jeudi 27 décembre 2018

Temps

Temps de Noël

Semaine

Jeudi de l'octave de Noël

Complément

Psaume

Psaume 17 (16), 8-15

Garde-moi

 
8
Garde-moi comme la prunelle de l’œil ;
 
 
à l’ombre de tes ailes, cache-moi,
 
9
loin des méchants qui m’ont ruiné,
 
 
des ennemis mortels qui m’entourent.

 
10
Ils s’enferment dans leur suffisance ;
 
 
l’arrogance à la bouche, ils parlent.

 
11
Ils sont sur mes pas : maintenant ils me cernent,
 
 
l’œil sur moi, pour me jeter à terre,
 
12
comme des lions prêts au carnage,
 
 
de jeunes fauves tapis en embuscade.

 
13
Lève-toi, Seigneur, affronte-les, renverse-les ;
 
 
par ton épée, libère-moi des méchants.

 
14
Que ta main, Seigneur, les exclue d’entre les hommes, *
 
 
hors de l’humanité, hors de ce monde :
 
 
 tel soit le sort de leur vie !

 
 
Réserve-leur de quoi les rassasier : †
 
 
que leurs fils en soient saturés,
 
 
qu’il en reste encore pour leurs enfants !

 
15
Et moi, par ta justice, je verrai ta face :
 
 
au réveil, je me rassasierai de ton visage.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 52, v. 7-10

7
Quelle joie de voir arriver sur les montagnes un messager qui apporte une bonne nouvelle! Il annonce la paix, le bonheur et le salut. Il te dit, Jérusalem: "Ton Dieu est roi."
8
Écoute les hommes que tu as placés comme sentinelles. Tous ensemble, ils crient de joie, parce qu’ils voient de leurs propres yeux le Seigneur revenir à Sion.
9
Ruines de Jérusalem, poussez des cris de joie! Le Seigneur redonne de l’espoir à son peuple, il libère Jérusalem.
10
Devant tous les peuples, il montre sa puissance sainte. Et jusqu’au bout du monde, on verra comment notre Dieu nous sauve.

Commentaire

Vivre la fête !

Avant-hier soir, c’était la fête ! Et à travers ce qu’on peut encore partager des reliefs du repas avec ceux qui n’étaient pas là, c’est encore la fête.
Esaïe aussi annonce une fête, une victoire, le retour triomphant à Jérusalem pour son peuple : « Qu'il est beau de voir venir, franchissant les montagnes, un porteur de bonne nouvelle ! »
Pour moi, ces paroles font écho à l’évangile selon Luc (2,10): « N’ayez pas peur. Oui, je viens vous annoncer une bonne nouvelle qui sera une grande joie pour tout votre peuple. »

Avec Noël, nous sommes entrés dans le temps de la fête, mais quelle fête ?
Le retour des déportés à Jérusalem a eu lieu pour Esaïe, et le Christ est bel et bien né sous l’empereur Auguste, même si on ignore à peu près tout du jour et du lieu de cette naissance. Autrement dit, la « bonne nouvelle » s’est réalisée !
La fête a eu lieu !
Pour nous, il s’agit maintenant de relire nos vies à la lumière de ces événements et de véritablement vivre la fête !
Nous sommes dans l’ère de la fête.
Nous sommes dans cette joie-là, et non pas dans l’attente ou l’angoisse de quelqu’un ou de quelque chose d’autre !
Depuis 2000 ans, les chrétiens sont en fête, parce que depuis 2000 ans, la communion de Dieu et de l’humanité a été accomplie à travers ce tout petit bébé. Pour tout chrétien, il s’agit maintenant de vivre la réalité de cette fête !

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
dont le Fils unique s’est manifesté à nous
revêtu de notre nature mortelle,
fais-nous la grâce d’être transformés intérieurement
à l’image de celui que nous reconnaissons
semblable à nous extérieurement,
Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi, Père tout-puissant,
en l’unité du Saint-Esprit,
aux siècles des siècles.

Cantique 32-31 (du recueil Alléluia)

Ecoutez! Un saint cantique...