lundi 27 février 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 103 (102), 1-14

La tendresse du père pour ses fils

 
1
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
 
 
bénis son nom très saint, tout mon être !
 
2
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
 
 
n’oublie aucun de ses bienfaits !

 
3
Car il pardonne toutes tes offenses
 
 
et te guérit de toute maladie ;
 
4
il réclame ta vie à la tombe
 
 
et te couronne d’amour et de tendresse ;
 
5
il comble de biens tes vieux jours :
 
 
tu renouvelles, comme l’aigle, ta jeunesse.

 
6
Le Seigneur fait œuvre de justice,
 
 
il défend le droit des opprimés.
 
7
Il révèle ses desseins à Moïse,
 
 
aux enfants d’Israël ses hauts faits.

 
          ~

 
8
Le Seigneur est tendresse et pitié,
 
 
lent à la colère et plein d’amour ;
 
9
il n’est pas pour toujours en procès,
 
 
ne maintient pas sans fin ses reproches ;
 
10
il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
 
 
ne nous rend pas selon nos offenses.

 
11
Comme le ciel domine la terre,
 
 
fort est son amour pour qui le craint ;
 
12
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
 
 
il met loin de nous nos péchés ;
 
13
comme la tendresse du père pour ses fils,
 
 
la tendresse du Seigneur pour qui le craint !

 
14
Il sait de quoi nous sommes pétris,
 
 
il se souvient que nous sommes poussière.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 14, v. 1-12

1
 À ce moment-là, Hérode Antipas, le gouverneur de Galilée, entend parler de Jésus.
2
 Il dit à ses serviteurs: "Cet homme, c'est Jean-Baptiste! Il s'est réveillé de la mort! C'est pourquoi il a le pouvoir de faire des miracles."
3
 Voici l'histoire de la mort de Jean-Baptiste. Hérode a pris pour femme Hérodiade, la femme de son frère Philippe. Jean dit à Hérode: "Tu n'as pas le droit de prendre cette femme."
4
Alors Hérode fait arrêter Jean, il le fait attacher et mettre en prison.
5
 Hérode veut faire mourir Jean, mais il a peur du peuple. En effet, les gens pensent que Jean est un prophète.
6
 Le jour de l'anniversaire d'Hérode, la fille d'Hérodiade danse devant les invités. Elle plaît à Hérode,
7
 et il lui fait ce serment: "Je te donnerai tout ce que tu me demanderas."
8
 Sa mère, Hérodiade, la pousse à répondre: "Donne-moi la tête de Jean-Baptiste, ici, sur un plat."
9
 Le roi devient tout triste. Mais comme il a fait un serment devant les invités, il commande de donner la tête à la jeune fille.
10
 Il envoie quelqu'un dans la prison pour couper la tête de Jean.
11
 On apporte la tête sur un plat, on la donne à la jeune fille, et la jeune fille l'apporte à sa mère.
12
 Les disciples de Jean viennent prendre son corps et ils l'enterrent. Et ils vont annoncer à Jésus ce qui s'est passé.

Commentaire

Une question de priorités

La mort de Jean-Baptiste est une histoire sordide qui n'est malheureusement pas unique : dans tous les temps, des innocents meurent pour des raisons futiles, ici pour une danse et un serment.

Le récit de Matthieu est moins détaillé que celui de Marc. Il va droit à l'essentiel.
L'événement de la mort de Jean-Baptiste est articulé avec l'histoire de Jésus qui se retirera à l'écart suite à la nouvelle (v. 13). Cela crée un effet de mise en parallèle entre l'attitude de Jésus et celle d'Hérode.

Le tétrarque est dérangé par Jean-Baptiste qui critique son mariage avec Hérodiade, mais il ne souhaite pas le faire mourir. Le voilà cependant pris au piège par son serment suite à la danse de la jeune Salomé. Que faire? Hérode choisit de sacrifier la vie de Jean-Baptiste pour ne pas revenir sur sa parole en public. Difficile de faire marche arrière quand on s'engage sur le chemin du mal.

Et moi, ne suis-je pas aussi parfois enfermé dans des choix, des promesses, des serments sur lesquels je n’ose pas revenir pour ne pas perdre la face ? Il est parfois adéquat de tenir le cap, d'en rester à ce qui a été décidé : c'est une question de cohérence. Mais parfois, cela conduit à des impasses. La question à se poser est : qu’est-ce qui favorise la vie, pour moi, pour l'autre?

Hérode entend parler de Jésus et est questionné sur ses actes passés. Le Christ est celui qui m'offre toujours la possibilité d’un recommencement.

Sujets de prière

Oraison

Que ta grâce inspire notre action, Seigneur,

et la soutienne jusqu’au bout,

pour que toutes nos prières et nos activités

prennent leur source en toi

et reçoivent de toi leur achèvement,

par Jésus-Christ, ton fils, notre Seigneur.

 

Cantique 36-36 (du recueil Alléluia)

Pour tous les saints