mercredi 26 octobre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 139 (138), 1-12

Seigneur, tu sais

 
1
Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! †
 
2
Tu sais quand je m’assois, quand je me lève ;
 
 
de très loin, tu pénètres mes pensées.

 
3
Que je marche ou me repose, tu le vois,
 
 
tous mes chemins te sont familiers.
 
4
Avant qu’un mot ne parvienne à mes lèvres,
 
 
déjà, Seigneur, tu le sais.

 
5
Tu me devances et me poursuis, tu m’enserres,
 
 
tu as mis la main sur moi.
 
6
Savoir prodigieux qui me dépasse,
 
 
hauteur que je ne puis atteindre !

 
7
Où donc aller, loin de ton souffle ?
 
 
où m’enfuir, loin de ta face ?
 
8
Je gravis les cieux : tu es là ;
 
 
je descends chez les morts : te voici.

 
9
Je prends les ailes de l’aurore
 
 
et me pose au-delà des mers :
 
10
même là, ta main me conduit,
 
 
ta main droite me saisit.

 
          ~

 
11
J’avais dit : « Les ténèbres m’écrasent ! »
 
 
mais la nuit devient lumière autour de moi.
 
12
Même la ténèbre pour toi n’est pas ténèbre,
 
 
et la nuit comme le jour est lumière !

Lectures du jour


Épître aux Romains, Chap. 15, v. 1-13

1
 Nous qui sommes forts, nous devons porter la faiblesse de ceux qui n'ont pas cette force, nous ne devons pas chercher ce qui nous plaît.
2
 Chacun de nous doit chercher à plaire aux autres pour le bien, pour construire la communauté.
3
 Le Christ, lui, n'a pas cherché ce qui lui plaisait. Au contraire, les Livres Saints disent: "Les insultes de ceux qui t'insultent sont tombées sur moi."
4
 En effet, tous les Livres Saints écrits autrefois ont été écrits pour nous instruire. Ils doivent nous donner patience et courage, pour que nous possédions l'espérance.
5
 La patience et le courage viennent de Dieu. Que Dieu vous rende donc capables d'être bien d'accord entre vous, en suivant l'exemple du Christ Jésus!
6
 Alors, d'un même cœur et d'une même bouche, vous pourrez rendre gloire à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ.
7
 Accueillez-vous les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu.
8
 Je vous le dis, Dieu est fidèle. C'est pourquoi le Christ est devenu le serviteur des Juifs, pour accomplir les promesses faites par Dieu aux ancêtres.
9
Et les non-Juifs rendent gloire à Dieu à cause de sa bonté. En effet, les Livres Saints disent: "Pour cela, je te fêterai parmi tous les peuples et je chanterai en l'honneur de ton nom."
10
 Les Livres Saints disent encore: "Peuples, réjouissez-vous avec le peuple que Dieu a choisi."
11
 "Pays du monde entier, chantez la louange du Seigneur! Tous les peuples, chantez la grandeur de Dieu!"
12
 Ésaïe dit aussi: "Un homme de la famille de Jessé va venir. Il se lèvera pour gouverner les autres peuples, et ces peuples mettront leur espoir en lui."
13
 Que Dieu, qui donne l'espérance, vous remplisse de paix et de joie à cause de votre foi! Alors vous serez pleins d'espérance par la puissance de l'Esprit Saint.

Commentaire

Porteur, s’il vous plaît !

Dans un groupe, il y a toujours ceux qui peuvent avancer vite parce qu’ils sont à l’aise avec les changements – les « forts » selon Paul – et ceux qui ont besoin d’avancer plus lentement pour franchir des étapes de changement – les « faibles », toujours selon Paul.
S’il y a des « forts » et des « faibles », il y a aussi des « nouveaux » et des « anciens », des « progressistes » et des « conservateurs », des jeunes dans la foi et des anciens de tradition. Toutes ces différences étirent et éparpillent le cortège communautaire. Et plus on s’écarte les uns des autres, plus on a de place, plus on s’isole plus la gloire de Dieu se lit malaisément.

Toutes ces catégories de membres sont par définition en désaccord sur des questions diverses. La tendance est que les uns, glorifiés, triomphent par leur liberté apparente à évoluer facilement, alors que d’autres, minorisés, tentent de suivre en se faisant violence.
On croit qu’il suffit de discuter pour « être bien d’accord » (v. 5). Paul encourage deux comportements : le premier est une invitation faite aux forts de porter les faibles. Ce qui induit le second : les forts portant les faibles, tous deux avancent désormais à la même vitesse ! Et sont donc bien en accord entre eux !

Etre d’accord en Eglise n’est pas une question de point de vue, mais de marcher ensemble au même rythme. Si tu te sens fort, porte quelqu’un de plus faible que toi. Ce sera bientôt ton tour d’être fatigué… et de te laisser porter. Fort ? Faible ?
Le Saint-Esprit nous rend libres de l’être tour à tour, en vue du bien – le tien et celui de tous – pour édifier !

Sujets de prière

Oraison

Seigneur notre Dieu,
éclaire nos pensées
et dispose nos cœurs à comprendre ta Parole de vie,
afin que nous puissions y trouver l’espérance,
et chanter toujours ta louange d’un cœur plein d’amour,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 12-14 (du recueil Alléluia)

Laudate, omnes gentes