mardi 25 avril 2017

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mardi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 147a (146), 1-11

Le Seigneur élève les humbles

 
1
Alléluia !

 
 
   Il est bon de fêter notre Dieu,
 
 
   il est beau de chanter sa louange !

 
2
Le Seigneur rebâtit Jérusalem,
 
 
il rassemble les déportés d’Israël ;
 
3
il guérit les cœurs brisés
 
 
et soigne leurs blessures.

 
4
Il compte le nombre des étoiles,
 
 
il donne à chacune un nom ;
 
5
il est grand, il est fort, notre Maître :
 
 
nul n’a mesuré son intelligence.
 
6
Le Seigneur élève les humbles
 
 
et rabaisse jusqu’à terre les impies.

 
7
   Entonnez pour le Seigneur l’action de grâce,
 
 
   jouez pour notre Dieu sur la cithare !

 
8
Il couvre le ciel de nuages,
 
 
il prépare la pluie pour la terre ;
 
 
il fait germer l’herbe sur les montagnes
 
 
et les plantes pour l’usage des hommes ;
 
9
il donne leur pâture aux troupeaux,
 
 
aux petits du corbeau qui la réclament.

 
10
La force des chevaux n’est pas ce qu’il aime,
 
 
ni la vigueur des guerriers, ce qui lui plaît ;
 
11
mais le Seigneur se plaît
 
 
 avec ceux qui le craignent,
 
 
avec ceux qui espèrent son amour.

Lectures du jour

Ez 2,8 - 3, 3


Livre d’Ézéchiel, Chap. 3, v. 1-3

1
 Celui qui parle me dit: "Toi, l'homme, mange ce qui est devant toi. Mange ce rouleau, puis va parler aux Israélites."
2
 J'ouvre la bouche, et il me fait manger le rouleau.
3
 Ensuite, il me dit: "Toi, l'homme, remplis ton ventre, nourris-toi avec ce rouleau que je te donne." Je le mange donc. Dans ma bouche, il est doux comme du miel.

Commentaire

Parole de Dieu et mutisme du prophète

Le chapitre 1 relatait une vision somptueuse de la gloire de Dieu – une vidéo de roues, de symboles, de personnages. Le thème : Dieu règne sur les puissances du ciel, donc aussi sur celles du ciel babylonien. Or en ce temps-là, la victoire d’un peuple signifiait la victoire de ses dieux – et sa défaite la faiblesse des divinités chargées de le protéger. Il fallait alors des images fortes pour inverser la tendance et montrer comment Dieu règne !

Après l’image, le message.
Pour le recevoir et tenir debout devant Dieu, Ezékiel reçoit l’Esprit. Mais sa mission sera rude, car le peuple est rebelle. C’est le malheur qu’il devra annoncer, conséquence de l’idolâtrie d’Israël. Il lui faudra d’abord avaler ces couleuvres. Il devra manger – activité orale – et laisser la Parole de Dieu remplir sa bouche muette.
Cependant, pour rude qu’elle soit, cette parole mangée a un goût de miel : est-ce le signe que la volonté de Dieu « colle » désormais à celle du prophète ?
Cette sensation d’Ezékiel est étonnante, mais plus étonnant encore son silence répété. Il n’a exprimé aucun sentiment après la vision, ni après les paroles du Seigneur. Il reste muet encore après l’absorption du rouleau – comme absent et indifférent à ce qui se passe – contrairement à Jérémie qui, recevant lui aussi son ordre de mission, avait tenté de se récuser en s’écriant : « Hélas, Seigneur Dieu, je suis trop jeune pour parler en public !... » (Jr 1,6).

On ne saurait parler du miel sans évoquer le pain qu’il garnit : « Le pain de vie, c’est moi » dit Jésus. Il est pour nous Parole de vie. Par l’action de l’Esprit Saint, cette nourriture est transformée en énergie d’amour, de pardon et de paix.

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout-puissant,
tu as préfiguré notre délivrance dès les temps anciens
dans la Pâque de ton peuple d’Israël,
et tu l’as ensuite pleinement accomplie
dans la Pâque de ton Fils.
Nous t’en prions, ouvre nos cœurs au mystère de Pâques
où ton Bien-Aimé a brisé les liens de la mort,
et donne-nous de passer dès maintenant
de la mort à la vie,
par lui qui a donné sa vie, qui a été enseveli
et qui es ressuscité pour nous,
Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 34-08 (du recueil Alléluia)

Nous écoutons ta voix