samedi 26 août 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaumes 119, 81-88

81 Je me fatigue à chercher ton secours,

j'attends avec espoir ce que tu diras.


82 Mes yeux s'épuisent à scruter ton message,

et je demande : « Quand me consoleras-tu ? »


83 Ridé comme une outre exposée à la fumée,

je n'oublie pourtant pas ta volonté.


84 Combien de jours de vie me donnes-tu encore ?

Quand appliqueras-tu ton jugement contre mes persécuteurs ?


85 Des insolents sans égard pour ta loi

creusent une fosse pour moi.


86 Tes commandements sont tous pleins de vérité.

On me poursuit pour de faux motifs, secours-moi.


87 J'étais à terre, j'ai vu la mort de près,

mais je n'ai pas abandonné tes exigences.


88 Selon ta bonté, rends-moi la vie

pour que j'observe tes ordres.


 

Lectures du jour


Genèse, Chap. 50, v. 15-26

15
 Après la mort de Jacob leur père, les frères de Joseph se disent: "Maintenant, Joseph va peut-être nous considérer comme des ennemis. Il va peut-être nous rendre tout le mal que nous lui avons fait."
16
 Alors ils envoient à Joseph ce message: "Avant de mourir, ton père a donné cet ordre:
17
 Dites de ma part à Joseph: S'il te plaît, pardonne à tes frères leur faute, tout le mal qu'ils t'ont fait!" Oui, pardonne-nous cette faute, à nous qui servons le même Dieu que ton père."" Quand Joseph entend ces paroles, il se met à pleurer."
18
 Ses frères viennent eux-mêmes le trouver. Ils se jettent à ses pieds en disant: "Nous sommes tes esclaves!"
19
 Joseph leur répond: "N'ayez pas peur! Je ne suis pas à la place de Dieu.
20
 Vous avez voulu me faire du mal, mais Dieu a voulu changer ce mal en bien. Il a voulu sauver la vie d'un grand nombre de gens, comme vous le voyez aujourd'hui.
21
 Maintenant, n'ayez pas peur! Je prendrai soin de vous et de vos familles." Par ces paroles pleines d'affection, Joseph rend courage à ses frères.
22
 Joseph et la famille de son père restent en Égypte. Joseph vit 110 ans.
23
 Il voit naître les enfants et les petits-enfants de son fils Éfraïm. Et il adopte les enfants de son petit-fils Makir, le fils de Manassé.
24
 Un jour, Joseph dit à ses frères: "Je vais mourir, mais Dieu vous aidera sûrement. Il vous fera quitter l'Égypte et il vous conduira dans le pays qu'il a promis à Abraham, Isaac et Jacob.
25
 Quand Dieu agira ainsi pour vous, jurez-moi d'emporter mon corps avec vous."
26
 Joseph meurt en Égypte à l'âge de 110 ans. On prépare son corps avec des huiles parfumées pour le conserver, puis on le met dans un cercueil de pierre.

Commentaire

Je pardonne, tu pardonnes, il pardonne…

Est-ce que j'accepte le pardon qui m'est donné ou est-ce que je me méfie encore et toujours de celui qui me l'a accordé ? Par extension : est-ce que je crois que Dieu m'a pardonné ? Voici les questions qu’ose le texte du jour.

Les frères ne sont pas sûrs du pardon de Joseph, malgré tous les signes qu'ils en ont obtenus de lui précédemment. La mort du père leur fait craindre la vengeance de leur frère. Mais Joseph affirme la volonté de Dieu dans leur histoire de vie : le mal transformé en bien.

Nos vies, nos comportements peuvent se nourrir de cette conviction. Erreurs et manquements, Christ les a portés sur la croix.
Les frères de Joseph ont été réconfortés : comme eux, nous pouvons aller de l'avant, vivre notre vie sous le regard bienveillant de Dieu.
Bien entendu, cela ne nous dispense pas de vivre le quotidien avec ses difficultés, ses joies et ses peines. Mais nous pouvons avancer, libérés du poids de nos fautes, dans une perspective de vie.
Prenant exemple sur Joseph, réconfortons ceux qui nous ont fait du mal.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant, notre Père,
dans ta bonté insondable,
tu nous accordes un pardon sans limite;
nous t’en prions,
qu’il suscite en nous un esprit de pardon:
que notre amour aille grandissant,
qu’il gagne en clairvoyance,
afin que nous discernions ce qui est bon,
pour nous et pour nos frères;
nous te le demandons par Jésus-Christ,
notre Seigneur.

Cantique 127 (du recueil Alléluia)

Si Dieu ne bâtit la maison