mercredi 27 février 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 66 (65), 1-9

Voyez les hauts faits de Dieu

 
1
Acclamez Dieu, toute la terre ; †
 
2
fêtez la gloire de son nom,
 
 
glorifiez-le en célébrant sa louange.

 
3
Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables !
 
 
En présence de ta force, tes ennemis s’inclinent.
 
4
Toute la terre se prosterne devant toi,
 
 
elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. »

 
5
Venez et voyez les hauts faits de Dieu,
 
 
ses exploits redoutables pour les fils des hommes.
 
6
Il changea la mer en terre ferme :
 
 
ils passèrent le fleuve à pied sec.

 
 
De là, cette joie qu’il nous donne.
 
7
Il règne à jamais par sa puissance.
 
 
Ses yeux observent les nations :
 
 
que les rebelles courbent la tête !

 
8
Peuples, bénissez notre Dieu !
 
 
Faites retentir sa louange,
 
9
car il rend la vie à notre âme,
 
 
il a gardé nos pieds de la chute.

Lectures du jour


Première épître aux Corinthiens, Chap. 5, v. 1-13

1
 On entend dire partout que, chez vous, certains ont une vie immorale. Et leur façon de vivre est si mauvaise qu'on ne la trouve même pas chez ceux qui ne connaissent pas Dieu! Il paraît que l'un de vous a pris la femme de son père!
2
 Et vous vous gonflez d'orgueil! Vous devriez plutôt être pleins de tristesse! Vous devriez chasser de votre communauté l'homme qui vit de cette façon.
3
 Moi, je suis loin de vous, mais je suis près de vous en esprit. Eh bien, j'ai déjà jugé l'homme qui a fait cela, comme si j'étais parmi vous.
4
 Réunissez-vous au nom du Seigneur Jésus, je serai avec vous en esprit. Et, avec la puissance de notre Seigneur Jésus,
5
 livrez cet homme à Satank! Son corps sera détruit, mais par là, lui-même pourra être sauvé le jour où le Seigneur viendra.
6
 Vous avez bien tort d'être pleins d'orgueil! Un peu de levain fait lever toute la pâte, vous ne savez donc pas cela?
7
 Enlevez le vieux levain du péché pour devenir purs. Alors, vous serez comme une pâte nouvelle et sans levain, ce que vous êtes déjà. En effet, le Christ a été offert en sacrifice, comme notre agneau de Pâque.
8
 Fêtons donc la Pâque avec du pain sans levain, avec un cœur pur et sincère. Ne mangeons pas le pain fait avec du vieux levain, le levain des mauvaises actions et du mal.
9
 Dans une autre lettre, je vous ai écrit:"N'ayez pas de contact avec les gens qui ont une vie immorale."
10
 Je ne voulais pas parler de tous ceux qui, dans ce monde, ont une vie immorale. Je ne parlais pas non plus de tous les voleurs, de tous les avares, ou de tous ceux qui adorent les faux dieux. Dans ce cas, vous devriez sortir du monde!
11
 Non, je vous ai écrit:"N'ayez pas de contact avec celui qui porte le nom de chrétien et qui a une vie immorale."Je parlais du chrétien qui est voleur, ou qui adore les faux dieux, ou qui insulte les autres. Je parlais de celui qui boit trop ou qui aime l'argent. Ne mangez même pas avec cet homme-là!
12
Est-ce que c'est à moi de juger ceux qui ne sont pas chrétiens? Ceux-là, c'est Dieu qui les jugera. Vous, vous devez juger ceux de votre communauté. Les Livres Saints le disent:"Chassez l'homme mauvais du milieu de vous."

Commentaire

Radicalisme larvé

Rien n'y fait : il y a des textes qui fleurent une radicalité qui fait craindre les pires dérives – c'est déjà arrivé.
Jésus ne recommandait-il pas précisément de ne pas arracher l'ivraie, de peur de porter préjudice au bon grain en même temps ? Alors ! Rhétorique de la part de Paul ? Scrupules mal placés de ma part devant la raideur de l'apôtre ? Manque de confiance face à l'autorité de la Parole ? Si seulement, par le fait de ces lignes, on n'était pas tenté de commettre encore l'innommable au nom du Seigneur Jésus...
L'amour fraternel, pierre angulaire de la vie en Christ, ne saurait ignorer les valeurs qui le fondent. Il ne congédie pas la lucidité, en particulier celle qui voit combien il est facile de s'habituer à l'injustice et à des comportements ressentis comme abjects. Peut-être est-ce, rivé une fois encore sur un motif sexuel (certes sérieux : un inceste par alliance), le fin mot de ce passage : refuser de normaliser ce qui ne saurait l'être, parce que cela porterait préjudice à l'ensemble des fidèles, et même à la crédibilité civile de la communauté. Peut-être n'est-ce que cela, et pas davantage. Peut-être...
Pourtant je m'interroge : l'évangile peut-il ici s'évaporer dans les noms d'oiseaux que décoche Paul ? Non sans humour, il précise que sa remarque vise la vie communautaire, les relations avec les frères, et pas telle(s) personne(s) en particulier, sans quoi il faudrait « sortir du monde » : démarche désespérée.
Mais l'apôtre ne fait-il pas ici profession d'une discipline désespérée, d'une résistance du dernier recours, d'une éthique borderline qui consisterait en un moindre mal, tout bien considéré ?
Si je ne veux pas laisser mes mots s'abîmer dans la suffisance et l'irrespect d'une morale arrogante, je ne peux que consentir à ce pragmatisme disciplinaire ; mais je peux refuser d'en faire un système parce que cela resterait une exception, une défaite de l'Evangile. Davantage qu'acquiescer bras ballants, le cœur triste, l'âme ankylosée, je ne veux ni accepter, ni promouvoir. Le pouvez-vous, vous ?

Sujets de prière

Oraison

O Dieu dont le nom est béni
du soleil levant au soleil couchant,
remplis nos cœurs de ta connaissance
et mets sur nos lèvres ta louange,
afin que de l’orient à l’occident
tu sois célébré par le chant de voix unanimes
en Jésus-Christ, ton fils, notre Seigneur.

Cantique 5 (du recueil Alléluia)

Sois attentif à ma prière