samedi 25 novembre 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume 19 b


8 La loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples.
9 Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.
10 La crainte qu’il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables :
11 plus désirables que l’or,
qu’une masse d’or fin,
plus savoureuses que le miel
qui coule des rayons.
12 Aussi ton serviteur en est illuminé ;
à les garder, il trouve son profit.
13 Qui peut discerner ses erreurs ?
Purifie-moi de celles qui m’échappent.
14 Préserve aussi ton serviteur de l’orgueil :
qu’il n’ait sur moi aucune emprise.
Alors je serai sans reproche,
pur d’un grand péché.
15 Accueille les paroles de ma bouche,
le murmure de mon cœur ;
qu’ils parviennent devant toi,
Seigneur, mon rocher, mon défenseur !

Lectures du jour


Évangile selon Luc, Chap. 19, v. 11-26

11
Les gens écoutent les paroles de Jésus. Alors, il continue en racontant une histoire. En effet, il est près de Jérusalem, et les gens pensent que le Royaume de Dieu va paraître tout de suite.
12
Donc Jésus leur dit: "Un homme, d'une famille de notables, part dans un pays éloigné. Là-bas, on doit le faire roi de son pays, ensuite, il reviendra.
13
Avant de partir, il appelle ses dix serviteurs. Il donne une pièce d'or d'une grande valeur à chacun et il leur dit:"Faites du commerce, et gagnez de l'argent jusqu'à mon retour!"14 Mais les gens de son pays le détestent. Ils envoient des délégués derrière lui pour dire:"Nous ne voulons pas que cet homme soit notre roi."
15
"Pourtant, on le fait roi de son pays, et il revient. Il fait appeler ses serviteurs à qui il a donné de l'argent, il veut savoir ce qu'ils ont gagné.
16
Le premier serviteur arrive et il dit:"Maître, j'ai gagné dix pièces d'or avec celle que tu m'as donnée."
17
Le roi lui répond:"C'est bien, tu es un bon serviteur. Tu as été fidèle pour une toute petite affaire. C'est pourquoi je te nomme gouverneur de dix villes."
18
Le deuxième serviteur vient et il dit:"Maître, j'ai gagné cinq pièces d'or avec celle que tu m'as donnée."
19
Le roi lui répond:"Et toi, je te nomme gouverneur de cinq villes."
20
Un autre serviteur vient et il dit:"Maître, voici ta pièce d'or. Je l'ai mise de côté dans un morceau de tissu.
21
En effet, j'avais peur de toi. Tu es un homme dur, tu prends ce que tu n'as pas apporté, tu récoltes ce que tu n'as pas semé."
22
Le roi lui répond:"Tu es un mauvais serviteur! Je vais te juger d'après tes paroles à toi. Tu le savais: je suis un homme dur, je prends ce que je n'ai pas apporté, je récolte ce que je n'ai pas semé.
23
Donc, pourquoi est-ce que tu n'as pas mis mon argent à la banque? Ainsi, à mon retour, je pouvais reprendre l'argent avec les intérêts!"
24
Ensuite, le roi dit à ceux qui sont là:"Enlevez-lui sa pièce d'or, et donnez-la à celui qui en a dix!"
25
Ils lui disent:"Maître, il a déjà dix pièces!"
26
Le roi répond:"Je vous le dis: celui qui a quelque chose, on lui donnera encore plus. Mais celui qui n'a rien, on lui enlèvera même le peu de choses qu'il a!

Commentaire

La grandeur d'un petit homme

Ce récit est le pendant de l'histoire de l'aveugle qui précède. Dans les deux cas, il y a le mouvement d'un homme (un pauvre, puis un riche) vers Jésus. A l'appel au secours de l'aveugle correspond la recherche de Zachée pour voir Jésus.
Cette recherche est une quête de la vérité, du sens de la vie ou du salut.
A la cécité de l'aveugle correspond la petitesse de Zachée. Puis vient ici le mouvement de Jésus vers cet homme. Celui qui désirait voir Jésus est vu par lui. Celui qui est en quête de salut et qui court en avant est néanmoins précédé par Jésus qui le repère en premier. Sans qu'il y ait de parallélisme formel, on peut aussi remarquer que là, on cherchait à faire taire l'aveugle; ici, la foule murmure parce que Jésus franchit les limites de l'impureté pour entrer chez ce percepteur d'impôts. Mais si l'on savait déjà que Jésus est un ami des péagers (ch. 7,34), on apprend maintenant qu'il peut être l'ami des riches. On peut être croyant et riche, mais cela ne va pas sans conséquence : voilà un thème cher à Luc. Certes, Zachée ne promet pas de se délester de toute sa fortune et il semble en retrait par rapport à l'exigence de tout donner (voir la parabole du jeune homme riche). Cependant le passage souligne l'ampleur du don et la valeur du geste. Le salut reçu par Zachée donne à ce dernier une raison d'être, de croire et d'agir.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus-Christ, de ta plénitude nous avons reçu grâce sur grâce. Ne permets pas que ton œuvre de salut reste sans effet en nous; apprends-nous à te rendre grâce par toute notre vie en portant des fruits qui témoignent de toi lorsque tu viendras dans ta gloire.

Cantique 89 (du recueil Alléluia)

Je louerai ton amour