de l’homme est d’amasser. Ses richesses lui donnent un sentiment de bonheur, de puissance et d’assurance pour l’avenir. Mais elles ont leurs côtés fragiles : elles peuvent disparaître suite à des événements imprévisibles et s’avérer incapables de remplir leur rôle.
Tout homme oriente sa vie en fonction de ce qui lui paraît prioritaire … mais qui accapare son cœur, son esprit – et sa vue (v. 22) ! – au point de devenir une idole. Le Christ vise ici ceux qui font des richesses matérielles

Sujets de prière

Oraison

Dieu notre Père,
tu sèmes en nos cœurs ta Parole.
Rends-nous vigilants
afin que nous la laissions croître,
et la gardions comme un précieux trésor.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 46-11(du recueil Alléluia)

Ne mets pas ta piété en vitrine