vendredi 26 août 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 143 (142)

Que ton souffle me guide

 
1
Seigneur, entends ma prière ; †
 
 
dans ta justice écoute mes appels, *
 
 
dans ta fidélité réponds-moi.
 
2
N’entre pas en jugement avec ton serviteur :
 
 
aucun vivant n’est juste devant toi.

 
3
L’ennemi cherche ma perte,
 
 
il foule au sol ma vie ;
 
 
il me fait habiter les ténèbres
 
 
avec les morts de jadis.
 
4
Le souffle en moi s’épuise,
 
 
mon cœur au fond de moi s’épouvante.

 
5
Je me souviens des jours d’autrefois,
 
 
 je me redis toutes tes actions, *
 
 
sur l’œuvre de tes mains je médite.
 
6
Je tends les mains vers toi,
 
 
me voici devant toi comme une terre assoiffée.

 
7
Vite, réponds-moi, Seigneur :
 
 
je suis à bout de souffle !
 
 
Ne me cache pas ton visage :
 
 
je serais de ceux qui tombent dans la fosse.

 
8
Fais que j’entende au matin ton amour,
 
 
car je compte sur toi.
 
 
Montre-moi le chemin que je dois prendre :
 
 
vers toi, j’élève mon âme !

 
9
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur :
 
 
j’ai un abri auprès de toi.
 
10
Apprends-moi à faire ta volonté,
 
 
car tu es mon Dieu.
 
 
Ton souffle est bienfaisant :
 
 
qu’il me guide en un pays de plaines.

 
11
Pour l’honneur de ton nom, Seigneur, fais-moi vivre ;
 
 
à cause de ta justice, tire-moi de la détresse.

Lectures du jour


Épître aux Éphésiens, Chap. 6, v. 10-17

10
 Enfin, devenez forts avec la force très puissante du Seigneur.
11
 Prenez avec vous toutes les armes de Dieu, pour pouvoir résister aux pièges de l'esprit du mal.
12
 Non, ce n'est pas contre des êtres humains que nous devons lutter. Mais c'est contre des forces très puissantes qui ont autorité et pouvoir. Nous devons lutter contre les puissances qui dirigent le monde de la nuit, contre les esprits mauvais qui habitent entre le ciel et la terre.
13
 C'est pourquoi prenez toutes les armes de Dieu. Ainsi, dans les mauvais jours, vous pourrez résister, et après avoir bien lutté, vous resterez debout.
14
 Alors, debout! Prenez la vérité comme ceinture, mettez la justice comme cuirasse.
15
 Prenez comme sandales l'ardeur pour annoncer la Bonne Nouvelle de la paix.
16
 Toujours et partout, prenez le bouclier de la foi. Avec lui, vous pourrez éteindre les flèches brûlantes de l'esprit du mal.
17
 Recevez aussi le casque du salut et l'épée de l'Esprit Saint, c'est-à-dire la parole de Dieu.

Commentaire

Le combat spirituel

Un grand classique sur le « combat spirituel » ! Thème passionnant et passionné, travaillé durant des siècles par la tradition monastique, qui rejoint d’ailleurs les découvertes les plus récentes en psychologie.
On pourrait en parler longuement, mais voici juste quelques éléments pour commencer votre réflexion : le combat est ici une métaphore pour évoquer la vie de celui ou celle qui a choisi de suivre le Christ.
Il s'agit d'un combat intérieur contre les pensées et les dynamiques qui portent vers le mal, mais aussi d’un combat contre des forces extérieures qui agissent négativement dans le monde et dans l’Eglise. Les images de l’équipement du guerrier s’appliquaient auparavant à Dieu : c’est lui le Tout-Puissant, le « Dieu des armées » (célestes !). Mais le chrétien est appelé à participer à son combat contre le mal, par une conversion de chaque jour.
Comme pour le guerrier, ce combat a des règles pour le corps et le cœur. L’idée n’est pas tant de refouler et d’anéantir les passions ténébreuses que de les apprivoiser ou les transfigurer. Il est important de se rappeler que l’issue du combat n’est pas incertaine : le Christ a déjà terrassé le mal, en ressuscitant d’entre les morts. Confiants, nous pouvons donc lutter à notre tour contre tout ce qui consume et détruit la vie : désespoir, idées noires, déprimes, découragements, défaitismes, pessimismes, violences, etc. Courage, car il y a de quoi faire : demandons surtout le goût de l’effort et l’énergie du combattant de la foi !

Sujets de prière

Oraison

‘Dieu tout-puissant,
donne-nous de rejeter les œuvres des ténèbres
et de revêtir les armes de la lumière,
dès cette vie où ton Fils Jésus-Christ
est venu nous visiter.
Qu’ainsi, lors de son retour au dernier jour
dans l’éclat de sa gloire,
nous puissions ressusciter pour la vie éternelle,
avec lui qui est béni pour les siècles des siècles.

Cantique 36-11 (du recueil Alléluia)

Lève-toi