vendredi 26 juin 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 52 (51)

Dieu est fidèle

 
3
Pourquoi te glorifier du mal,
 
 
   toi, l’homme fort ? *
 
 
Chaque jour, Dieu est fidèle.

 
4
De ta langue affilée comme un rasoir,
 
 
   tu prépares le crime, *
 
 
fourbe que tu es !

 
5
Tu aimes le mal plus que le bien,
 
 
   et plus que la vérité, le mensonge ; *
 
6
tu aimes les paroles qui tuent,
 
 
   langue perverse.

 
7
Mais Dieu va te ruiner pour toujours,
 
 
   t’écraser, t’arracher de ta demeure, *
 
 
t’extirper de la terre des vivants.

 
8
Les justes verront, ils craindront,
 
 
   ils riront de toi : †
 
9
« Le voilà donc cet homme
 
 
   qui n’a pas mis sa force en Dieu ! *
 
 
Il comptait sur ses grandes richesses,
 
 
   il se faisait fort de son crime ! »

 
10
Pour moi, comme un bel olivier
 
 
   dans la maison de Dieu, *
 
 
je compte sur la fidélité de mon Dieu,
 
 
   sans fin, à jamais !

 
11
Sans fin, je veux te rendre grâce,
 
 
   car tu as agi. *
 
 
J’espère en ton nom devant ceux qui t’aiment :
 
 
   oui, il est bon !

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 8, v. 26-40

26
 L'ange du Seigneur dit à Philippe: "Pars vers le sud, sur la route qui va de Jérusalem à Gaza. En ce moment, il n'y a personne sur la route."
27
 Philippe part tout de suite. En chemin, il voit un homme. C'est un eunuqueéthiopien, un fonctionnaire important. C'est lui qui s'occupe de toutes les richesses de Candace, la reine d'Éthiopie. Il est venu à Jérusalem pour adorer Dieu
28
 et il retourne chez lui. Il est assis dans une voiture à cheval et lit le livre du prophète Ésaïe.
29
 L'Esprit Saint dit à Philippe: "Avance, va jusqu'à cette voiture!"
30
 Philippe y va en courant. Il entend l'Éthiopien qui lit le livre du prophète Ésaïe. Philippe lui demande: "Est-ce que tu comprends ce que tu lis?"
31
 L'homme répond: "Comment est-ce que je peux comprendre? Personne ne m'explique!" Et il invite Philippe à monter dans la voiture et à s'asseoir à côté de lui.
32
 Il est en train de lire ce passage d'Ésaïe: "Il est comme un mouton qu'on mène à la boucherie, comme un agneau qui ne crie pas quand on lui coupe sa laine. Il garde le silence.
33
 On le compte pour rien et on ne lui fait pas justice. Qui pourra parler de ses enfants? Personne! En effet, on a supprimé sa vie de la terre."
34
 L'Éthiopien demande à Philippe: "S'il te plaît, dis-moi: le prophète parle de qui? De lui-même ou de quelqu'un d'autre?"
35
 Alors Philippe prend la parole. À partir de ce passage des Livres Saints, il lui annonce la Bonne Nouvelle de Jésus.
36
 Ils continuent leur chemin et arrivent à un endroit où il y a de l'eau. L'Éthiopien dit à Philippe: "Voici de l'eau. Qu'est-ce qui empêche que je sois baptisé?"
37
 []
38
 Il fait arrêter la voiture. Philippe et l'Éthiopien descendent tous les deux dans l'eau, et Philippe le baptise.
39
 Quand ils sortent de l'eau, l'Esprit du Seigneur enlève Philippe. L'Éthiopien ne le voit plus, mais il continue son chemin, tout joyeux.
40
 Philippe se retrouve à Azoth, puis il part pour Césarée. En chemin, il annonce la Bonne Nouvelle dans toutes les villes où il passe.

Commentaire

Une rencontre humainement imprévisible

Voici l’un des tout beaux récits de conversion raconté par Luc dans son livre des Actes : il met en scène un haut fonctionnaire, homme de confiance (eunuque) du roi d’Ethiopie.
Quand un réprouvé, homme de couleur et de plus eunuque (ces mutilations n’étaient pas permises en Israël) lit le récit d’une autre réprobation (v. 32) comme on lit un grand classique, il se peut qu’il n’y comprenne rien, passant dessus comme chat sur braise … «Comprends-tu vraiment ce que tu lis?» demande Philippe au voyageur.
Et voici le contact établi au nom de l’Evangile entre Philippe et le premier Africain, le premier ‘incirconcis’ : dans son désir ardent de trouver la vérité, celui-ci entreprend le long voyage de Jérusalem, quand bien même ses chances de se faire agréger au peuple élu sont des plus réduites!
Dieu peut faire, cependant, que les derniers soient les premiers.
Ce récit est donc celui d’une rencontre humainement imprévisible.
Quelle idée d’envoyer Philippe, homme de communication, rassembleur de foules, sur un chemin désert sous le soleil torride de midi! C’est sans compter sur les plans de celui qui conduit la marche de la Bonne Nouvelle dans le monde.
Rappelons-nous ces anges (= messagers), postés ou voyageurs sur le chemin de notre vie, qui nous interpellent. Ils ne sont pas toujours là où l’on pensait les trouver. Permettez cette anecdote.
«Un jour, alors que j’avais perdu mon téléphone portable en descendant du train, je me suis approchée de jeunes qui squattaient le hall de la gare : l’un d’eux m’a proposé gentiment de composer mon numéro sur son appareil à afin de repérer, par la sonnerie, l’endroit où traînait le mien. C’est ainsi que, non seulement j’ai retrouvé mon portable, mais surtout j’ai compris que la grâce de Dieu ne s’arrête pas à mes préjugés et mes peurs.
Et je pense que tous deux – à la fois l’eunuque et Philippe – ont vécu cette sensation très forte lors de leur ‘rencontre humainement imprévisible».

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus Christ,
en signe d’amour tu as étendu les bras sur la croix
pour que tous aient part au salut que tu donnes.
Revêts-nous de ton Saint-Esprit,
pour que dans un geste d’amour
nous puissions atteindre
ceux qui ne te connaissent pas,
et que nous les conduisions
à te connaître et à t’aimer.
Nous te le demandons pour la gloire de ton nom.

Cantique 52-20 du recueil Alléluia

Si tu dis par tes mots