samedi 25 février 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaumes 119, 49-56

49 Rappelle-toi la parole dite à ton serviteur,
en laquelle tu me fis espérer.

50 C’est ma consolation dans la misère,
car tes ordres m’ont fait revivre.

51 Les orgueilleux se sont bien moqués de moi,
mais je n’ai pas dévié de ta Loi.

52 Je me rappelle tes décisions de toujours, SEIGNEUR,
elles sont ma consolation.

53 La rage m’a saisi devant les infidèles
qui abandonnent ta Loi.

54 Tes décrets sont devenus mes cantiques
dans la maison où je ne fais que passer.

55 La nuit, je me rappelle ton nom, SEIGNEUR,
pour garder ta Loi.

56 Ce qui m’appartient,
c’est d’observer tes préceptes.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 13, v. 53-58

53
 Quand Jésus a fini d'enseigner avec ces comparaisons, il quitte cet endroit.
54
 Il va dans la ville de Nazareth où il a grandi et il se met à enseigner les gens dans leur maison de prière. Ils sont très étonnés et ils disent: "Qui lui a donné cette sagesse? Qui lui a donné le pouvoir de faire ces miracles?
55
 Pourtant, c'est bien le fils du charpentier! Sa mère s'appelle Marie, et il a pour frères Jacques, Joseph, Simon et Jude!
56
 Ses sœurs vivent toutes chez nous! Alors, qui lui a donné cette sagesse et ce pouvoir?"
57
 Et cela les empêche de croire en Jésus. Jésus leur dit: "Un prophète est respecté partout, sauf dans sa ville et dans sa maison."
58
 À Nazareth, Jésus ne peut pas faire beaucoup de miracles, parce que les gens ne croient pas.

Commentaire

Croire, c'est plus que connaître !

Ce n’est pas à Nazareth, son village d'origine, que Jésus rencontre l’ouverture des cœurs et son message l’approbation. Pourtant, sa sagesse et son pouvoir miraculeux sont reconnus. Jésus semble d'ailleurs opérer là-bas quelques miracles. Mais, connaissant l'origine et les familiers de Jésus, les habitants de Nazareth sont empêchés de croire en lui. La connaissance tout humaine qu’ils en ont – « selon la chair », dit Paul en 2 Co 5 – constitue un obstacle qui fait trébucher leur foi.

En lisant ce récit, je pense à notre Occident de tradition chrétienne. Il arrive souvent que ce n’est pas vers la foi chrétienne que se tournent les personnes en quête spirituelle. Car le christianisme a parfois été mal vécu par une expérience d'Eglise douloureuse. D’autres fois, au contraire, des expériences heureuses ont été vécues dans la foi, mais rassasiés et certains d’avoir fait le tour du problème, on ne souhaite pas s’y attarder.

Penser connaître la foi chrétienne est aussi un obstacle qui guette les croyants engagés. Nous avons nos habitudes, nos manières de voir et de vivre. Comment vivre la nouveauté de l'Evangile pour ne pas réduire le Christ à ce que je connais de lui ?

Peut-être pourrais-je me laisser interpeller par quelqu'un qui vit sa foi différemment – ou la conteste fortement !... – participer à un groupe de partage, utiliser une autre traduction de la Bible pour en renouveler ma lecture...

Sujets de prière

Oraison

Nous te rendons grâce, Dieu de vie,

de nous avoir éclairés

en nous révélant la lumière de la résurrection ;

tout au long de nos journées,

nous sommes rassasiés par la lumière du jour

que tu as créée pour notre joie,

et même à la lumière du soir, nous chantons ta sainteté

par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu,

qui règne avec toi et le Saint-Esprit,

maintenant et pour les siècles des siècles.

 

Cantique 49-14 (du recueil Alléluia)

Dieu trois fois saint