mercredi 25 mars 2015

Temps

Temps du carême

Semaine

Mercredi de la cinquième semaine

Complément

Annonciation du Seigneur

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 24, v. 45-51

45
Le serviteur fidèle et intelligent, qui est-ce ? C'est celui auquel le maître a dit : "Je te confie ce travail : donne à manger aux autres serviteurs, quand il le faut."
46
Il est heureux, ce serviteur, si son maître arrive et le trouve en train de faire ce travail !
47
Je vous le dis, c'est la vérité : le maître lui confiera toutes ses richesses.
48
Mais supposons ceci : le serviteur est mauvais. Il se dit : "Mon maître ne revient pas vite",
49
et il se met à frapper ses camarades de travail, il mange et il boit avec les ivrognes.
50
Alors le maître va venir un jour où son serviteur ne l'attend pas, et à une heure qu'il ne connaît pas.
51
Il chassera ce serviteur, il le punira comme Dieu punit les hommes faux, et le serviteur pleurera et grincera des dents. "

Commentaire

Usurpation de pouvoir

Pour bien comprendre la parabole de ce jour, il faut savoir que battre les serviteurs, et faire la fête durant le travail, sont deux privilèges réservés exclusivement au maître de maison. Le serviteur à qui le maître a confié sa maison, n'est pas devenu pour autant le propriétaire; en battant ses compagnons et en fêtant avec les ivrognes, il outrepasse ses droits et prend la place de son maître.
Attendre le retour du Christ, c'est accepter de se voir confier l'intendance de la maison, mais en y restant des serviteurs. Le fait que le maître tarde ne nous regarde pas et dans tous les cas ne nous permet pas de nous approprier les droits de propriétaire. Personne, y compris les pasteurs, ne sont les remplaçants du Christ; lui, qui est venu pour servir, nous apprend à rester à notre place de serviteur.
N'avons-nous pas à remettre en question notre pouvoir de décision, un peu comme si notre Eglise, notre paroisse étaient les nôtres et non plus celles du Christ lui-même dont nous sommes seulement les gérants ? Qu'est-ce que le Christ a encore à dire dans la manière dont les communautés sont gérées? Bien souvent, comme le Christ tarde, nous ne croyons plus tellement à son retour et nous décidons alors de diriger selon nos idées et non plus en référence à notre Maître.

Oraison

Seigneur de nos vies,
éloigne de nous l’esprit de paresse, de tristesse,
de domination et les vaines paroles,
accorde à tes serviteurs un esprit d’humilité, de persévérance
et un amour qui ne vient jamais à manquer.
Notre Seigneur et notre Roi, accorde-nous
de considérer nos péchés
et de ne pas juger nos frères et sœurs.
Sois béni maintenant et toujours et à jamais.

 

Répands, Seigneur, ta grâce en nos cœurs:
Par le message de l’ange tu nous as fait connaître
l’incarnation de ton Fils bien-aimé;
conduis-nous par sa passion et par sa croix,
jusqu’à la gloire de sa résurrection.
Lui qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et toujours.

Cantique 31-26 (du recueil Alléluia)

Levons-nous, frères