lundi 25 septembre 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 91 (90)

Sous l’abri du Très-Haut

 
1
Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut
 
 
et repose à l’ombre du Puissant,
 
 
je dis au Seigneur : « Mon refuge,
 
2
mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

 
          ~

 
3
C’est lui qui te sauve des filets du chasseur
 
 
 et de la peste maléfique ; *
 
4
il te couvre et te protège.
 
 
Tu trouves sous son aile un refuge :
 
 
sa fidélité est une armure, un bouclier.

 
5
Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
 
 
ni la flèche qui vole au grand jour,
 
6
ni la peste qui rôde dans le noir,
 
 
ni le fléau qui frappe à midi.

 
7
Qu’il en tombe mille à tes côtés, †
 
 
qu’il en tombe dix mille à ta droite, *
 
 
toi, tu restes hors d’atteinte.

 
8
Il suffit que tu ouvres les yeux,
 
 
tu verras le salaire du méchant.
 
9
Oui, le Seigneur est ton refuge ;
 
 
tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

 
10
Le malheur ne pourra te toucher,
 
 
ni le danger, approcher de ta demeure :
 
11
il donne mission à ses anges
 
 
de te garder sur tous tes chemins.

 
12
Ils te porteront sur leurs mains
 
 
pour que ton pied ne heurte les pierres ;
 
13
tu marcheras sur la vipère et le scorpion,
 
 
tu écraseras le lion et le Dragon.

 
          ~

 
14
« Puisqu’il s’attache à moi, je le délivre ;
 
 
je le défends, car il connaît mon nom.
 
15
Il m’appelle, et moi, je lui réponds ;
 
 
je suis avec lui dans son épreuve.

 
 
« Je veux le libérer, le glorifier ; †
 
16
de longs jours, je veux le rassasier, *
 
 
et je ferai qu’il voie mon salut. »

Lectures du jour


Deuxième épître aux Corinthiens, Chap. 11, v. 12-21

12
Ce que je fais, je le ferai encore. Alors ceux qui veulent une occasion pour se vanter d'agir comme nous, ces gens-là n'en auront pas!
13
Ce sont de faux apôtres, des ouvriers malhonnêtes. Ils font semblant d'être des apôtres du Christ.
14
Rien d'étonnant à cela: Satan lui-même fait semblant d'être un ange de lumière.
15
Pour les serviteurs de Satan, faire semblant d'accomplir ce qui est juste, c'est donc facile. Mais leur vie finira comme leurs actions le méritent.
16
Je le répète, ne pensez pas que je suis fou! Ou bien alors, acceptez que je sois fou, et je pourrai, moi aussi, me vanter un peu.
17
Ce que je vais dire, je ne le dis pas comme le Seigneur le veut, je le dis comme un fou. En effet, je suis sûr d'avoir des raisons de me vanter.
18
Beaucoup se vantent pour des raisons humaines. Eh bien, moi aussi, je vais me vanter.
19
Vous qui êtes des personnes sages, vous supportez volontiers ceux qui ne le sont pas.
20
Les gens vous rendent esclaves, ils profitent de vous, ils volent tout ce que vous avez, ils vous méprisent, ils vous frappent au visage, et vous supportez tout cela!
21
J'ai honte de le dire, nous avons été trop faibles! Pourtant, si quelqu'un ose se vanter de quelque chose, je vais l'oser, moi aussi, même si je parle comme un fou.

Commentaire

Divisions et recentrage

Aujourd’hui, il ne viendrait pas à grand monde l’idée de remettre en question l’autorité de l’apôtre Paul.
Alors quand on me parle avec des trémolos dans la voix de ces premiers chrétiens qui vivaient si bien l’Evangile et l’esprit fraternel… Permettez-moi d’en douter!
L’être humain reste l’être humain. Nos besoins de pouvoir, d’avoir raison, de dominer l’autre sont les mêmes hier et aujourd’hui. Nos êtres tout entiers ont profondément besoin de l’Evangile. Oui, il est certain que notre humanité a profondément besoin de Dieu.
Paul se débat, on sent la situation tendue. Il n’accepte pas qu’à la suite du Christ, on puisse asservir ou être asservi (v. 20). Il n’y a qu’une seule possibilité pour les chrétiens, «servir». Ceux qui prennent les autres de haut n’ont qu’à passer leur chemin.
Il n’accepte pas non plus que l’essentiel soit perverti. Une fois de plus, les mots utilisés sont forts. Il évoque des «faussaires camouflés en apôtres du Christ». Disons-le brutalement, on peut être trompé sur la marchandise !
Comprenons-nous bien. Il ne s’agit pas de dévaloriser les chrétiens d’alors. Ni de surévaluer les chrétiens de notre temps. L’humanité d’antan, comme celle actuelle a encore et toujours besoin de l’Evangile qui vient travailler les cœurs.
Le Christ vient à notre rencontre et il vient penser, panser ce qui est divisé en nous. Pour nous permettre, dans la simplicité, de ne plus nous laisser tromper par celui qui « se camoufle en ange de lumière» (v. 14).

Sujets de prière

Oraison

Dieu saint et bon, tu résistes aux orgueilleux, et tu fais grâce aux humbles. Ouvre-nous à ta Parole afin que nous soyons gardés de toute fausse assurance et que nous te servions d’un cœur sans partage. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit, un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 44-12 (du recueil Alléluia)

Te ressembler, Jésus