mardi 26 juillet 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 48 (47)

Dans la ville de notre Dieu

 
2
Il est grand, le Seigneur, hautement loué, †
 
 
   dans la ville de notre Dieu, *
 
3
sa sainte montagne, altière et belle,
 
 
   joie de toute la terre.

 
 
La montagne de Sion, c’est le pôle du monde,
 
 
   la cité du grand roi ; *
 
4
Dieu se révèle, en ses palais,
 
 
   vraie citadelle.

 
5
Voici que des rois s’étaient ligués,
 
 
   ils avançaient tous ensemble ; *
 
6
ils ont vu, et soudain stupéfaits,
 
 
   pris de panique, ils ont fui.

 
7
Et voilà qu’un tremblement les saisit :
 
 
   douleurs de femme qui accouche ; *
 
8
un vent qui souffle du désert
 
 
   a brisé les vaisseaux de Tarsis.

 
9
Nous l’avions entendu, nous l’avons vu
 
 
   dans la ville du Seigneur, Dieu de l’univers, *
 
 
dans la ville de Dieu, notre Dieu,
 
 
   qui l’affermira pour toujours.

 
10
Dieu, nous revivons ton amour
 
 
   au milieu de ton temple. *
 
11
Ta louange, comme ton nom,
 
 
   couvre l’étendue de la terre.

 
 
Ta main droite qui donne la victoire
 
12
   réjouit la montagne de Sion ; *
 
 
les villes de Juda exultent
 
 
   devant tes jugements.

 
13
Longez les remparts de Sion,
 
 
   comptez ses tours ; *
 
14
que vos cœurs s’éprennent de ses murs :
 
 
   contemplez ses palais.

 
 
Et vous direz aux âges qui viendront :
 
15
   « Ce Dieu est notre Dieu, *
 
 
pour toujours et à jamais,
 
 
   notre guide pour les siècles. »

Lectures du jour


Deuxième livre des Chroniques, Chap. 35, v. 1-6

1
 Josias célèbre la fête de la Pâque à Jérusalem, en l'honneur du Seigneur. On égorge les animaux de la fête le 14 du premier mois de l'année.
2
 Josias place de nouveau les prêtres à leur poste et il les encourage à accomplir leur service dans le temple du Seigneur.
3
 Ensuite, il parle aux lévites consacrés au Seigneur, qui sont chargés d'enseigner le peuple. Il leur dit: "Mettez le coffre sacré dans le temple construit par Salomon, fils de David et roi d'Israël. Vous n'avez plus à le transporter sur vos épaules. Donc maintenant, servez le Seigneur votre Dieu et Israël, son peuple.
4
 Organisez-vous par clans familiaux et par équipes de service, selon les règles écrites de David, roi d'Israël, et de son fils Salomon.
5
 Que chaque groupe familial de lévites se tienne dans le lieu saint, pour être au service des autres Israélites, en tenant compte des sous-groupes de leurs clans.
6
 Vous devez offrir le sacrifice de la Pâque. Rendez-vous purs. Préparez le sacrifice pour vos frères israélites en obéissant aux commandements que le Seigneur a donnés par l'intermédiaire de Moïse."

Commentaire

Ordre et liturgie

Josias, pour que se célèbre la Pâque – fête restaurée par son arrière-grand-père Ezékias – y met du sien. C’est lui qui encourage les prêtres et les lévites à se mettre à l’œuvre, eux qui n’ont plus la tâche spécifique de porter l’arche de l’Alliance. L’arche est installée dans le Temple, et eux dans des fonctions de service envers Dieu et le peuple.
Fonctions d’enseignants, de liturges et de sacrificateurs, selon les règles établies autrefois et retrouvées, règles de David, et de Salomon, et de Moïse aussi.
Cela signifie une organisation, une mise en place, une répartition : donc de l’ordre. On est loin de la manifestation d’une piété débridée de transe ou de sarabande.
De l’ordre pour mettre en pratique la parole de Dieu, pour régler les sacrifices et la fête. Les versets suivants (7-18) détaillent l’événement, fête grandiose, mais ordonnée.
Serait-ce à dire que tout est figé ? Probablement pas, mais certainement que tout n’est pas permis, ni utile !
J’ai envie de penser qu’il en va de même pour nos cultes et célébrations, qui auront d’autant plus de sens que, même dans la liberté des mots et des expressions de la foi, ils auront une ligne directrice et une liturgie ordonnée.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
tu as voulu que ton peuple d’Israël
célèbre la Pâque comme un mémorial du salut
et qu’il immole l’agneau
comme une figure du sacrifice de Jésus-Christ
qui maintenant nous délivre.
Nous t’en prions, fais que le sang de ton Fils
préserve de la mort éternelle tous ceux qui croient
et que nous chantions à jamais ses louanges.

Cantique 61-83 (du recueil Alléluia)

Je crois au Dieu vivant