Jeudi 26 Mai 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 4

Tu me donnes d’habiter dans la confiance

 
2
Quand je crie, réponds-moi,
 
 
Dieu, ma justice !

 
 
Toi qui me libères dans la détresse,
 
 
pitié pour moi, écoute ma prière !

 
3
Fils des hommes,
 
 
 jusqu’où irez-vous dans l’insulte à ma gloire, *
 
 
l’amour du néant et la course au mensonge ?

 
4
Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle,
 
 
le Seigneur entend quand je crie vers lui.

 
5
Mais vous, tremblez, ne péchez pas ;
 
 
réfléchissez dans le secret, faites silence.

 
6
Offrez les offrandes justes
 
 
et faites confiance au Seigneur.

 
7
Beaucoup demandent :
 
 
 « Qui nous fera voir le bonheur ? » *
 
 
Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage !

 
8
Tu mets dans mon cœur plus de joie
 
 
que toutes leurs vendanges et leurs moissons.

 
9
Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, *
 
 
car tu me donnes d’habiter, Seigneur,
 
 
 seul, dans la confiance.

Lectures du jour

Commentaire

Comment faire pour bien faire ?

Je comprends les pharisiens : j’aimerais aussi savoir comment faire pour bien faire ! Avoir des règles de vie bien claires et m’y tenir ! Mais la vie n’entre pas toujours dans mes règles et mes catégories. Même si j’applique mes principes à la lettre, je peux me couper de l’autre en me pensant meilleur que lui ! ‘Bien faire’ n’est pas si simple !

C’est par le biais de ses disciples que Jésus est attaqué par des pharisiens suspicieux et hostiles. C’est aussi, à travers les disciples, l’église primitive des années 80 : elle n’a pas encore rompu complètement avec le judaïsme de son temps, et la voilà mise sur le gril de questions essentielles. Elles concernant l’observance des commandements qui, pour les Juifs, «prouvent» la fidélité à Dieu. Ce que Jésus met en question surtout, c’est cette «Tradition des Anciens», ensemble des commentaires et jurisprudences transmis oralement de générations en générations dans les écoles de rabbins. Ceux-ci la considéraient comme aussi importante que la Loi elle-même. Scribes et pharisiens l’arboraient comme un insigne de classe, la marque d’une supériorité sur «le peuple» et l’instrument d’une domination. Les discussions subtiles, les interprétations interminables en cascade, au lieu d’approfondir le sens de la volonté de Dieu, devenaient les méandres offrant un abri pour s’en cacher et des fenêtres pour y échapper.
Les discussions les plus profondes, la théologie la plus assidue à la Parole n’ont d’appui légitime que sur une miséricorde appliquée dans le concret et au quotidien.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
qui nous as enseigné que sans amour
nos œuvres ne servent de rien,
répands dans nos cœurs ton Esprit Saint,
afin que nous vivions de ton amour,
à la gloire de ton nom,
par Jésus-Christ, notre Seigneur. t.

Cantique 43-06 (du recueil Alléluia)

Mon Dieu, mon Père