samedi 26 mai 2018

Temps

Pentecôte

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 91 (90), 1-9

Sous l’abri du Très-Haut

 
1
Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut
 
 
et repose à l’ombre du Puissant,
 
 
je dis au Seigneur : « Mon refuge,
 
2
mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

 
          ~

 
3
C’est lui qui te sauve des filets du chasseur
 
 
 et de la peste maléfique ; *
 
4
il te couvre et te protège.
 
 
Tu trouves sous son aile un refuge :
 
 
sa fidélité est une armure, un bouclier.

 
5
Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
 
 
ni la flèche qui vole au grand jour,
 
6
ni la peste qui rôde dans le noir,
 
 
ni le fléau qui frappe à midi.

 
7
Qu’il en tombe mille à tes côtés, †
 
 
qu’il en tombe dix mille à ta droite, *
 
 
toi, tu restes hors d’atteinte.

 
8
Il suffit que tu ouvres les yeux,
 
 
tu verras le salaire du méchant.
 
9
Oui, le Seigneur est ton refuge ;
 
 
tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 16, v. 23-33

23
Ce jour-là, vous ne me poserez plus aucune question. Oui, je vous le dis, c'est la vérité, le Père vous donnera tout ce que vous lui demanderez en mon nom.
24
Jusqu'à maintenant, vous n'avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, alors votre joie sera complète. "
25
Je vous ai dit tout cela en utilisant des comparaisons. Mais le moment arrive où je n'utiliserai plus de comparaisons, je vous parlerai du Père clairement.
26
Ce jour-là, vous prierez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous.
27
En effet, vous m'aimez et vous croyez que je suis venu de Dieu. C'est pourquoi le Père lui-même vous aime.
28
Je suis venu du Père et je suis entré dans le monde. Maintenant, je quitte le monde et je m'en vais près du Père. "
29
Les disciples de Jésus lui disent : " Voilà, maintenant tu parles clairement, tu ne parles plus en utilisant des comparaisons.
30
Maintenant, nous savons que tu sais tout, et tu n'as pas besoin qu'on te pose des questions. Pour cela, nous croyons que tu es venu de Dieu. "
31
Jésus leur répond : " Vous croyez maintenant ?
32
Eh bien ! Le moment arrive, et il est déjà là, où vous partirez de tous les côtés, chacun pour soi, et vous me laisserez seul. Pourtant je ne suis pas seul, parce que le Père est avec moi.
33
Je vous ai dit cela pour que par moi, vous ayez la paix. Dans le monde, vous allez souffrir. Mais soyez courageux : j'ai vaincu le monde. "

Commentaire

Clair-obscur

« Je vous ai dit tout cela d’une manière énigmatique, mais l’heure vient où je vous communiquerai ouvertement ce qui concerne le Père ». Enigmatiquement, ouvertement … Ce binôme m’a inspiré la réflexion que je vous partage ci-après.

« L’Ecriture n’est ni un bastion imprenable ni une auberge espagnole. Si elle ne dévoile pas d’emblée tous ses mystères, elle ne cherche pas non plus à les capitaliser dans un coffre jalousement fermé » (Prof. Pierre Bühler).

La Bible me semble être l’une des œuvres littéraires les plus maltraitées : certains spécialistes estiment son contenu incompréhensible sauf à déployer des techniques d’analyse, de découpages et de recompositions.
Dans le registre opposé, la lecture naïve présuppose que n’importe quel passage de l’Ecriture est d’une limpidité parfaite.
Toute œuvre humaine exige qu’on y pénètre en respectant sa vision des choses, sa problématique propre, la part de mystère qu’elle renferme. N’exigeons rien de plus ni rien de moins non plus de notre lecture de la Bible. Nous devons nous laisser interpeller par le texte, ou plutôt par Celui à qui il renvoie. La Bible nous arrache à notre monde de pensées familier et nous fait entrer dans un monde nouveau, régi par des règles nouvelles.

Face au Christ, nous n’interrogerons pas d’abord, mais nous nous laisserons interroger par lui. Ce n’est pas tant le texte biblique qui est obscur que notre condition humaine, en attente de ce qui pourrait débrouiller l’énigme qu’elle représente.
« Fais taire en nous toute autre voix que la tienne. Et de peur que nous ne trouvions notre condamnation dans ta Parole entendue sans être reçue, connue sans être aimée, écoutée sans être mise en pratique, ouvre par ton Esprit nos esprits et nos cœurs à ta vérité ».
Telle est l’une des prières d’ouverture à la Parole usitée dans la liturgie de nos cultes dominicaux. Et ce que nous pouvons dire à Dieu au moment d’ouvrir la bible dans le secret de notre chambre intérieure.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus, qui nous fais cette promesse:
demandez et vous recevrez,
cherchez et vous trouverez,
frappez et l’on vous ouvrira,
réponds à nos prières par le don de ton amour;
accorde-nous de t’aimer de tout notre cœur,
et que jamais nous ne cessions de t’adorer,
toi qui règnes avec le Père et le Saint-Esprit,
maintenant et pour les siècles des siècles.

Cantique 36-13 (du recueil Alléluia)

Sur ton Eglise universelle