vendredi 25 novembre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 143 (142)

Que ton souffle me guide

 
1
Seigneur, entends ma prière ; †
 
 
dans ta justice écoute mes appels, *
 
 
dans ta fidélité réponds-moi.
 
2
N’entre pas en jugement avec ton serviteur :
 
 
aucun vivant n’est juste devant toi.

 
3
L’ennemi cherche ma perte,
 
 
il foule au sol ma vie ;
 
 
il me fait habiter les ténèbres
 
 
avec les morts de jadis.
 
4
Le souffle en moi s’épuise,
 
 
mon cœur au fond de moi s’épouvante.

 
5
Je me souviens des jours d’autrefois,
 
 
 je me redis toutes tes actions, *
 
 
sur l’œuvre de tes mains je médite.
 
6
Je tends les mains vers toi,
 
 
me voici devant toi comme une terre assoiffée.

 
7
Vite, réponds-moi, Seigneur :
 
 
je suis à bout de souffle !
 
 
Ne me cache pas ton visage :
 
 
je serais de ceux qui tombent dans la fosse.

 
8
Fais que j’entende au matin ton amour,
 
 
car je compte sur toi.
 
 
Montre-moi le chemin que je dois prendre :
 
 
vers toi, j’élève mon âme !

 
9
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur :
 
 
j’ai un abri auprès de toi.
 
10
Apprends-moi à faire ta volonté,
 
 
car tu es mon Dieu.
 
 
Ton souffle est bienfaisant :
 
 
qu’il me guide en un pays de plaines.

 
11
Pour l’honneur de ton nom, Seigneur, fais-moi vivre ;
 
 
à cause de ta justice, tire-moi de la détresse.

Lectures du jour


Apocalypse, Chap. 22, v. 1-9

1
 Ensuite, l'ange me montre un fleuve d'eau qui donne la vie. Il brille comme du verre, il sort du siège de Dieu et de l'Agneau
2
 et il coule au milieu de la place de la ville. Là, entre deux parties du fleuve, il y a l'arbre de vie. Il donne des fruits 12 fois dans l'année, une fois par mois, et ses feuilles servent à guérir les peuples.
3
 Il n'y aura plus de malédiction. Le siège de Dieu et de l'Agneau sera dans la ville, et les serviteurs de Dieu l'adoreront.
4
 Ils verront son visage et son nom sera écrit sur leurs fronts.
5
 Il n'y aura plus de nuit, personne n'aura besoin de la lumière d'une lampe, ni de la lumière du soleil. En effet, le Seigneur Dieu répandra sa lumière sur ses serviteurs, et ils seront rois pour toujours.
6
 Ensuite, l'ange me dit: "Ces paroles sont sûres et vraies. Le Seigneur Dieu donne l'Esprit Saint aux prophètes. Il a envoyé son ange, pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt."
7
 Jésus dit: "Écoute, je viens bientôt. Il est heureux, celui qui obéit aux paroles de Dieu contenues dans ce livre."
8
 Celui qui a entendu ces choses et qui les a vues, c'est moi, Jean. Maintenant, j'ai fini de les entendre et de les voir et je me mets à genoux aux pieds de l'ange. C'est lui qui m'a montré ces choses, et je veux l'adorer.
9
 Mais l'ange me dit: "Attention, ne fais pas cela! Je suis serviteur comme toi, comme tes frères et sœurs prophètes, et comme ceux qui obéissent aux paroles contenues dans ce livre. C'est Dieu que tu dois adorer."

Commentaire

Un jardin à l’horizon

L’eau vive jaillit. Du cœur de la ville ? Du cœur du jardin de la Genèse ? La vision tente de saisir l’insaisissable, de capter la source même de la vie, d’offrir à notre contemplation un Dieu devenu si proche qu’il se donne à voir à qui le célèbre.
Il n’y a plus de malédiction dans cet ultime jardin, aucune distance. Ceux qui étaient loin sont guéris par les fruits et le feuillage de l’arbre de vie. Dans l’Apocalypse, ce n’est pas la première fois qu’il est question de l’arbre de vie. Au ch. 2,7, on trouve cette promesse : « Au vainqueur, je donnerai à manger de l’arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu. » Ces mots encouragent là une Eglise fragile, hésitante, dans un monde où tout semble contredire l’espérance chrétienne. Même sans force, l’Eglise ouvre sur le jardin préparé par Dieu: au travers de sa liturgie, elle participe au culte de la cité céleste ; dans sa fidélité au Christ, elle expérimente la victoire des serviteurs qui régneront aux siècles des siècles. Dans sa pauvreté humaine, la communauté ecclésiale annonce la fraternité universelle et la « guérison » offerte à tous les peuples. La vision n’est pas seulement celle d’un « après l’histoire ». L’eau vive du jardin vient irriguer dès maintenant notre foi, nos communautés.

Garde-toi d’adorer l’ange!
Un avertissement ! Le lecteur ne doit pas rester figé dans la fascination et l’attente. Celui qui envoie l’ange, le « Dieu des esprits des prophètes », inspire une parole et une action qui peuvent changer l’histoire.
Il s’agit de garder cette parole et avec elle, le cap de sa vie : dans un monde qui ne sait plus où il va, savoir que le Christ vient.

Sujets de prière

Oraison

Donne-nous, Seigneur,
la lampe de la charité qui jamais ne défaille:
qu’elle brûle en nous et répande sa clarté
sur ceux qui nous entourent;
que par son éclat nous puissions découvrir
la Cité sainte où demeure
la lumière véritable qui brille sans fin,
Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 47-13 (du recueil Alléluia)

Roi des anges