mercredi 25 mai 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 3

Du Seigneur vient le salut

 
2
Seigneur, qu’ils sont nombreux mes adversaires,
 
 
nombreux à se lever contre moi,
 
3
nombreux à déclarer à mon sujet :
 
 
« Pour lui, pas de salut auprès de Dieu ! »

 
4
Mais toi, Seigneur, mon bouclier,
 
 
ma gloire, tu tiens haute ma tête.
 
5
À pleine voix je crie vers le Seigneur ;
 
 
il me répond de sa montagne sainte.

 
6
Et moi, je me couche et je dors ;
 
 
je m’éveille : le Seigneur est mon soutien.
 
7
Je ne crains pas ce peuple nombreux
 
 
qui me cerne et s’avance contre moi.

 
8
Lève-toi, Seigneur !
 
 
Sauve-moi, mon Dieu !
 
 
Tous mes ennemis, tu les frappes à la mâchoire ;
 
 
les méchants, tu leur brises les dents.

 
9
Du Seigneur vient le salut ;
 
 
vienne ta bénédiction sur ton peuple !

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 14, v. 22-36

22
 Tout de suite après, Jésus oblige ses disciples à monter dans la barque. Il veut qu'ils passent avant lui de l'autre côté du lac. Pendant ce temps, il veut faire partir les foules.
23
 Jésus les renvoie donc, puis il monte dans la montagne pour prier. Quand la nuit arrive, Jésus est là, seul.
24
 La barque est déjà assez loin de la terre. Le vent souffle contre la barque, et les vagues viennent la frapper.
25
 Vers la fin de la nuit, Jésus vient vers ses disciples en marchant sur l'eau.
26
 Quand les disciples le voient marcher sur l'eau, ils sont effrayés, ils disent: "C'est un fantôme!" Et ils se mettent à crier, parce qu'ils ont peur.
27
 Mais Jésus leur parle tout de suite en disant: "Rassurez-vous, c'est moi! N'ayez pas peur!"
28
 Alors Pierre lui dit: "Seigneur, si c'est bien toi, donne-moi l'ordre de venir vers toi sur l'eau."
29
 Jésus lui dit: "Viens!" Pierre sort de la barque et il se met à marcher sur l'eau pour aller vers Jésus.
30
 Mais, en voyant qu'il y a du vent, il a peur, il commence à s'enfoncer dans l'eau. Alors il crie: "Seigneur, sauve-moi!"
31
 Aussitôt, Jésus tend la main à Pierre, il le saisit et lui dit: "Tu n'as pas beaucoup de foi! Tu n'as pas eu confiance. Pourquoi?"
32
 Ils montent tous les deux dans la barque, et le vent s'arrête de souffler.
33
 Alors les disciples qui sont dans la barque se mettent à genoux devant Jésus en lui disant: "Vraiment, tu es Fils de Dieu!"
34
 Jésus et ses disciples finissent de traverser le lac et ils arrivent dans la région de Génésareth.
35
 Les gens de cet endroit reconnaissent Jésus. Dans toute la région, ils vont dire que Jésus est là. On lui amène tous les malades.
36
 On supplie Jésus: "Laisse-les toucher seulement le bord de ton vêtement!" Et tous ceux qui le touchent sont guéris.

Commentaire

Une affaire de confiance

Jésus marche sur l’eau et Pierre le rejoint sur la mer ! Quel récit extraordinaire ! Au moment de rédiger son évangile, Matthieu connaît le récit de Marc. C’est lui qui ajoute l’épisode de Pierre qui rejoint Jésus sur l’eau.
Ainsi, Matthieu nous invite à nous identifier à Pierre : comment faire confiance à Jésus dans ma vie ? Comment avancer alors que, parfois, les événements paraissent aussi contraires que le vent du lac de Génésareth ? Pierre devient l’image d’un chemin de foi qui peut être le nôtre.

Pour s’engager sur le chemin de la foi, il faut se mouiller, faire le pari de la confiance. Compagne de traversée, la communauté des disciples rassemblée dans la barque encourage Pierre à se lancer.
La peur et le doute font bien partie du chemin de foi, tout comme la prière : c'est le cri de l'appel au secours : «Seigneur, sauve-moi !»
Prier, c’est remettre à Dieu tout ce que nous sommes : nos peurs, nos doutes, nos besoins personnels et ceux des autres.
Vécus dans la prière, la peur et le doute ne sont plus le contraire de la foi et de la confiance : ils sont simplement des émotions que nous osons vivre devant Dieu pour avancer et laisser grandir la confiance.

C’est après le chemin parcouru, une fois revenu dans la barque, que les disciples peuvent reconnaître que Jésus est le Fils de Dieu. Dans nos vies, c’est souvent aussi après un chemin difficile que nous pouvons reconnaître la présence de Dieu au fil du chemin.

Sujets de prière

Oraison

Jésus, Amour de tout amour,
ta compassion est sans limites.
Nous avons soif de toi qui nous dis:
Pourquoi avoir peur ? Ne crains rien, je suis là.
Apaise nos tempêtes intérieures,
toi, le Fils du Dieu vivant.

Cantique 47-01 (du recueil Alléluia)

Je n'ai plus rien à craindre