samedi 27 janvier 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaumes 119, 17-24



17 Je suis ton serviteur, sois bon pour moi : je vivrai et j'obéirai à ta parole.
18 Ouvre mes yeux : je verrai mieux combien ta loi est merveilleuse.
19 Je suis un étranger sur la terre, ne me cache pas tes commandements.
20 À chaque instant, je cherche avec ardeur à connaître tes décisions.
21 Tu menaces les orgueilleux, ces gens maudits qui se perdent loin de tes commandements.
22 Débarrasse-moi des insultes et du mépris, car j'obéis toujours à tes ordres.
23 Même si des chefs sont assis pour parler contre moi, moi, ton serviteur, je réfléchis à ce que tu veux.
24 Tes ordres font toute ma joie, ce sont eux qui me conseillent.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 55, v. 6-13

6
 Cherchez le Seigneur pendant qu'il se laisse trouver. Faites appel à lui pendant qu'il est près de vous.
7
 Les gens mauvais doivent abandonner leur conduite. Celui qui fait le mal doit abandonner ses pensées méchantes. Tous doivent revenir vers le Seigneur, car il aura pitié d'eux. Tous doivent revenir vers notre Dieu, car il pardonne généreusement.
8
 Le Seigneur déclare: "Vos pensées ne sont pas mes pensées, mes façons de faire ne sont pas les vôtres.
9
 Il y a une grande distance entre mes façons de faire et les vôtres, entre mes pensées et vos pensées. Elle est aussi grande que la distance entre le ciel et la terre.
10
La pluie et la neige tombent du ciel. Elles n'y retournent pas sans produire un résultat: elles arrosent la terre, elles la rendent fertile et font pousser les graines. Ainsi, elles donnent des graines à semer et de la nourriture à manger.
11
 De la même façon, la parole qui sort de ma bouche ne revient pas vers moi sans résultat: elle réalise ce que je veux, elle accomplit la mission que je lui ai confiée."
12
 Vous quitterez Babylone dans la joie et vous serez ramenés chez vous dans la paix. Les montagnes et les collines pousseront des cris de joie sur votre passage. Tous les arbres de la campagne applaudiront.
13
 Le cyprès poussera à la place du buisson d'épines, l'arbre de bonne odeur remplacera les plantes piquantes. Tout cela se passera pour que le Seigneur soit honoré. Ce sera un signe qui durera toujours et ne sera jamais détruit.

Commentaire

Bonne année, car vécue avec Dieu

La prophétie est un appel à la conversion en profondeur. Il s'agit toujours de « rechercher » Dieu. Pourquoi ? « Parce qu'il se laisse trouver. » L'appel s'adresse à nous qui, parfois, ne le comprenons plus. Le rechercher par la prière, seul, en communauté, par la méditation, le silence, la lecture de la Bible, le culte. Rechercher Dieu, accepter qu'il se révèle autrement que ce que nous imaginons (voir v. 8), autre que celui dont nous rêvons : non pas toujours le Dieu des succès, mais le Dieu incognito, dans une étable, poursuivi par les Hérode de toujours, le Dieu de la crèche et de la croix.

« Chercher Dieu » : l'exhortation se fait entendre en même temps que l'appel à une foi prête à ne pas juger du plan de salut de Dieu selon des pensées simplement humaines. En effet : « autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes projets sont élevés au-dessus des vôtres, et mes pensées au-dessus de vos pensées » (v. 9).
Le prophète a appris à voir, malgré l'opacité de l’histoire, l’œuvre de Dieu qui s'accomplit. Il rappelle par une image l'efficacité de la Parole : « aussi vrai que la pluie... fait germer, la Parole de Dieu ne lui revient pas sans avoir produit un résultat », une fructification (vv. 10-11).
Cette efficacité de la Parole aboutit à la vision d'un futur exode libérateur.
À partir d’une situation apparemment sans issue, un tombeau fermé, Dieu peut faire surgir du neuf, de la nouveauté surprenante. Ce que Dieu promet, c'est la joie, la paix (v. 12) ! La liberté vient !
Sortons, par la prière et l’obéissance, à la rencontre du Dieu qui vient à notre rencontre dans tous les faits du quotidien !

Sujets de prière

Oraison

Dieu très bon,
tu es attentif à ceux qui cherchent un sens à leur vie,
et tu les rejoints jusque dans leurs égarements.
Accorde-nous d’entendre ta voix
qui nous appelle auprès de toi
et nous invite au partage de la joie retrouvée.
Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 51-09 (du recueil Alléluia)

Vous bondirez de joie