samedi 27 février 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Samedi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 1

Le chemin des justes

 
1
Heureux est l’homme
 
 
 qui n’entre pas au conseil des méchants, †
 
 
qui ne suit pas le chemin des pécheurs, *
 
 
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
 
2
mais se plaît dans la loi du Seigneur
 
 
et murmure sa loi jour et nuit !

 
3
Il est comme un arbre
 
 
 planté près d’un ruisseau, †
 
 
qui donne du fruit en son temps, *
 
 
et jamais son feuillage ne meurt ;
 
 
tout ce qu’il entreprend réussira,
 
4
tel n’est pas le sort des méchants.

 
 
Mais ils sont comme la paille
 
 
 balayée par le vent : †
 
5
au jugement, les méchants ne se lèveront pas, *
 
 
ni les pécheurs au rassemblement des justes.
 
6
Le Seigneur connaît le chemin des justes,
 
 
mais le chemin des méchants se perdra.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 21, v. 12-22

12
 Jésus entre dans le temple. Il chasse tous ceux qui vendent et achètent dans le temple. Il renverse les tables de ceux qui changent de l'argent et les chaises des marchands de colombes.
13
 Il leur dit:" Dans les Livres Saints, Dieu a dit:"On appellera ma maison: Maison de prière." Mais vous, vous en avez fait un abri pour les voleurs."
14
 Des aveugles et des boiteux s'approchent de Jésus dans le temple, et il les guérit.
15
 Les chefs des prêtres et les maîtres de la loi voient les choses étonnantes que Jésus vient de faire. Ils voient aussi les enfants qui crient dans le temple:" Gloire au Fils de David!" Alors ils se mettent en colère.
16
 Et ils disent à Jésus:" Est-ce que tu entends ce que ces enfants disent?" Jésus leur répond:" Oui. Vous n'avez donc pas lu cette phrase dans les Livres Saints:"La bouche des enfants et des bébés dit ta gloire, comme tu l'as voulu"?"
17
 Ensuite Jésus les quitte. Il sort de la ville pour aller à Béthanie. Il passe la nuit là-bas.
18
 Le matin suivant, en revenant à la ville, Jésus a faim.
19
 Il voit un figuier au bord du chemin. Il s'approche de l'arbre, mais il ne trouve que des feuilles. Alors il dit au figuier:" Tu n'auras plus jamais de fruits!" Et aussitôt le figuier devient tout sec.
20
 Quand les disciples voient cela, ils sont très étonnés et ils disent:" Comment est-ce que le figuier a pu sécher tout de suite?"
21
 Jésus leur répond:" Je vous le dis, c'est la vérité: si vous avez la foi et si vous n'hésitez pas, vous pourrez faire ce que j'ai fait au figuier. Vous pourrez même dire à cette montagne:"Va-t'en et jette-toi dans la mer!" Et cela arrivera.
22
 Si vous avez la foi, vous recevrez tout ce que vous demanderez dans la prière."

Commentaire

Des pigeons et des figues…

Ce coup de sang de Jésus dans le temple m’étonnera toujours : il use de violence contre de simples acteurs d’un système établi. Il faut bien fournir aux pèlerins la monnaie spécifique et les animaux pour les sacrifices au temple. Et gagner sa vie avec cela !
Faut-il donc avoir recours à la violence pour créer un espace où guérir des aveugles et des boiteux ? L’humanité de Jésus a de quoi surprendre, mais ce récit nous aide à sentir la proximité de cet homme dont la destinée n’est pas banale : crucifixion, résurrection. Peut-être nous montre-t-il aussi qu’il est parfois nécessaire de faire table rase pour pouvoir construire, de fermer une porte pour pouvoir en ouvrir une autre.

Et ce pauvre figuier, qu’y peut-il ? Jésus aurait gentiment pu le bénir afin qu’il porte des fruits au moment critique de la fringale et de la fatigue. Comme lors de la multiplication des pains… Encore un portrait de Jésus qui érafle celui que nous portons dans le cœur.
Nous pourrions rester dans l’incompréhension, mais c’est la foi qui est le mot clé de ce texte. « La foi peut déplacer des montagnes », dit-on ! Certains l’ont expérimenté, dans le quotidien de leur vie ou lors d’un événement particulier. Leurs racines ? La prière, qui s’ajoute à la foi et en multiplie le bras de levier.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus-Christ,
tu es entré dans la Cité rebelle où tu devais mourir
et tu as purifié le temple profané par les marchands.
Viens habiter en nous, purifie-nous,
affranchis-nous de nos idoles
et fais de nous tous un sanctuaire
où brille la flamme de ton amour.

Cantique 8 (du recueil Alléluia)

Ton nom, Seigneur (str. 2)