lundi 26 septembre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 104 (103), 1-12

Quelle profusion dans tes œuvres !

 
1
Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
 
 
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
 
 
Revêtu de magnificence,
 
2
tu as pour manteau la lumière !

 
 
Comme une tenture, tu déploies les cieux,
 
3
tu élèves dans leurs eaux tes demeures ;
 
 
des nuées, tu te fais un char,
 
 
tu t’avances sur les ailes du vent ;
 
4
tu prends les vents pour messagers,
 
 
pour serviteurs, les flammes des éclairs.

 
5
Tu as donné son assise à la terre :
 
 
qu’elle reste inébranlable au cours des temps.
 
6
Tu l’as vêtue de l’abîme des mers :
 
 
les eaux couvraient même les montagnes ;
 
7
à ta menace, elles prennent la fuite,
 
 
effrayées par le tonnerre de ta voix.

 
8
Elles passent les montagnes, se ruent dans les vallées
 
 
vers le lieu que tu leur as préparé.
 
9
Tu leur imposes la limite à ne pas franchir :
 
 
qu’elles ne reviennent jamais couvrir la terre.

 
10
Dans les ravins tu fais jaillir des sources
 
 
et l’eau chemine aux creux des montagnes ;
 
11
elle abreuve les bêtes des champs :
 
 
l’âne sauvage y calme sa soif ;
 
12
les oiseaux séjournent près d’elle :
 
 
dans le feuillage on entend leurs cris.

 
          ~

Lectures du jour


Épître aux Romains, Chap. 1, v. 8-17

8
 Tout d'abord, je remercie mon Dieu par Jésus-Christ pour vous tous, parce qu'on parle de votre foi dans le monde entier.
9
 Quand j'annonce la Bonne Nouvelle du Fils de Dieu, je sers Dieu de tout mon cœur. Et lui, il sait que je dis la vérité: quand je prie, je dis toujours vos noms,
10
 et je demande sans cesse de pouvoir aller chez vous, si Dieu le veut.
11
 Oui, j'ai très envie de vous voir pour partager avec vous les dons de l'Esprit Saint, alors vous serez plus forts.
12
 Ou plus exactement, quand je serai auprès de vous, la foi que nous avons, vous et moi, nous encouragera tous.
13
 Frères et sœurs chrétiens, je ne veux pas que vous ignoriez ceci: j'ai eu plusieurs fois l'intention d'aller chez vous, mais jusqu'à maintenant, je n'ai pas pu le faire. J'espérais obtenir de bons résultats, chez vous comme dans les autres pays.
14
 Je dois m'occuper de tous, des gens civilisés et de ceux qui ne le sont pas, des gens instruits et des ignorants.
15
 Je désire donc vivement vous annoncer la Bonne Nouvelle, à vous aussi qui habitez à Rome.
16
 Je n'ai pas honte d'annoncer la Bonne Nouvelle. Elle est la puissance de Dieu pour sauver tous ceux qui croient: les Juifs d'abord, les autres ensuite.
17
 En effet, la Bonne Nouvelle montre ceci: Dieu reconnaît les êtres humains comme justes quand ils croient en lui, et cette foi suffit. Oui, dans les Livres Saints, on lit: "Celui qui croit en Dieu est juste, et ainsi, il aura la vie."

Commentaire

Formidables ! ... ou fort minables ?

« Vous êtes des gens formidables, et je me réjouis de vous rencontrer enfin pour partager ce qui nous lie, malgré le fait que nous ne nous connaissions pas – sinon de réputation ! » Lorsque le propos est aussi enthousiaste, on redoute le « mais... » qui viendra ruiner les efforts précédents. Il ne figure pas ici en toutes lettres; il me semble néanmoins perceptible.
Car enfin, il faudrait savoir: les chrétiens de Rome ont-ils ou non reçu la foi et l'Evangile ? A lire le désir manifeste de Paul, on peut en douter et se dire que la bienveillance des premières lignes cache une ambition plus délicate. Le propos serait-il donc moins détaché et désintéressé qu'il y paraît ? N'y aurait-il pas, là aussi, deux ou trois choses que Paul s'appliquerait à mettre au point au moyen de sa lettre – certes avec moins d'accointances que dans ce qu'il avait écrit aux Galates ou aux Corinthiens, lesquels n'avaient pas été épargnés, tant s'en faut, par la critique et le redressement ? L'ironie à peine voilée du propos ne veut-elle pas que les Romains, s'ils croient compter parmi les gens épris de culture et de sagesse, auraient tort de s'abstraire trop vite des ignorants ? Sans quoi, pourquoi Paul aurait-il l'ambition de leur annoncer l'Evangile quand même ?
Quelle claque !
Parce qu'elle sera passée par une critique sans concession d'elle-même, la tradition chrétienne pourra recevoir avec fierté cette dynamique, cet élan qui lui viennent de Dieu et qui tracent leur sillon tout droit dans le cœur des humains: « Qui est juste par la foi vivra. »

Sujets de prière

Oraison

O Christ, notre Seigneur,
Tu es le chemin, la vérité et la vie:
hors de toi nous nous égarons,
nous ne pouvons rien comprendre,
et ce n’est pas vivre que vivre sans toi;
veille sur nos pensées, nos paroles et nos actes,
et garde-nous tout ce jour,
afin que nos œuvres soient voulues
et accomplies en ton nom,
béni aux siècles des siècles.

Cantique 44-10(du recueil Alléluia)

Je te suivrai, Jésus