mardi 25 juin 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 9a, 12-21

Tu as jugé avec justice

 
12
Fêtez le Seigneur qui siège dans Sion,
 
 
annoncez parmi les peuples ses exploits !
 
13
Attentif au sang versé, il se rappelle,
 
 
il n’oublie pas le cri des malheureux.

 
14
Pitié pour moi, Seigneur,
 
 
 vois le mal que m’ont fait mes adversaires, *
 
 
toi qui m’arraches aux portes de la mort ;
 
15
et je dirai tes innombrables louanges
 
 
 aux portes de Sion, *
 
 
je danserai de joie pour ta victoire.

 
16
Ils sont tombés, les païens, dans la fosse qu’ils creusaient ;
 
 
aux filets qu’ils ont tendus, leurs pieds se sont pris.
 
17
Le Seigneur s’est fait connaître : il a rendu le jugement,
 
 
il prend les méchants à leur piège.

 
18
Que les méchants retournent chez les morts,
 
 
toutes les nations qui oublient le vrai Dieu !
 
19
Mais le pauvre n’est pas oublié pour toujours :
 
 
jamais ne périt l’espoir des malheureux.

 
20
Lève-toi, Seigneur : qu’un mortel ne soit pas le plus fort,
 
 
que les nations soient jugées devant ta face !
 
21
Frappe-les d’épouvante, Seigneur :
 
 
que les nations se reconnaissent mortelles !

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 11, v. 17-27

17
 Quand Jésus arrive, il apprend qu'on a mis Lazare dans la tombe il y a quatre jours déjà.
18
 Béthanie est près de Jérusalem, à trois kilomètres environ.
19
 C'est pourquoi beaucoup de Juifs sont venus chez Marthe et Marie, pour les consoler de la mort de leur frère.
20
 Marthe apprend que Jésus arrive et elle part à sa rencontre. Marie reste assise à la maison.
21
 Marthe dit à Jésus: "Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort.
22
 Mais, même maintenant, Dieu te donnera tout ce que tu lui demanderas, j'en suis sûre."
23
 Jésus lui dit: "Ton frère se relèvera de la mort."
24
 Marthe lui répond: "Oui, je le sais, il se relèvera de la mort quand tous les morts se relèveront, le dernier jour."
25
 Jésus lui dit: "Celui qui relève de la mort, c'est moi. La vie, c'est moi. Celui qui croit en moi aura la vie, même s'il meurt.
26
 Et tous ceux qui vivent et qui croient en moi ne mourront jamais. Est-ce que tu crois cela?"
27
 Marthe répond à Jésus: "Oui, Seigneur, je crois que tu es le Messie, le Fils de Dieu, celui qui devait venir dans le monde."

Commentaire

Je sais ou je crois ?

Dans ce dialogue avec Jésus, Marthe va modifier en profondeur sa conception de la résurrection. Elle passe du « je sais » d’un catéchisme reçu et traditionnel qui envisage la résurrection « à la fin des temps » au « je crois » qui découvre dans le présent, à vif, le Christ vivant, donateur de vie.
Il y a de nombreuses opinions et théories sur l’après-mort : Beaucoup de nos contemporains pensent qu’il n’y a rien et que c’est le néant, d’autres sont attirés par l’idée de la réincarnation, d’autres encore, dans une conception plus philosophique, évoquent l’immortalité de l’âme…
La résurrection au dernier jour peut être une opinion parmi d’autres. Ces opinions sont souvent présentées comme des « savoirs », même si leur « scientificité » est plus que douteuse. Cela peut susciter des débats virulents, mais ne saurait nous engager de manière existentielle.
A la fin du dialogue, Jésus fait faire à Marthe un pas décisif : Il ne présente pas une idée de plus sur la résurrection dans un au-delà lointain, mais il parle de lui-même au présent : «Je suis la résurrection et la vie» (v. 25) ou – traduction plus vivante – « la résurrection et la vie, c’est moi ! ».
Celui qui croit au Christ vivant devient à son tour un vivant, il fait l’expérience de l’éternité et peut alors, loin des opinions et des pseudo-savoirs, simplement s’abandonner à cette confiance, se donner au Seigneur de la vie.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
par la Pâque de ton Fils,
tu nous as fait passer du péché à la justice,
de la mort à la vie.
Donne à ceux qui ont reçu le sceau de l’Esprit-Saint
la volonté et la force de proclamer ton nom
par toute la terre,
par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 48-01 (du recueil Alléluia)

Il est pour le fidèle