mercredi 25 janvier 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 68 (67), 21-36

Le Dieu des victoires

 
21
Le Dieu qui est le nôtre est le Dieu des victoires,
 
 
et les portes de la mort sont à Dieu, le Seigneur.
 
22
À qui le hait, Dieu fracasse la tête ;
 
 
qui vit dans le crime, il défonce le crâne.

 
23
Le Seigneur a dit : « Je les ramène de Basan,
 
 
je les ramène des abîmes de la mer,
 
24
afin que tu enfonces ton pied dans leur sang,
 
 
que la langue de tes chiens ait sa pâture d’ennemis. »

 
          ~

 
25
Dieu, on a vu ton cortège,
 
 
le cortège de mon Dieu, de mon roi dans le Temple :
 
26
en tête les chantres, les musiciens derrière,
 
 
parmi les jeunes filles frappant le tambourin.

 
27
Rassemblez-vous, bénissez Dieu ;
 
 
aux sources d’Israël, il y a le Seigneur !
 
28
Voici Benjamin, le plus jeune, ouvrant la marche, †
 
 
les princes de Juda et leur suite,
 
 
les princes de Zabulon, les princes de Nephtali.

 
29
Ton Dieu l’a commandé : « Sois fort ! »
 
 
Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
 
30
De ton palais, qui domine Jérusalem,
 
 
on voit des rois t’apporter leurs présents.

 
31
Menace la Bête des marais,
 
 
la bande de fauves, la meute des peuples :
 
 
qu’ils se prosternent avec leurs pièces d’argent ;
 
 
désunis les peuples qui aiment la guerre.

 
32
De l’Égypte arriveront des étoffes somptueuses ;
 
 
l’Éthiopie viendra vers Dieu les mains pleines.
 
33
Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
 
 
 jouez pour le Seigneur, *
 
34
celui qui chevauche au plus haut des cieux,
 
 
 les cieux antiques.

 
 
Voici qu’il élève la voix, une voix puissante ;
 
35
rendez la puissance à Dieu.
 
 
Sur Israël, sa splendeur !
 
 
Dans la nuée, sa puissance !

 
36
Redoutable est Dieu dans son temple saint,
 
 
 le Dieu d’Israël ; *
 
 
c’est lui qui donne à son peuple
 
 
 force et puissance.
 
 
  Béni soit Dieu !

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 7, v. 1-11

1
 "Ne jugez pas les autres, et Dieu ne vous jugera pas.
2
 En effet, Dieu vous jugera comme vous jugez les autres. Et il vous donnera comme vous donnez aux autres!
3
 Tu regardes le bout de paille qui est dans l'œil de ton frère. Mais le tronc d'arbre qui est dans ton œil, tu ne le remarques pas! Pourquoi donc?
4
 Comment peux-tu dire à ton frère: "Laisse-moi enlever le bout de paille qui est dans ton œil"? Et toi, tu as un tronc d'arbre dans le tien!
5
 Homme faux! Enlève d'abord le tronc d'arbre qui est dans ton œil! Ensuite, tu verras assez clair pour enlever le bout de paille dans l'œil de ton frère!"
6
 "Ne donnez pas aux chiens ce qui est à Dieu. Ils peuvent se retourner contre vous pour vous déchirer. Ne jetez pas vos perles précieuses devant les cochons. Ils peuvent les écraser en marchant dessus."
7
 "Demandez, et on vous donnera. Cherchez, et vous trouverez. Frappez à la porte, et on vous ouvrira.
8
 Oui, celui qui demande reçoit. Celui qui cherche trouve. Et si quelqu'un frappe à la porte, on lui ouvre.
9
 Quand votre enfant vous demande du pain, qui parmi vous lui donne une pierre?
10
 Quand il vous demande du poisson, qui lui donne un serpent?
11
 Vous, vous êtes mauvais, et pourtant, vous donnez de bonnes choses à vos enfants. Alors, ceci est encore plus sûr: votre Père qui est dans les cieux donnera de bonnes choses à ceux qui les lui demandent."

Commentaire

Discerner n’est pas juger !

Que seul celui ou celle qui n’a aucune faille, aucun défaut, se permette de juger quelqu’un d’autre ! Impossible, me direz-vous ! Car lors de chacune de nos rencontres, nous avons besoin de nous faire une opinion sur l’autre, ce qui nous permet aussi de nous protéger.
Un chrétien devrait-il donc tout accepter de l’autre ?
Se faire avoir ? Se faire abuser, violer, sans résister, sans mot dire ? Certes non ! Ni naïfs ni simplets, mais simplement bons ! Notre rôle sur cette terre est d’aimer. Et pour cela, nous avons reçu le don de discerner, mettre en lumière ce qui est conforme à la volonté de Dieu et laisser le reste. Quant à juger, confions à Dieu cette opération, car lui seul aime vraiment, ce qui lui donne un regard pur et parfait sur chacun(e).

Mais nous, de quel œil voyons-nous Dieu ? Quelle image avons-nous de lui ? Croyons-nous qu’il puisse nous donner « de bonnes choses » ?
Je me suis surprise à penser que le Seigneur exauçait les prières de tous les hommes, sauf les miennes. Au fond de moi, je n’arrivais pas à croire qu’il m’aimait. Accepter son amour, malgré mes failles et mes faiblesses, voilà qui m’était difficile. Dès lors, pas étonnant que je ne lui demandais rien pour moi ! Je le priais pour les autres et voyais ses exaucements, mais n’osais rien lui demander pour moi.
Découvrir Dieu comme étant celui qui donne « de bonnes choses », même si nos vies ne sont pas faites que de réjouissances, c’est faire confiance à ce Dieu d’amour qui, même au travers d’épreuves et des écueils de nos vies, ne perd jamais de vue le « pour quoi » de notre existence.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus,
qui nous fais cette promesse:
demandez et vous recevrez,
cherchez et vous trouverez,
frappez et l’on vous ouvrira,
réponds à nos prières par le don de ton amour;
accorde-nous de t’aimer de tout notre cœur,
et que jamais nous ne cessions de t’adorer,
toi qui règnes avec le Père et le Saint-Esprit,
maintenant et pour les siècles des siècles.

 

En mémoire de la conversion de l’apôtre Paul:

O Dieu,
par la prédication de Paul, ton apôtre,
tu as fait briller la lumière de l’Evangile
partout dans le monde.
Nous t’en prions, puisque nous gardons
le souvenir de sa conversion,
fais que nous te montrions notre reconnaissance
en suivant son enseignement.
Par Jésus -Christ, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et toujours.

Pour le dernier jour de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens:

O Dieu Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit,
nous te rendons grâce pour cette semaine de prière,
pour nous avoir rassemblés
en frères et soeurs chrétiens,
et pour toutes les manières
dont nous avons vécu ta présence.
Ensemble, louons éternellement ton saint nom
pour que nous continuions à croître
dans l’unité et la réconciliation.

Cantique 47-24 (du recueil Alléluia)

Mon Dieu est si bon…