mardi 25 octobre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 135 (134), 13-21

Tout ce que veut le Seigneur, il le fait

 
13
Pour toujours, Seigneur, ton nom !
 
 
D’âge en âge, Seigneur, ton mémorial !
 
14
Car le Seigneur rend justice à son peuple :
 
 
par égard pour ses serviteurs, il se reprend.

 
15
Les idoles des nations : or et argent,
 
 
ouvrage de mains humaines.
 
16
Elles ont une bouche et ne parlent pas,
 
 
des yeux et ne voient pas.

 
17
Leurs oreilles n’entendent pas,
 
 
et dans leur bouche, pas le moindre souffle.
 
18
Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font,
 
 
ceux qui mettent leur foi en elles.

 
19
Maison d’Israël, bénis le Seigneur,
 
 
maison d’Aaron, bénis le Seigneur,
 
20
maison de Lévi, bénis le Seigneur,
 
 
et vous qui le craignez, bénissez le Seigneur !

 
21
Béni soit le Seigneur depuis Sion,
 
 
lui qui habite Jérusalem !

Lectures du jour


Épître aux Romains, Chap. 14, v. 13-23

13
 Arrêtons donc de nous juger les uns les autres. Mais voici plutôt ce que vous devez décider: ne mettez rien devant votre frère ou votre sœur pour leur faire perdre l'équilibre, ou pour les pousser au mal.
14
 Je le sais et, grâce au Seigneur Jésus, j'en suis sûr: rien n'est impur. Mais si quelqu'un pense qu'une chose est impure, elle devient impure pour lui.
15
 Si tu fais de la peine à ton frère ou à ta sœur à cause de ce que tu manges, tu ne vis plus selon l'amour. Pour une question de nourriture, ne va pas détruire un frère ou une sœur pour qui le Christ est mort!
16
 Ce que vous jugez bon pour vous, cela ne doit pas donner aux autres l'occasion de le trouver mauvais.
17
 En effet, le Royaume de Dieu n'est pas une question de nourriture et de boisson. Le Royaume de Dieu, c'est la justice, la paix et la joie données par l'Esprit Saint.
18
 Celui qui sert le Christ de cette façon plaît à Dieu, et les gens lui donnent raison.
19
 Alors cherchons ce qui sert la paix et ce qui construit la communauté.
20
 Ne détruis pas le travail de Dieu pour une question de nourriture! C'est vrai, tous les aliments sont purs. Mais manger quelque chose qui pousse les autres au mal, ce n'est pas bien.
21
 Ce qui est bien, c'est, par exemple, de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, en un mot, de ne rien prendre qui peut faire tomber dans le péché ton frère ou ta sœur.
22
 Ce que tu crois sur cette question, garde-le pour toi devant Dieu. Il est heureux, celui qui ne se sent pas coupable quand il décide d'agir!
23
 Celui qui mange un aliment en n'étant pas sûr de bien faire, celui-là, Dieu le condamne. En effet, il n'agit pas en accord avec sa foi, et quand on n'est pas en accord avec la foi, on commet un péché.

Commentaire

Discerner ?

Dans la multiplicité des choix qui s’offrent à nous, le plus difficile est de discerner. C’est-à-dire choisir… et donc renoncer. Ces choix ne ressortissent pas toujours de l’éthique fondamentale, mais tous les jours, nous sommes confrontés à la difficulté de choisir. Du plus trivial : quel programme TV pour ce soir ? Au plus essentiel : quelle orientation scolaire pour mon enfant ? Ne pas choisir, c’est encore choisir et surtout laisser les autres choisir à notre place. On peut aussi vivre dans l’illusion que tout est possible tout le temps. Cette illusion est le ressort principal de bon nombre de publicités : c’est possible, ne choisis pas, prends tout ! Illusion, car nous sommes et demeurons des êtres limités. Limités non seulement par notre finitude ; mais encore par la présence des autres.
Le plus difficile est de discerner. L’apôtre Paul nous propose deux critères de discernement :
D’une part, notre propre jugement : ce que je pense juste et bon de mon point de vue.
D’autre part, la prise en compte de l’impact de nos décisions sur les autres. Il ne s’agit pas de faire du point de vue de l’autre le mien, mais d’évaluer quelle pourrait être la réaction de l’autre lorsqu’il recevra ma décision. Et si elle devenait pour lui une occasion de chute ?
De ces deux critères, si l’on suit l’enseignement de Paul, c’est clairement le second qui est déterminant.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
dont l’amour paternel étreint l’univers entier
et qui te reposes avec complaisance
dans les cœurs pacifiques,
accorde à tous les tiens la paix et la charité mutuelles,
une affection fidèle et des paroles sincères;
préserve-nous de toute infraction à la loi d’amour,
qui nous lie comme à des frères
à tous ceux dont tu es le Père.
Exauce-nous, toi qui es béni aux siècles des siècles.

Cantique 36-23 (du recueil Alléluia)

Dieu notre Père