Mercredi 25 Septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 63 (62)

Je te cherche dès l’aube

 
2
Dieu, tu es mon Dieu,
 
 
 je te cherche dès l’aube : *
 
 
mon âme a soif de toi ;
 
 
après toi languit ma chair,
 
 
terre aride, altérée, sans eau.

 
3
Je t’ai contemplé au sanctuaire,
 
 
j’ai vu ta force et ta gloire.
 
4
Ton amour vaut mieux que la vie :
 
 
tu seras la louange de mes lèvres !

 
5
Toute ma vie je vais te bénir,
 
 
lever les mains en invoquant ton nom.
 
6
Comme par un festin je serai rassasié ;
 
 
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

 
7
Dans la nuit, je me souviens de toi
 
 
et je reste des heures à te parler.
 
8
Oui, tu es venu à mon secours :
 
 
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
 
9
Mon âme s’attache à toi,
 
 
ta main droite me soutient.

Lectures du jour

Commentaire

Liturgie, splendeur et vision politique

Ce passage prophétique est un psaume qui a pour berceau la liturgie festive du Nouvel-An israélite qui célèbre la victoire éclatante de l’Eternel (YHWH, Yawéh) sur le chaos initial. Cette fête tombe sur l’automne, où les vents de pluie ont raison du sirocco desséchant et apportent la libération de l’angoisse liée au risque de famine. Pour Israël menacé, en délicatesse avec les Babyloniens, ce psaume de théophanie (Dieu paraît et agit) annonce d’ores et déjà la paix qui va revenir après l’orage, fondée sur de solides réformes spirituelles.
Dans ce psaume, Dieu survient dans toute sa beauté – qui provoque aussi la terreur, le tremblement sacré.
Pourquoi le langage mythologique dans cette prophétie ? Seul il est apte, aux yeux du prophète, à témoigner de l’expérience spirituelle de type extatique qu’il lui a été donné de vivre. Il en sort transformé.
Pourtant cette vision du Dieu glorieux, redoutable mais salvateur dont il a eu la grâce, ne doit pas être gardée à son usage personnel – ni être comprise comme le critère d’une perfection spirituelle à atteindre : elle lui est donnée en vue d’authentifier aux yeux du peuple la Parole qu’il doit faire passer pour prévenir vigoureusement et redonner l’espérance.
Habaquq a entendu ce psaume lors du culte festif. Une vision, donnée par Dieu, s’est coulée dans les mots du psaume, transformant ceux-ci, les transcendant. Et il retraduit, pour le peuple, sa vision en mots qui collent avec une espérance politique fondée sur la foi en Dieu victorieux, en définitive, de tout chaos.

Sujets de prière

Oraison

Nous te prions, Seigneur,
toi qui es la vraie lumière
et le créateur de la lumière:
garde-nous attentifs à ta loi
pour que nous vivions dans ta clarté.
Exauce-nous au nom du Christ, notre Seigneur.

Cantique 34 A (du recueil Alléluia)

Béni sois-tu, Seigneur